Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TEXAS

Un État jeune dans une jeune nation

Annexé par les États-Unis au xixe siècle, le Texas est longtemps resté à l’écart dans la nation américaine.

De l’héritage mexicain à la guerre de Sécession

Bataille de San Jacinto, 1836 - crédits : Niday Picture Library/ Alamy/ hemis.fr

Bataille de San Jacinto, 1836

Anciennement habitée par plusieurs peuples amérindiens dont les Caddos et les Apaches au nord, les Jumanos à l’ouest, les Tonkawa, les Coahuiltecan et les Karankawa plus au sud, la région de l’actuel Texas est progressivement occupée par des colons espagnols à partir du xvie siècle et intégrée à la Nouvelle-Espagne, vice-royauté de l’empire espagnol qui devient le Mexique en 1821 après la guerre d’indépendance contre le royaume d’Espagne. Les tensions croissantes entre un État mexicain de plus en plus centralisateur et la population texane, constituée de nombreux colons américains, aboutissent à un mouvement séparatiste, la révolution texane (1835-1836). La guerre d’indépendance du Texas contre le Mexique est notamment restée célèbre pour la bataille de l’Alamo (23 février-6 mars 1836), un siège de treize jours à l’issue duquel les Texans furent massacrés par les troupes mexicaines du général Santa Anna. La mort de figures comme James Bowie ou Davy Crockett lors de cet épisode a contribué à en faire des héros populaires de l’histoire américaine. Le site de l’Alamo (ou Fort Alamo), inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015, est toujours visible dans la ville de San Antonio où il constitue la première attraction touristique de l’État. La révolution texane prend fin avec la victoire de San Jacinto du général Sam Houston, premier président de la République du Texas en 1836. Le Texas est annexé par les États-Unis en 1845, ce qui donne lieu à la guerre américano-mexicaine (1846-1848), sous le prétexte d’un différend frontalier. Ce conflit aboutit à l’établissement de la frontière sur le Río Grande, à la reconnaissance de l’annexion du Texas et à la cession aux États-Unis de territoires mexicains correspondant à la Californie, au Nevada, à l’Utah et à une partie du Colorado et du Nouveau-Mexique actuels (traité de Guadalupe Hidalgo). La Constitution actuelle du Texas est adoptée en 1876.

La fin progressive de la ségrégation raciale

Lors de la guerre de Sécession (1861-1865), le Texas fait partie des États confédérés du sud des États-Unis, en rébellion contre les États de l’Union pour la défense du modèle esclavagiste. À l’issue de la guerre civile, l’abolition de l’esclavage décrétée en 1863 par le président Lincoln ne s’appliquait pas dans les États confédérés : l’émancipation des deux cent cinquante mille esclaves texans est prononcée le 19 juin 1865 à Galveston. Cet événement, appelé « Juneteenth » ou « Freedom Day », a été institué jour férié au Texas en 1979.

Après l’émancipation, la ségrégation raciale reste importante dans cet État où sont promulguées plusieurs lois dites « Jim Crow » instaurant la ségrégation dans les espaces publics et interdisant les mariages mixtes. Des émeutes raciales ont lieu sur les chantiers navals de Beaumont en 1943. Conformément au principe « séparés mais égaux », une université réservée aux Afro-Américains, la Texas State University for Negroes (renommée Texas Southern University en 1951), est créée en 1947 à Houston.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeure agrégée de géographie, attachée temporaire d'enseignement et de recherche à l'École normale supérieure de Lyon

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

États-Unis : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

États-Unis : carte administrative

Le Texas, État frontière - crédits : Danny Lehman/ The Image Bank/ Getty Images

Le Texas, État frontière

Bataille de San Jacinto, 1836 - crédits : Niday Picture Library/ Alamy/ hemis.fr

Bataille de San Jacinto, 1836

Autres références

  • BUSH GEORGE W. (1946- )

    • Écrit par Annick FOUCRIER
    • 1 634 mots

    Quarante-troisième président des États-Unis (2001-2009), George Walker Bush est l'aîné des six enfants du président George Herbert Walker Bush et le petit-fils du sénateur du Connecticut et banquier Prescott Bush. Il est né le 6 juillet 1946 à New Haven (Connecticut) alors que son père, après...

  • DALLAS-FORT WORTH

    • Écrit par Laurent VERMEERSCH
    • 1 220 mots
    • 1 média

    Avec 7,2 millions d’habitants en 2016, l’agglomération texane de Dallas-Fort Worth est la quatrième des États-Unis, après celles de New York, Los Angeles et Chicago. Si l’on ne prend en compte que les populations des villes, Dallas est au neuvième rang (1,3 million d’habitants) et Fort Worth...

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Catherine LEFORT, Laurent VERMEERSCH
    • 19 922 mots
    • 19 médias
    ...diminue de l'est vers l'ouest – 1,30 mètre sur la plaine côtière atlantique (1,47 m à La Nouvelle-Orléans ; 1,42 m à Miami) ; 0,75 mètre à 1 mètre au Texas – et vers l'intérieur : c'est la fameuse Cotton Belt (ceinture de coton). À l'humidité de l'Est correspond une forêt vigoureuse et variée ; à la...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

    • Écrit par Universalis, Claude FOHLEN, Annick FOUCRIER, Marie-France TOINET
    • 33 218 mots
    • 60 médias
    ...assurait la survie de l'État fédéral. C'est pourquoi ils soutenaient une politique résolument annexionniste qui se marqua par une colonisation de fait du Texas qui proclama son indépendance en 1835, puis par la guerre contre le Mexique, en 1845, suivie de l'annexion massive des territoires situés au nord...
  • Afficher les 12 références

Voir aussi