Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TÊTE ET COU

La face

Massif facial : disposition et structure

Massif facial : disposition et structure

La face modèle ses structures autour d'un squelette qui constitue la pyramide faciale, appendue au versant antérieur de la base du crâne. Un seul élément, la mandibule, est mobile. Tous les autres os de chaque hémiface gravitent autour d'une charpente, le maxillaire supérieur. Celui-ci a la forme d'une pyramide ; le sommet latéral, tronqué, donne appui à l'os de la pommette, le malaire ou zygomatique ; la base émet une lame horizontale, l' apophyse palatine, qui se soude à sa symétrique, sur la ligne médiane, et, plus en arrière, à la lame horizontale du palatin, pour former la voûte palatine. Sous la voûte, le bord inférieur du maxillaire dessine avec son symétrique l'arcade alvéolaire, qui loge les dents de la mâchoire supérieure. En arrière du maxillaire, l'apophyse ptérygoïde du sphénoïde s'aligne par son aile interne sur la face interne plane du maxillaire, et la lame verticale du palatin solidarise les deux os. Cette ossature ménage les cavités de la face, destinées aux organes des sens.

Cavités des organes des sens

Les fosses nasales

Les fosses nasales sont deux cavités anfractueuses séparées par une cloison axiale (cf. olfaction, fig. 1). La cloison (septum nasal) s'appuie en bas sur la voûte palatine, rehaussée en crête palatine ; elle comprend deux os : le vomer en arrière, la lame perpendiculaire de l' ethmoïde en haut ; le cartilage de la cloison la complète en avant.

Le toit est formé par la lame criblée de l'ethmoïde ; en arrière, il est représenté par le corps du sphénoïde.

Le plancher correspond à la face supérieure de l'apophyse palatine des maxillaires et à la lame horizontale des palatins.

La paroi externe se compose d'une lame plane, paramédiane, sur laquelle se greffent les os turbinaux. La lame comporte la face interne du maxillaire, la lame verticale du palatin, l'aile interne de l'apophyse ptérygoïde. En avant, l'unguis (os lacrymal) comble l'angle rentrant du maxillaire. L'ethmoïde est l'os turbinal principal. Sa masse latérale s'appuie sur le bord supérieur du maxillaire et émet, par sa face interne, les cornets supérieur et moyen. Le cornet inférieur est un os indépendant, inséré sur le maxillaire et le palatin.

Un cornet est une lame osseuse recourbée selon son grand axe ; il délimite avec la paroi externe une cavité, le méat, ouverte en bas. Le cornet moyen, très saillant, limite avec la cloison une fente olfactive ; elle sépare le versant supérieur, olfactif, et le versant inférieur, respiratoire, de la fosse. Le premier possède une muqueuse sensorielle, la tache jaune, d'où partent les filets du nerf olfactif ; ils traversent la lame criblée et gagnent le bulbe olfactif (Ier nerf crânien). Le second est tapissé par une muqueuse respiratoire, ciliée, richement vascularisée, et sécrétante. La plupart des os disposés autour de la fosse nasale sont pneumatisés. Il existe un sinus frontal, un sinus sphénoïdal, un sinus maxillaire, ce dernier très développé. Les sinus frontal et maxillaire s'ouvrent dans le méat moyen. Dans le méat inférieur débouche le canal lacrymal. La fosse nasale s'ouvre en arrière dans le pharynx par un orifice rectangulaire béant, la choane. En avant, la pyramide nasale forme un vestibule, édifié par l'os nasal, le cartilage latéral, le cartilage de la cloison, le cartilage de l'aile du nez. L'orifice libre de la fosse nasale est la narine.

L'orbite

L' orbite est une pyramide à quatre faces, en situation latérale par rapport à la fosse nasale. La base, située en avant, correspond à la vaste ouverture, circulaire, de la cavité. Le sommet est occupé par le trou optique, creusé dans la petite aile du sphénoïde. La face interne, plane, présente en avant une gouttière lacrymale, destinée au sac lacrymal. Le maxillaire et l'unguis[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Crâne

Crâne

Crâne et encéphale

Crâne et encéphale

Cerveau humain : vascularisation artérielle

Cerveau humain : vascularisation artérielle

Autres références

  • DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

    • Écrit par Jacques-Michel ROBERT
    • 11 132 mots
    • 10 médias
    3. La face et le cou. À la fin de la huitième semaine, les structures responsables de l'achèvement de la face et du cou ont accompli l'essentiel de leur programme. Il n'y a plus de fentes ni d'arcs branchiaux (qui rendaient si apparemment semblables l'embryon humain et certains Vertébrés qui le précèdent...
  • DIGESTIF APPAREIL

    • Écrit par Universalis, Claude GILLOT
    • 4 744 mots
    • 5 médias
    Porte d’entrée des aliments, la bouche possède trois grandes fonctions : la mastication, la déglutition et la gustation. Elle comprend une partie principale, la cavité buccale proprement dite, qui loge la langue, et, séparée d'elle par les arcades alvéolo-dentaires, une partie secondaire, le...
  • ÉQUILIBRATION

    • Écrit par Francis LESTIENNE
    • 4 488 mots
    • 2 médias
    ...articulaires situés au niveau des trois premières vertèbres cervicales associés aux récepteurs proprioceptifs sont à l'origine des réflexes toniques du cou. Ces réflexes d'adaptation tonique, ou réflexes cervicaux, jouent un rôle considérable dans le maintien de diverses postures. C'est ainsi que...
  • INSECTES

    • Écrit par René LAFONT, Jean-Yves TOULLEC
    • 12 885 mots
    • 36 médias
    La tête de la plupart des insectes est organisée de façon que les pièces buccales soient orientées de haut en bas (position hypognathe), mais on trouve également des orientations plus spécialisées, vers l'avant (prognathe) ou vers l'arrière (opisthognathe) comme chez les pucerons et les cigales. La...
  • Afficher les 11 références

Voir aussi