TERREVue d'ensemble

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Terre est une planète du système solaire. En cela, elle tourne autour d'une étoile que nous appelons Soleil. Ce dernier fait partie d'un ensemble d'autres étoiles, avec d'autres planètes, qui forment une galaxie : cette fameuse Voie lactée, que nous aimons contempler à la faveur des belles nuits d'été. N'allons pas plus loin pour dire que notre Galaxie fait partie d'une super-galaxie, parmi d'autres, pour former un Univers, plein de vides, qui n'existent pas, de matière manquante, de trous noirs, qui absorbent tout, et de divers rayonnements et autres curiosités qui dépassent bien souvent notre entendement malgré les théories des physiciens. Revenons plutôt à notre corps céleste familier, qui est bien loin d'être le centre du monde : la Terre, notre planète.

Il nous est difficile d'imaginer, les pieds bien posés sur la terre, en levant les yeux au ciel, que nous nous déplaçons à une centaine de kilomètres par seconde dans la Galaxie. Aussi, focalisons-nous sur ce que nous pouvons observer à l'échelle humaine : la nuit et le jour, les saisons, les éclipses, etc. La Terre connaît des variations plus ou moins cycliques dans ses positions relatives au Soleil : l'excentricité de l'orbite, l'obliquité de l'axe de rotation et le mouvement de celui-ci qui décrit un cône parcouru en 25 600 ans, appelé mouvement de précession. La conjugaison de ces différentes variations peut changer radicalement les conditions climatiques à la surface du globe. La formation de la Terre est contemporaine de celle du système solaire : elle a 4,55 milliards d'années. On ne sait guère à quoi elle ressemblait alors mais, étant dépourvue d'atmosphère, elle était bombardée incessamment par des objets plus ou moins gros. Il y a environ 4 milliards d'années, un de ces astéroïdes, plus volumineux que les autres, amputa une bonne partie de notre globe, pour donner naissance à notre satellite naturel : la Lune. Depuis lors, les mouvements célestes de la Terre n'ont guère changé. Ils se sont accompagnés de périodes très froides. Nous savons désormais qu'il y a 2,2 milliards d'années, la Terre était entièrement recouverte de glace, que le Trias (entre environ 250 et 200 millions d'années) était une période très chaude bien après l'« explosion » biologique du Cambrien, qu'il y eut différentes périodes glaciaires, notamment celles du Quaternaire que nous connaissons mieux, car plus récentes, etc.

Nous venons d'inscrire le mot « biologique », et c'est en cela que la Terre, dans ses déplacement sidéraux, est aussi un vaisseau : elle abrite la vie. C'est une particularité considérable, car jusqu'à présent unique en l'état de nos connaissances.

Les plus anciennes traces de vie apparues sur Terre datent de 3 milliards d'années (sphères et filaments organiques découverts en Australie). Les plus anciens fossiles sont des cœlentérés – ancêtres des méduses – ou encore des annélides – forme primitive des vers annelés – datant de 650 millions d'années (gisement d'Ediacara, Australie). Ces premiers organismes libèrent de l'oxygène, qui plus tard contribuera à la formation d'une atmosphère permettant le développement d'êtres vivants de plus en plus diversifiés et complexes. Bien sûr, il y eut de grandes catastrophes cosmiques et climatiques, qui concoururent à l'extinction massive d'espèces, à la mutation ou à l'adaptation d'autres, suivies de l'apparition d'autres encore, jusqu'à celle des hominidés, toute récente.

À la fin du xxe et au début du xxie siècle, l'homme découvre d'autres planètes hors du système terrestre ; on les appelle des exoplanètes. On y cherche cependant de la vie, et l'exobiologie est devenue une discipline à part entière. Ce furent d'abord de grosses planètes gazeuses – comme Saturne, Vénus, ou Jupiter – qui furent découvertes tournant autour d'autres étoiles. Puis, on découvrit des planètes telluriques, c'est-à-dire solides, comme Mars ou la Terre. La technologie permet de détecter, aujourd'hui, de tels corps célestes, et on peut penser que ses performances allant croissant elle permettra bientôt de distinguer des astres lointains de la taille de la Terre, et surtout situés à une distance adéquate de leur propre « soleil », où l'eau puisse exister sous ses trois états (solide, liquide et gazeux) pour permettre [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  TERRE  » est également traité dans :

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 054 mots
  •  • 11 médias

Avant d'être un concept, la Terre fut une donnée : d'abord, la Terre nourricière – autrement dit, la « terre végétale » –, puis, la Terre où l'homme vit, par opposition à la mer, c'est-à-dire les terres émergées. Tout naturellement, cette Terre, siège de l'humanité, était le centre du monde, qui s'ordonnait autour d'elle, y compris le ciel, dont le mystère autorisait d'y voir la transcendance des […] Lire la suite

TERRE - Le système Terre et sa transformation

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 2 177 mots
  •  • 1 média

Sujet de débat politique et de négociations difficiles au plus haut niveau sur la scène internationale, la question de la transformation de l'environnement par la civilisation moderne a cessé, dès les années 1980, d'être apanage des scientifiques ou des « amis de la nature ». Devenue globale, elle se pose autrement qu'en termes de création de réserves naturelles ou de protection de voisinage. L'al […] Lire la suite

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

L'état thermique de l'enveloppe externe de notre planète (surfaces terrestres, océans, atmosphère) dépend de nombreux processus au sein du « système climatique », mais les échanges d'énergie dans le vide de l'espace se font entièrement par rayonnement. Le bilan énergétique de la planète Terre, comme celui des autres plan […] Lire la suite

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 142 mots
  •  • 5 médias

Que la Terre et même l’Univers aient un âge est de nos jours une évidence. Le fait que ces âges se comptent par milliards d’années est lui-même couramment connu : 4,55 pour la Terre et sans doute environ trois fois plus pour l’Univers, comme l’ont respectivement établi les géochimistes au milieu du xxe siècle et les cosmologist […] Lire la suite

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 136 mots
  •  • 5 médias

Peut-on imaginer la Terre entièrement couverte de glace ? L’hypothèse d’une Terre « boule de neige » ou SnowballEarth, proposée en 1992, a pris de plus en plus de cohérence et semble admise en 2017 au vu de la synthèse effectuée par une équipe internationale et interdisciplinaire conduite par le géologue canadien Paul Hoffman. L’hypothèse […] Lire la suite

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mission Goce »  : […] Goce est l'acronyme de Gravity field and steady-state Ocean Circulation Explorer, que l'on pourrait traduire par « Explorateur du champ de gravité et de la circulation océanique ». Ce satellite , d'une masse de 1 050 kilogrammes au lancement, est remarquable à bien des égards. Sa forme, tout d'abord, est presque aérodynamique : sa longueur, supérieure à 5 mètres, semble disproportionnée par rappor […] Lire la suite

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Nomenclature aéronomique »  : […] Toute atmosphère planétaire peut être divisée en plusieurs régions caractérisées par un état dynamique et une distribution verticale de la pression et de la température. Une première nomenclature (moins utilisée) est fondée sur les variations de la pression atmosphérique avec l'altitude et distingue l'homosphère, l'hétérosphère et l'exosphère. Pour l'atmosphère terrestre (fig. 1), la distributio […] Lire la suite

ÂGE DE LA LUNE

  • Écrit par 
  • Maud BOYET
  •  • 392 mots

Lors de la mission Apollo-16 en 1969, un échantillon d'une masse de 1,8 kilogramme (échantillon 60025) a été récolté et son étude pousse à reconsidérer l'âge de la Lune. Cette mission fut la seule à permettre l'échantillonnage de la croûte anorthositique lunaire, car située dans une zone à relief escarpé. Toutes les autres missions d'échantillonnage ont aluni à proximité de bassins d'impacts re […] Lire la suite

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 663 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Risques d'impacts avec la Terre »  : […] Les risques d'impacts dus aux N.E.A. sont peut-être la raison la plus « terre à terre » d'acquérir une meilleure connaissance de cette population d'objets. Une prise de conscience concernant la menace d'une catastrophe due à une collision d'un astéroïde, même d'assez petite taille, avec la Terre est apparue, et l'impact spectaculaire de la comète Shoemaker-Levy-9 avec Jupiter, en 1994, n'a fait qu […] Lire la suite

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 318 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La renaissance de l'astronomie »  : […] Au milieu du xiv e  siècle, la pensée grecque commence à éclairer à nouveau l'Occident. Totalement ignorée pendant de nombreux siècles, à l’exception d’Aristote, elle redevient à la mode parmi les intellectuels. On recherche et on traduit les textes anciens, principalement en Italie. La redécouverte de cette civilisation hellénique entraîne une renaissance non seulement des lettres et des arts, m […] Lire la suite

Les derniers événements

18-31 juillet 2018 France. Éclatement de l'affaire Benalla.

Le 22 également, le gouvernement décide de suspendre l’examen devant le Parlement du projet de révision constitutionnelle que dénonce l’ensemble de l’opposition parlementaire. Le 23, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, auditionné devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, invoque la responsabilité de la Préfecture de police et de l’Élysée, tandis que le préfet de police Michel Delpuech se défausse sur la présidence de la République. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « TERRE - Vue d'ensemble », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-vue-d-ensemble/