TECTITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origine des tectites

Darwin, en 1844, attira l'attention du monde savant sur ces objets en décrivant une tectite « en bouton », recueillie en Australie, qu'il considérait comme une bombe volcanique ayant été projetée dans l'atmosphère. En 1900, Eduard Suess, qui attribua le nom de tectites à ces verres, y voyait des météorites vitrifiées. Depuis lors, les difficultés pour expliquer à la fois les formes de certaines tectites, leurs compositions chimiques et les mécanismes de leur formation ont alimenté une polémique entre spécialistes qui discutaient (et parfois discutent encore) de leur origine terrestre ou extraterrestre (par impact d'un bolide sur la Lune et capture d'une fraction des ejecta par la Terre). Pourtant, les rapports isotopiques du plomb mesurés dans les tectites de différents champs (à l'exception de celui de Côte-d'Ivoire) correspondent aux plombs terrestres actuels. En outre, les rapports isotopiques de l'oxygène, du strontium et du plomb indiquent que les tectites de Côte-d'Ivoire ont été formées à partir du même matériau source précambrien que les impactites recueillies aux abords du cratère Bosumtwi. Enfin, les rapports isotopiques de l'oxygène et surtout du strontium et du plomb déterminés sur les roches lunaires ramenées par les diverses missions Apollo ont montré que les tectites ne peuvent pas provenir de la Lune.

Dans le cadre d'une origine terrestre, il reste à expliquer comment le champ d'Australasie a pu être formé sans qu'il ait été encore possible d'identifier le cratère d'impact. L'âge très récent de ces tectites et leur très grande surface de distribution devraient impliquer, par analogie avec le cratère de Bosumtwi, l'existence d'un cratère de 200 km de diamètre et de 10 à 20 km de profondeur. Ce cratère, s'il existait, aurait sans doute été découvert, car les phénomènes d'érosion n'auraient pu être actifs au point de faire disparaître en 700 000 ans une aussi vaste structure circulaire. Pour écarter cette difficulté, Harold C. Urey a proposé l'idée [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., co-directeur du laboratoire associé 286 (minéralogie des roches profondes et des météorites), C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  TECTITES  » est également traité dans :

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Impacts d'objets extraterrestres »  : […] La découverte d'un enrichissement exceptionnel en iridium dans une couche d'argile très fine au contact des strates crétacées et paléogènes affleurant près de Gubbio (Italie) a alerté la communauté scientifique sur des relations possibles entre des catastrophes terrestres, comme les extinctions en masse, et des collisions entre la Terre et des objets extraterrestres. Toute jeune, la Terre a subi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_40082

EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 8 278 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une collision cosmique »  : […] En 1980, par un article resté célèbre, publié dans Science , Luis Alvarez et ses collaborateurs annonçaient la découverte dans les strates sédimentaires, à la limite Crétacé-Tertiaire, d'un enrichissement notable en iridium, qu'ils interprétaient comme la conséquence de la collision d'une énorme météorite avec la Terre. Le cataclysme provoqué par cet impact aurait été la caus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinctions-biologiques/#i_40082

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] On classe les météorites d'après les proportions métal-silicates en trois grands groupes : les pierres, les fers et les lithosidérites (ayant environ autant de métal que de silicates). Jusqu'en 1969, les tectites, masses vitreuses riches en SiO 2 , FeO, MgO et CaO et qui présentent souvent une morphologie attribuée à une traversée de l'atmosphère à grande vitesse, étaient considérées comme pouvant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_40082

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul PELLAS, « TECTITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectites/