TANIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les ruines de l'ancienne ville de Tanis, berceau des rois de la XXIe dynastie et dont le nom est à plusieurs reprises mentionné dans la Bible, forment un ensemble de 177 hectares ; elles occupent le site actuel de Tell San el-Hagar, près du lac Menzaleh dans le Delta oriental, une localisation établie dès 1722 par le père Sicard et confirmée par les membres de la Commission des sciences et des arts de l'Expédition d'Égypte qui y effectuèrent deux reconnaissances.

Jusqu'à la montée sur le trône de Smendes, premier pharaon de la XXIe dynastie, Tanis n'était qu'une petite bourgade de pêcheurs ; pour la transformer en capitale à la mesure de leur rang, les souverains de la IIIe Période intermédiaire démantelèrent Per-Ramsès, la ville construite sur la branche voisine du Nil par Ramsès II à proximité de l'ancienne capitale des Hyksôs, Avaris, si bien qu'abusés par le nombre de réemplois, les premiers fouilleurs de Tanis se crurent à Per-Ramsès, une erreur confortée par deux passages du psaume LXXVIII (versets 12 et 43) qui situent les miracles de Moïse dans « les champs de Tanis ». Dans la mesure où la pratique des réemplois était monnaie courante en Égypte, Ramsès II avait déjà utilisé pour sa nouvelle résidence de nombreux monuments antérieurs, notamment ceux du Moyen Empire que les Hyksôs avaient déplacés à Avaris ; c'est pourquoi Tanis était au Ier millénaire un véritable musée archéologique.

L'implantation des édifices religieux à Tanis, lesquels ont été constamment remaniés jusqu'à l'époque ptolémaïque, est inspiré du plan de Karnak. À l'intérieur d'une enceinte en briques crues édifiée par Psousennès Ier se dresse le temple principal dédié à Amon, pourvu de son lac sacré et jouxté au nord par le temple de Khonsou, le dieu-fils de la triade thébaine ; le temple de la déesse Mout se trouvé érigé, quant à lui, à l'intérieur de son propre temenos, au sud-ouest. C'est à l'intérieur de l'enceinte du temple d'Amon que Pierre Montet découvrit en 1939-1940 la nécropole royale des XXIe et XXIIe dy [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  TANIS  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le déclin »  : […] Cette valeur humaine, l'Égypte la conserva dans sa décadence et même lorsqu'elle fut asservie à l'étranger. C'est sur un pays affaibli, en effet, que régnèrent les pharaons de Tanis du x e au milieu du viii e siècle (XXI e et XXII e dynasties). À Thèbes, les grands prêtres d'Amon, qui avaient d'abord pris des titulatures royales (Hérihor et Pinedjem), étaient quasi indépendants. Les pharaons t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-pharaonique/#i_19985

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La préhistoire égyptienne »  : […] La préhistoire égyptienne, longtemps négligée, a été mise à l'honneur depuis quelques années. Une mission de la Southern Methodist University de Dallas, dirigée par F. Wendorf, a exploré les sites du Paléolithique et du Néolithique dans le sud du désert occidental. Plus au nord, en direction de la frontière libyenne, une équipe allemande a parcouru une vaste zone s'étendant de l'oasis de Siouah j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_19985

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre «  Les arts appliqués »  : […] Restitué par les scènes figurant dans les chapelles des tombes, le cadre de la vie quotidienne est aussi connu grâce à l'abondant matériel entreposé près du défunt, dispersé le plus souvent par les pilleurs, mais parfois retrouvé in situ. Ayant une fonction rituelle, les objets sont pour la plupart faits de matériaux précieux et ouvragés avec soin. S'ils donnent de la culture matérielle une image […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_19985

YOYOTTE JEAN (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Olivier PERDU
  •  • 908 mots

Dans le domaine de l'égyptologie et même bien au-delà, le nom de Jean Yoyotte restera toujours présent, tant son œuvre s'impose déjà comme une source inépuisable d'informations et de réflexions. Cet historien d'une érudition et d'une curiosité immenses, dont les travaux se sont nourris du contact direct avec les vestiges du passé, s'est hissé parmi les rares égyptologues à avoir de l'Égypte ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-yoyotte/#i_19985

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « TANIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanis/