TABLEAU ÉCONOMIQUE, François QuesnayFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Publié une première fois en 1758-1759, repris en 1760, puis en 1766, Tableau économique définit, pour la première fois dans l'histoire de l'économie politique, une représentation abstraite et synthétique des flux d'échanges qui permettent de traduire, de période en période, l'activité de production d'un « royaume agricole ». Son auteur, François Quesnay (1694-1774), chirurgien, médecin du roi, chef de file de la physiocratie (des mots grecs physis, « nature », et cratos, « gouvernement »), est le fondateur de la première école d'économie de l'histoire moderne : la « secte des économistes », qui rassemble autour des Éphémérides du citoyen, dans les années 1760 et 1770, des disciples nombreux parmi lesquels on trouve le marquis de Mirabeau, Pierre Samuel Dupont de Nemours, Abeille, Pierre-Paul Le Mercier de La Rivière, l'abbé Nicolas Baudeau, ou encore Guillaume François Le Trosne.

Le zigzag et la formule arithmétique

Œuvre majeure par son abstraction et sa simplicité, Tableau économique s'organise autour de deux principes. Le premier est l'affirmation de l'existence d'un « ordre naturel » (physis), dont les lois constituent tout à la fois l'objet de la science physiocratique et le guide de tout gouvernement politique : « Il suffit au gouvernement, notait Quesnay dans l'article „Grains“ de l'Encyclopédie, de veiller à l'accroissement des revenus des biens du royaume, de ne point gêner l'industrie, de laisser aux citoyens la facilité et le choix des dépenses. » Le second principe est la désignation de l'agriculture comme seul secteur capable de dégager un « produit net », c'est-à-dire un excédent, que Quesnay conçoit comme un « don gratuit de la nature ».

Inspiré du circuit économique décrit par Richard Cantillon dans l'Essai sur la nature du commerce en général (1755), le Tableau se présente sous la forme d'un schéma au formalisme simple – « zigzag » dans les premières [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d'épistémologie économique

Classification


Autres références

«  TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay  » est également traité dans :

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 719 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La physiocratie »  : […] Quesnay construit un Tableau économique qui décrit dans quelles proportions le revenu doit être dépensé pour assurer la circulation de toute la richesse produite, en même temps que le renouvellement du capital nécessaire à la pérennité de cette production […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_30151

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 797 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le libéralisme économique »  : […] et, au premier rang parmi eux, Quesnay, qui ont ouvert la voie à la doctrine du libéralisme économique. Selon la thèse développée dans le Tableau économique de 1758, toute la richesse provient de la terre et c'est elle qui anime la vie économique en circulant entre les groupes sociaux : les agriculteurs injectent cette richesse dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberalisme/#i_30151

MARXISME - La théorie marxiste

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 742 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Classes et luttes de classes »  : […] avaient déjà développé une théorie de la division de la société en classes en fonction des sources de revenus et de leur rôle dans l'accroissement du « produit net ». Témoin Quesnay dans son Tableau économique : « La nation est réduite à trois classes de citoyens : la classe productive, la classe des propriétaires et la classe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-theorie-marxiste/#i_30151

MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 2 774 mots

Dans le chapitre « Les grandes étapes de l'économie mathématique »  : […] concepts, tels le « produit net » ou les « avances », quantifiables. Ils calculent combien la nation gagnerait à adopter telle réforme, détaillant ce qui reviendrait à chacun en l'occurrence ; ils formalisent l'ensemble du système économique dans un Tableau économique (Quesnay, 1758) qu'ils considèrent comme leur réalisation la plus admirable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-economique-mathematique/#i_30151

PHYSIOCRATES

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 4 077 mots

Dans le chapitre « La primauté de l'agriculture »  : […] Médecin, Quesnay paraît avoir transposé dans le domaine économique le schéma de la circulation du sang ; il fait imprimer en 1758, un an après avoir donné à l'Encyclopédie son article « Grains », une feuille couverte de chiffres reliés par des lignes irrégulières et portant en marge un bref commentaire : c'est le célèbre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiocrates/#i_30151

QUESNAY FRANÇOIS (1694-1774)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 641 mots

en cette matière fut Richard Cantillon, auteur de l'Essai sur la nature du commerce (1755). Le système de Quesnay se trouve résumé dans son Tableau économique (1758), qui présentait schématiquement l'interdépendance entre les différentes classes, les différents secteurs économiques et l'échange des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-quesnay/#i_30151

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie L. COT, « TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-economique/