Symphonie pour un homme seul, SCHAEFFER (Pierre) / HENRY (Pierre)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteurs

Polytechnicien, homme de radio, théoricien, chercheur, écrivain, pédagogue, Pierre Schaeffer fonde en 1951 le Groupe de musique concrète, qui deviendra en 1958 le Groupe de recherches musicales (G.R.M.). Exclusivement électroacoustique, son œuvre musicale est réduite; mais il laisse, avec son révolutionnaire Traité des objets musicaux (1966), «un riche appareil descriptif du sonore et un outil original pour la pensée musicale» (François Bayle).Élève d'Olivier Messiaen et de Nadia Boulanger, Pierre Henry rejoint en 1949 Schaeffer au sein du Groupe de musique concrète. Tous deux signent l'œuvre fondatrice de la musique concrète (initialement baptisée «musique de bruits» par Schaeffer), la Symphonie pour un homme seul. Sa collaboration avec Maurice Béjart (Messe pour le temps présent, Variations pour une porte et un soupir, La Reine verte...), ses concerts auxquels il donne l'aspect de véritables cérémonies ritualisées et interactives le font peu à peu connaître du grand public.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Symphonie pour un homme seul, SCHAEFFER (Pierre) / HENRY (Pierre) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-schaeffer-pierre-henry-pierre/