Symphonie pour un homme seul, SCHAEFFER (Pierre) / HENRY (Pierre)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Esthétique

Si le futuriste italien Luigi Russolo (1885-1947) fut le premier compositeur et théoricien du bruit, c'est Pierre Schaeffer qui, en inventant la musique concrète, fera définitivement reconnaître le bruit par rapport au son comme étant non pas différent par nature, mais seulement plus complexe. Sans cette aventure sonore dont il fut l'initiateur, ni les musiques massiques de Iannis Xenakis ou de György Ligeti, ni les explorations bruitistes de Mauricio Kagel ou d'Helmut Lachenmann, ni l'école spectrale de Gérard Grisey, Tristan Murail et Michaël Lévinas n'auraient pu éclore.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Symphonie pour un homme seul, SCHAEFFER (Pierre) / HENRY (Pierre) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-schaeffer-pierre-henry-pierre/