STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France).

Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiples guerres qui ne cessent d'opposer les puissances d'Europe du Nord. Il force alors les nobles polonais à déposer le roi Auguste II (Frédéric-Auguste Ier de Saxe) et impose à sa place Stanislas Ier sur le trône de Pologne en 1704.

La Pologne, affaiblie et morcelée, est devenue le terrain de bataille des armées étrangères qui ravagent le pays à leur guise. Vaincu par les Russes lors de la bataille de Poltava en 1709, Charles se retire en Suède, privant Stanislas de tout soutien réel. Auguste II en profite pour remonter sur le trône polonais tandis que Stanislas quitte le pays pour s'installer en Alsace. En 1725, sa fille, Marie Leszczynska, épouse Louis XV.

Lorsque Auguste II meurt en 1733, Stanislas Ier cherche à regagner la couronne polonaise avec l'aide de la France. Après s'être rendu à Varsovie sous un déguisement, il est élu roi de Pologne par une majorité écrasante à la diète. La Russie et l'Autriche, craignant qu'il fasse rentrer la Pologne dans l'alliance franco-suédoise, envahissent le pays pour faire annuler l'élection avant même son couronnement. Stanislas est à nouveau déposé. Sous la pression russe, une diète fantôme élit le nouvel électeur de Saxe, Frédéric-Auguste II, roi de Pologne sous le nom d'Auguste III. Stanislas se retire à Gdańsk pour attendre l'aide de la France, qui ne vient pas. Fuyant avant que la ville ne tombe aux mains des assiégeants russes, il se rend ensuite à Königsberg, en Prusse, où il dirige la rébellion contre le nouveau roi polonais et ses alliés russes. La guerre de la succession de Pologne se solde par la défaite de Stanislas. La [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  STANISLAS I er LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)  » est également traité dans :

AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 450 mots

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-ii/#i_37071

DE L'ESPRIT DES VILLES (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 015 mots

La ville de Nancy, qui a fêté le quatrième centenaire de la naissance de Jacques Callot en 1992, puis en 2000 le centenaire de l'Art nouveau, dont l'École de Nancy fut l'un des foyers les plus fertiles, mise à l'évidence, dans le cadre de sa politique de développement culturel et de communication, sur ce type de rendez-vous qui permet à la fois de faire le point sur des recherches savantes et d'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-esprit-des-villes/#i_37071

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 872 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Lorraine, Corse et Dombes »  : […] La France allait devoir la réunion de la Lorraine à des pratiques de ce genre. Au siècle précédent, les armées françaises avaient occupé le duché de 1634 à 1659 et de 1670 à 1697. Le roi de France y avait obtenu le passage de ses troupes vers l'Alsace et la politique des réunions avait commencé à entamer les terres lorraines. Une intendance et un parlement dans les Trois-Évêchés veillaient à conse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-formation-territoriale/#i_37071

HÉRÉ DE CORNY EMMANUEL (1705-1763)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 610 mots

Élève de Germain Boffrand, qu'il avait connu lors des travaux de ce maître en Lorraine, le Nancéien Héré fut le principal architecte de Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et duc de Lorraine, qui était animé d'une frénésie de bâtir égale à celle des plus puissants souverains de l'époque. Sur les conseils vigilants de Stanislas qui suit de très près tous les travaux, Emmanuel Héré crée à Lunévill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-here-de-corny/#i_37071

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Lorraine au siècle des Lumières »  : […] La paix et l'indépendance, rétablies au traité de Ryswick en 1697, inaugurent pour la Lorraine une ère de prospérité et de brillante floraison intellectuelle. Des souverains « éclairés », tels Léopold I er (1697-1729), Stanislas Leszczyński (1737-1766), achèvent la rationalisation de l'ordre institutionnel. La stabilité politique, l'ouverture des frontières sur les march […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_37071

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Souverains médiocres et guerres funestes (1587-1763) »  : […] À la fin du xvi e  siècle, la Pologne, qui cumule les inconvénients d'une république nobiliaire et d'un royaume électif, entre dans une longue décadence. La dynastie suédoise des Waza l'entraîne dans des guerres ruineuses et impopulaires. Sigismond III (1587-1632) échoue dans ses tentatives, aussi bien pour réunir le trône de Suède à celui de Pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_37071

SUCCESSION DE POLOGNE GUERRE DE LA (1733-1738)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 432 mots

À la mort du roi de Pologne Auguste II en 1733, Stanislas Leszczyński tente de remonter sur le trône de Pologne avec l'aide d'un corps d'armée français de deux mille hommes. Devenu beau-père de Louis XV en 1725, il a l'appui de la France, mais aussi celui d'une partie de la noblesse polonaise et des Czartorisky. Il est élu roi de Pologne une seconde fois. Mais il se heurte à des mécontents (en par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-la-succession-de-pologne/#i_37071

Pour citer l’article

« STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) - roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-ier-leszczinski/