SPINELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Classification des spinelles

Classification des spinelles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structure du spinelle MgAl2O4

Structure du spinelle MgAl2O4
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Magnétite

Magnétite
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Titanomagnétites

Titanomagnétites
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


Les spinelles chromifères

Les minéraux de la série chromifère ont comme formule générale :

Leurs caractéristiques extérieures sont pratiquement identiques ; aussi ne peut-on les différencier que par l'analyse chimique.

Selon la composition, on distingue les composés définis idéaux : magnésiochromite MgCr2O4 ; ferrochromite, ou chromite sensu stricto (Fe2+, Mg) (Cr, Al, Fe3+)2O4. La classification proposée par G. A. Sokolov (1946) permet de situer tous les spinelles chromifères sur deux diagrammes accolés : sur le diagramme triangulaire sont notées les proportions moléculaires dans le groupe R23+O3(Al2O3, Fe2O3, Cr2O3) ; sur le second, sont inscrites les proportions moléculaires dans le groupe (R2+O(FeO, MgO). Ainsi tout spinelle chromifère est représenté par deux points : les termes de picotite, chromite, par exemple, sont définis par le premier point (diagramme triangulaire) ; ils sont complétés par un préfixe ou un adjectif déterminé par la position du second point dans l'autre diagramme.

Spinelles chromifères : nomenclature

Spinelles chromifères : nomenclature

Dessin

Double diagramme permettant la nomenclature des spinelles chromifères d'après leur composition. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les chromospinelles se rencontrent presque exclusivement dans les roches ignées ultrabasiques (dunites, harzburgites, lherzolites) et les serpentines. Il existe une relation entre la composition du chromospinelle et la nature de la roche : les chromospinelles des dunites ont, en général, une teneur élevée en chrome et faible en aluminium ; ceux des lherzolites ont une teneur faible en chrome et élevée en aluminium ; les chromospinelles des harzburgites et werlhites ont une composition intermédiaire.

Les spinelles chromifères constituant les minerais des gîtes contiennent plus de chrome et de magnésium et moins d'aluminium et de fer que les spinelles chromifères accessoires des roches encaissantes qui leur sont associées. Certaines météorites renferment des spinelles chromifères.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SPINELLES  » est également traité dans :

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quelques exemples »  : […] Voyons maintenant quelques exemples qui montrent l'importance des impuretés. Commençons par le diamant, une des gemmes les plus prestigieuses, qui est du carbone pur. En l'absence d'atomes étrangers, il est incolore. La présence de bore, à la concentration de quelques millionièmes, lui confère une délicate teinte bleue qui peut aller jusqu'au bleu-noir pour des concentrations de l'ordre du millièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_14464

EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 8 278 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une collision cosmique »  : […] En 1980, par un article resté célèbre, publié dans Science , Luis Alvarez et ses collaborateurs annonçaient la découverte dans les strates sédimentaires, à la limite Crétacé-Tertiaire, d'un enrichissement notable en iridium, qu'ils interprétaient comme la conséquence de la collision d'une énorme météorite avec la Terre. Le cataclysme provoqué par cet impact aurait été la cause des extinctions surv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinctions-biologiques/#i_14464

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 256 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Spinelle, chrysobéryl et hématite »  : […] Le spinelle, oxyde de magnésium et d'aluminium, est de couleurs très variées : rouge (de toute intensité), violacé, orangé, bleu, brun. La variété rose-rouge était très employée au Moyen Âge. C'est un minéral de haute température, typique du métamorphisme de contact. Les meilleures pierres proviennent de Sri Lanka et de Birmanie. Le chrysobéryl, oxyde de béryllium et d'aluminium, en général vert-j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_14464

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Ferrimagnétisme »  : […] Lorsque les atomes magnétiques, qui peuvent être de nature différente, sont situés sur des sites cristallographiques distincts, ils sont soumis à des champs moléculaires différents. On est ainsi conduit à diviser le réseau cristallin en sous-réseaux A, B, C, ..., d'aimantation partielle M A , M B , M C , ..., correspondant chacun à des sites identiques et soumis à des champs moléculaires H A , H B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_14464

MAGNÉTITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

Oxyde de fer, la magnétite (du grec magnès , aimant) doit son nom à sa principale caractéristique : c'est un aimant naturel. La forme de ses cristaux permet également de la distinguer aisément, ceux-ci se présentant généralement en octaèdres, en dodécaèdres ou en rhomboèdres parfaits, dérivant d'un habitus cubique sous lequel on rencontre rarement cette espèce minérale. Les faces, noires et bril […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetite/#i_14464

OXYDES ET HYDROXYDES NATURELS

  • Écrit par 
  • Joseph BOLFA
  •  • 4 165 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Groupe des spinelles »  : […] Le groupe des spinelles est composé d'oxydes doubles répondant à la formule générale MO. M′ 2 O 3 ou MM′ 2 O 4 . Le métal bivalent M peut être Mg 2+ , Fe 2+ , Zn 2+ , Mn 2+ , et le métal trivalent M′ peut être Al 3+ , Fe 3+ , Mn 3+ , Cr 3+ . Une grande variété de composition existe dans la nature et la plupart des représentants de ce groupe ont été préparés synthétiquement. Ces minéraux sont cubi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydes-et-hydroxydes-naturels/#i_14464

RUBIS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les confusions possibles et les imitations »  : […] Le rubis peut être confondu avec le spinelle (Mg [Al 2 O 4 ]), qui arbore une couleur et une dureté (8) voisines. Beaucoup de joyaux des royaumes d'Europe sont en fait des spinelles que l'on a longtemps considérés comme des rubis. C'est le cas d'un gros spinelle brut dit Côte de Bretagne, acheté par Louis XIV pour un rubis, qui fut ensuite taillé en dragon par Jacques Guay à la demande de Louis XV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubis/#i_14464

Voir aussi

Pour citer l’article

Joseph BOLFA, « SPINELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/spinelles/