SOLSDégradation des sols

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Évaluation à l'échelle de l'Europe

La moitié des sols compactés dans le monde se trouvent en Europe où, si l'on prend en compte tous les degrés de dégradation, ils représentent 33 millions d'hectares (tabl. 3 et 4). Les activités industrielles dégradent 22 millions d'hectares dans le monde, dont près de 19 millions situés en Europe sont concernés par une pollution chimique. Ces phénomènes de compaction et de pollution se révèlent donc inquiétants pour l'Europe. Cependant, ils peuvent être en partie réversibles, ce qui n'est pas le cas des pertes liées à l'artificialisation des terres (sols définitivement perdus pour cause d'urbanisation, de construction de réseaux de transports, de sites industriels, etc.), en perpétuelle expansion. Un rapport de synthèse de l'Agence européenne pour l'environnement, intitulé L'Environnement en Europe. État et perspectives et publié en 2010, donne les changements nets d'occupation des terres constatés entre 2000 et 2006 (fig. 4). Les tendances indiquées y sont les mêmes que celles de la décennie précédente (1990-2000). Ainsi, les surfaces artificialisées ont encore augmenté (600 000 ha entre 2000 et 2006) au détriment de toutes les autres occupations terrestres, à l'exception des forêts et des surfaces en eau. Or ces changements d'occupation des terres affectent les services écosystémiques, et le sol joue là un rôle crucial. Si la tendance à l'accroissement des surfaces forestières est une évolution positive, le déclin des habitats naturels – y compris les prairies, tourbières, landes et marais, où les sols bénéficient d'une haute teneur en matière organique – est devenu une préoccupation majeure.

Formes de dégradation des sols à l'échelle mondiale

Tableau : Formes de dégradation des sols à l'échelle mondiale

Tableau

Formes de dégradation des sols à l'échelle mondiale en relation avec leurs causes. Seules les dégradations physique et chimique sont analysées ici et ne concernent que les sols modérément et fortement affectés (d'après : Oldeman et al., 1991). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Perte de terres arables due à l'urbanisation

Photographie : Perte de terres arables due à l'urbanisation

Photographie

L'urbanisation est une des causes de la disparition des sols : les terres qu'elle occupe sont alors définitivement perdues pour l'agriculture. Ici à Montpellier, on observe un sol rouge méditerranéen, dont les grandes qualités pour l'agriculture sont connues au moins depuis l'époque romaine,... 

Crédits : M. Dosso

Afficher

Changements d'occupation des terres en Europe (2000-2006)

Dessin : Changements d'occupation des terres en Europe (2000-2006)

Dessin

Ces données de changements d'occupation des terres en Europe de 2000 à 2006 (en hectares) concernent les trente-deux membres de l'Agence européenne pour l'environnement (A.E.E., c'est-à-dire les vingt-sept membres de l'Union européenne, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

On constate ainsi que tous les pays, qu'ils soient industrialisés ou non, dégradent leurs sols, mais pour des causes différentes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Le sol et ses interactions

Le sol et ses interactions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Types de dégradation des sols

Types de dégradation des sols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dégradation des sols au Brésil

Dégradation des sols au Brésil
Crédits : A. Ruellan

photographie

Dégradation des sols dans le monde

Dégradation des sols dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de science du sol à l'Institut des régions chaudes, Montpellier SupAgro

Classification

Autres références

«  SOLS  » est également traité dans :

SOLS - Diversité des sols

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Les sols (ou couvertures pédologiques) sont fondamentalement très divers, et ce à différentes échelles : à l'échelle du globe terrestre, en fonction des grandes zones climatiques, mais aussi, au sein d'un même paysage, à l'échelle d'un versant. Cette diversité résulte de leurs processus de formation (processus dits pédogénétiques) qui dépendent de plusieurs facteurs, actifs (climat, tectonique, ru […] Lire la suite

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Les sols se forment dans la zone d'interface lithosphère-atmosphère où se développent les organismes vivants de la biosphère. La biodynamique des sols étudie les transformations liées à l'activité des organismes vivants (flore, microflore, faune) et à la présence de matière organique qui apporte à l'écosystème matière et énergie.Une partie de l'énergie sol […] Lire la suite

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Tous les types de micro-organismes existent dans les sols. Ce sont soit des eucaryotes (champignons, algues et protozoaires), soit des procaryotes (bactéries et cyanobactéries). Leur biodiversité est considérable. Leur distribution est fonction non seulement de la présence de substrats énergétiques (essentiellement […] Lire la suite

SOLS - Propriétés physiques et mécaniques

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 3 384 mots
  •  • 8 médias

Du point de vue de ses propriétés physiques et mécaniques, le sol peut être considéré comme un système poreux à trois phases : solide, liquide, gazeuse.Certaines des caractéristiques de ce système sont permanentes ; c'est le cas de la constitution physique du matériau : granulométrie, morphologie et espèce minéralogique des particules élémentaires. De […] Lire la suite

SOLS - Physico-chimie

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHET
  •  • 1 554 mots
  •  • 1 média

Parmi les constituants des sols, les colloïdes argileux et humiques (cf. argiles, humus), étroitement associés, possèdent des propriétés d'échange d'anions et surtout de cations comparables à celles des résines échangeuses d'ions (cf. échangeurs d'ions). La capacité d'échange, le pH et le degré de saturation en cations métalli […] Lire la suite

SOLS - Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 724 mots
  •  • 3 médias

L'aménagement d'un terrain agricole en vue d'une production déterminée consiste à mettre en œuvre différentes techniques qui visent, les unes, à amener les facteurs de croissance (eau, éléments minéraux) à un niveau convenable, les autres, à créer des conditions de milieu telles que la plante puisse utiliser au mieux les facteurs de croissance disponibles. Outre les techniques de fertilisation et […] Lire la suite

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Jean-Pierre RONA
  •  • 4 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Facteurs de l'environnement »  : […] La succion du sol correspond à un potentiel de rétention qu'exerce le sol sur l'eau. Elle s'oppose au potentiel hydrique de la plante et tend à diminuer la vitesse d'absorption de l'eau. Cette vitesse est nulle lorsque les valeurs des deux potentiels sont égaux. Lorsqu'un sol est convenablement irrigué, sa succion est faible (environ — 0,1 Mpa) ; mais elle diminue rapidement avec le dessèchement […] Lire la suite

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle écologique des Actinomycètes »  : […] Nous avons vu précédemment qu'on trouve des Actinomycètes presque partout dans la nature. Ils sont présents dans des sols polaires gelés en permanence tout comme dans des sols désertiques chauds et secs, dans le pétrole brut, les sols hautement contaminés avec des métaux lourds, les lacs extrêmement alcalins et les lacs salés. Par contre, ils semblent être absents des eaux minières très acides (pH […] Lire la suite

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 163 mots
  •  • 1 média

Pour l'homme, le sol donne l'image même de la stabilité. Ni les modifications locales par érosion ou sédimentation ni les séismes ne mettent en cause cette référence. Alors, quand le sol se dérobe, l'homme est désemparé. Certes, la géologie enseigne que partout le sol monte ou descend – par exemple, les Pays-Bas s'enfoncent et la Scandinavie remonte –, mais généralement à une échelle de temps qui […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La terre »  : […] La majeure partie de l'Afrique se compose d'un socle ancien, ou bouclier, d'origine précambrienne, à partir duquel se sont formés les reliefs actuels. Longtemps soudées à la masse africaine, la péninsule arabique et l'île de Madagascar s'en sont détachées lors de l'ouverture de la mer Rouge et du canal de Mozambique, résultat de la tectonique des plaques. Le bouclier africain a connu au cours du […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Mireille DOSSO, « SOLS - Dégradation des sols », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/