MICHEL SOLANGE (1912-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mezzo-soprano française Solange Michel (de son vrai nom Solange Boulesteix) naît le 27 novembre 1912, à Paris. Elle commence ses études musicales à Bourges, avant d'entrer au Conservatoire de Paris, où elle fréquente les classes du ténor Thomas Salignac et de la basse André Gresse, et où elle obtient un deuxième prix de chant. Elle commence à se produire en concert et à la radio en 1936, et elle fait ses débuts sur scène en 1942, en incarnant Charlotte (Werther de Massenet). En 1945, elle adopte le nom de Solange Michel, et entre à l'Opéra-Comique, à Paris, puis à l'Opéra de Paris, deux institutions où elle va accomplir l'essentiel de sa carrière. Elle débute à l'Opéra-Comique dans le rôle-titre de Mignon d'Ambroise Thomas, et va interpréter, durant vingt-sept ans, les grands rôles de mezzo-soprano du répertoire, principalement français.

Elle marque tout particulièrement le rôle-titre de Carmen de Bizet, qu'elle incarnera quelque 700 fois, en France et à l'étranger. Figurent également à son répertoire Charlotte, Dalila (Samson et Dalila de Saint-Saëns), Geneviève (Pelléas et Mélisande de Debussy), Marthe (Faust de Gounod), la Mère (Louise de Gustave Charpentier), Albine (Thaïs de Massenet), Ragonde (Le Comte Ory de Rossini), Taven (Mireille de Gounod)... Solange Michel participe aux créations de Marion, ou la Belle au tricorne de Pierre Wissmer, le 17 novembre 1951, à l'Opéra-Comique, sous la direction d'André Cluytens, et de l'opéra-bouffe Le Dernier Sauvage de Gian Carlo Menotti, à l'Opéra-Comique, le 21 octobre 1963, aux côtés de Mady Mesplé et de Gabriel Bacquier, sous la direction de Serge Baudo. Solange Michel a chanté au Covent Garden de Londres, à la Scala de Milan, au Teatro San Carlo de Naples, au Teatro Colón de Buenos Aires... Dans sa discographie, on mentionnera d'abord sa Carmen inoubliable, aux côtés de Raoul Jobin (Don José) et de Michel Dens (Escamillo), avec les Chœurs et l'Orchestre de l'Opéra-Comique sous la baguette d'André Cluytens (1950), puis Louise avec les Chœurs et l'Orchestre de l'Opéra-Comique sous la direction de Jean Fournet (1956), Thaïs avec l'Orchestre Radio-Lyrique sous la direction d'Albert Wolff (enregistré sur le vif le 27 août 1959), deux Pelléas et Mélisande (enregistré sur le vif au Teatro Colón sous la baguette de Jean Fournet en 1962 ; enregistré en studio avec l'Orchestre national de la R.T.F. sous la baguette de Désiré-Émile Inghelbrecht en 1962), Mireille avec l'Orchestre symphonique de Paris sous la direction de Jesús Etcheverry (1962). Solange Michel donne son ultime récital en 1978, à Besançon. Elle meurt le 15 décembre 2010, à Paris.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MICHEL SOLANGE - (1912-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/solange-michel/