SENOUFO ou SENUFO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les populations de langue senoufo (rattachées au groupe voltaïque) comptent environ 1 500 000 personnes au début du xxie siècle et occupent un vaste territoire qui couvre le sud du Mali et du Burkina Faso, et le nord de la Côte-d'Ivoire. Bien que n'étant guère connues que par les travaux incomplets de B. Holas, elles sont devenues très tôt célèbres par leurs productions artistiques et la variété de leurs masques. Situées dans une zone de savanes, elles sont très diversement réparties, leur densité démographique allant de 80 habitants au kilomètre carré dans la région de Korhogo à moins de 20 habitants au kilomètre carré dans les régions périphériques du Nord et du Sud. Les Senoufo sont avant tout des cultivateurs, qui produisent de l'igname, du mil et du riz. Peu enclins à la guerre, ils ont subi de nombreuses incursions mande, puis, à la fin du xixe siècle, les campagnes de Samory auquel la chefferie de Korhogo — historiquement prédominante par sa résistance aux Dioula de Kong, renforcée ensuite par l'administration coloniale française — avait adhéré, avant de se rallier finalement aux Français vainqueurs. Ainsi le sous-groupe senoufo de l'aire de Korhogo, les Tiembara, déjà important démographiquement, jouit-il d'une certaine prééminence « politique » — bien que ce terme soit relativement impropre pour qualifier une société aussi typiquement segmentaire. Les Senoufo comptent, en effet, une cinquantaine de sous-ethnies aux particularités marquées. Ils semblent avoir émigré du Mali vers leur territoire actuel, dont ils furent les premiers occupants. Aussi l'idée de conquête est-elle étrangère à leurs traditions. Le village est l'unité de référence la plus large de l'organisation sociale et rituelle de cette société lignagère à forte accentuation matrilinéaire. Un chef de terre contrôle l'intégrité symbolique du territoire et l'attribution des parcelles, tandis que les affaires villageoises [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SENOUFO ou SENUFO  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les agriculteurs du Soudan »  : […] La savane soudanaise, au climat tropical sec, est le domaine des cultivateurs de mil, constructeurs d'empires. La sculpture des peuples de ces régions aux vastes horizons lumineux est anguleuse et austère, d'esprit abstrait et cubiste. Les Dogon de la falaise de Bandiagara au Mali, connus initialement grâce aux travaux de Marcel Griaule et de ses collaborateurs, ont conservé un héritage culturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_12494

FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille

  • Écrit par 
  • Françoise HÉRITIER
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Le problème de la paternité »  : […] Le déni de l'importance de la paternité physiologique se trouve aussi chez les Tibétains, qui pratiquent le mariage polyandrique. Lorsque l'aîné de plusieurs frères a pris légalement une femme, celle-ci épouse successivement, à des intervalles réguliers – au bout d'une année –, chacun des frères de son mari. Les hommes pratiquent le commerce au long cours et s'arrangent pour qu'il n'y ait jamais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-societes-humaines-et-la-famille/#i_12494

JUMEAUX (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 3 343 mots

Dans le chapitre « La gémellité valorisée »  : […] Il arrive que des évaluations positives prennent le pas sur celles qu'on vient d'évoquer, et que les jumeaux soient considérés comme des entités non humaines coexistant par exemple avec une divinité supérieure ou avec d'autres « génies ». Des cultes leur sont assez fréquemment consacrés en Afrique ; ils sont matérialisés par des « autels » (objets, monticules, etc.) qui portent généralement les si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-anthropologie/#i_12494

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Agriculteurs du bassin du Niger »  : […] Pour les Bambara, « la société n'a commencé d'exister qu'avec l'agriculture » (D. Zahan). De nombreux masques bambara représentent diverses antilopes, animal associé à l'agriculture, dont la tradition orale dit qu'il fut l'instigateur. À la corne est assimilée la croissance des céréales. Les plus connus de ces masques sont les tyirawaw des Bambara, portés par la société in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_12494

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique d'Afrique noire

  • Écrit par 
  • Charles DUVELLE
  •  • 9 316 mots

Dans le chapitre « La situation de l'Africain concerné »  : […] La musique, comme la langue, la religion, l'organisation sociale, représente une des bases importantes de toute société traditionnelle en Afrique. Exceptionnellement isolée de tout contexte religieux et social, elle s'intègre admirablement aux divers aspects de la vie traditionnelle. N'importe qui ne joue pas n'importe quelle musique à n'importe quel moment avec n'importe quel instrument n'impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-d-afrique-noire/#i_12494

NAISSANCE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 652 mots

Dans le chapitre « La grossesse »  : […] Souvent considérée comme une maladie, dont l'issue heureuse est pour toute société d'une extrême importance, la grossesse est toujours réglée par un certain nombre d' interdits spécifiques. Dans la mesure où le destin social de la mère et la reproduction du groupe en dépendent, ceux-ci sont d'une logique certaine dans des sociétés où la mortalité infantile est souvent très élevée (il arrive que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-anthropologie/#i_12494

Pour citer l’article

Nicole SINDZINGRE, « SENOUFO ou SENUFO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/senoufo-senufo/