SAINTE-LUCIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sainte-Lucie : carte physique

Sainte-Lucie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sainte-Lucie : drapeau

Sainte-Lucie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau


Nom officielSainte-Lucie (LC)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Pearlette Louisy (depuis le 17 septembre 1997)
Chef du gouvernementAllen Chastanet (depuis le 7 juin 2016)
CapitaleCastries
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar des Caraïbes de l'Est (XCD)
Population179 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)616

Histoire

On ignore la date exacte de la découverte de Sainte-Lucie par les Européens, mais elle se situerait autour de 1500. Les Anglais tentent les premiers de coloniser l'île en 1605 et en 1638, mais leurs efforts sont contrariés par les maladies qui frappent les colons et l'hostilité des Karibs indigènes. Des Français venus de Martinique réussissent à s'implanter dans l'île en 1650 et signent un traité avec les Karibs en 1660. En 1664, Thomas Warner, fils du gouverneur de Saint-Kitt-et-Nevis, reprend l'île, qui est rendue à la France par la paix de Breda en 1667. En 1674, la couronne de France la revendique et la rattache à la Martinique.

Les Britanniques tentent à nouveau de s'implanter dans l'île en 1722, lorsque le roi d'Angleterre George Ier l'octroie au duc de Montague, mais cette nouvelle tentative est contrariée par la France, qui a attribué Sainte-Lucie au maréchal d'Estrées en 1718. L'île est donc déclarée neutre. En 1743, les Français en reprennent possession et la conservent jusqu'au traité d'Aix-la-Chapelle en 1748, qui restitue à Sainte-Lucie sa neutralité. En 1762, l'île est néanmoins prise par l'amiral George Rodney et le général Robert Monckton, avant d'être rendue une fois de plus à la France lors du traité de Paris en 1763. À compter de cette date, des Français venus de Saint-Vincent et de la Grenade établissent des plantations de coton et de canne à sucre. De fait, l'influence française transparaît encore aujourd'hui à travers la prépondérance de l'Église catholique et la survivance d'un dialecte français. En 1778, l'île repasse sous le contrôle des Britanniques, qui utilisent ses ports comme base navale, mais le traité de Versailles restitue Sainte-Lucie à la France en 1783. Jusqu'en 1803, l'île passe plusieurs fois entre les mains des deux puissances. Les Britanniques doivent réprimer un parti révolutionnaire soutenu par des esclaves insurgés, avant de reprendre l'île en 1803. Sainte-Lucie est cédée définitivement [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAINTE-LUCIE  » est également traité dans :

CASTRIES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 172 mots

Capitale et plus grande ville (66 000 habitants en 2005) de Sainte-Lucie, État insulaire des Petites Antilles, Castries se trouve sur la côte nord-ouest de l'île, à seulement 65 kilomètres au sud de Fort-de-France, en Martinique. Le nom de la ville vient du maréchal de Castries, ministre de la Marine de Louis XVI, qui s'était battu lors de la signature du traité de Versailles en 1783 pour que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castries/#i_49486

WINDWARD ISLANDS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GIACOTTINO
  •  • 375 mots

Îles situées entre la Guadeloupe et Tobago, les Windward, d'origine volcanique, sont très humides et menacées par les cyclones ; elles ont toutes accédé à l'indépendance après avoir été sous souveraineté britannique. Leur pauvreté alimente un fort courant d'émigration, sauf en Dominique, moins densément peuplée que les autres. La Dominique est située entre la Guadeloupe et la Martinique ; elle com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/windward-islands/#i_49486

Voir aussi

Pour citer l’article

Janet D. MOMSEN, Richard TOLSON, David Lawrence NIDDRIE, « SAINTE-LUCIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-lucie/