BARBADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Barbade : carte physique

Barbade : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Barbade : drapeau

Barbade : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La Barbade

La Barbade
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Bridgetown

Bridgetown
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Nom officielBarbade (BB)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Philip Greaves (depuis le 1er juillet 2017)
Note :
Chef du gouvernementFreundel Stuart (depuis le 23 octobre 2010)
CapitaleBridgetown
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar de la Barbade (BBD)
Population284 500 (estim. 2017)
Superficie (km2)430

État insulaire des Caraïbes (284 000 hab. en 2009), la Barbade est située à environ 160 kilomètres à l'est des îles du Vent. La capitale, Bridgetown (116 000 hab. en 2007 pour la zone urbaine), est le seul port maritime (à cause des récifs coralliens qui entourent une grande partie de l'île). La Barbade, dont la superficie est de 430 kilomètres carrés, se distingue de l'archipel des Petites Antilles, dont elle fait partie, par un relief moins montagneux, une faune et une flore moins diversifiées. Premier point d'accostage des Européens dans les Caraïbes, la Barbade a été un carrefour entre l'Europe occidentale, les îles des Caraïbes orientales et certaines régions du continent sud-américain. Colonie du Royaume-Uni de 1627 à son indépendance en 1966, la Barbade est probablement la plus britannique des îles des Caraïbes mais, depuis l'indépendance, le nationalisme culturel et le sentiment régional grandissent.

Barbade : carte physique

Barbade : carte physique

Carte

Carte physique de la Barbade. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Barbade : drapeau

Barbade : drapeau

Dessin

Barbade (1966). Les couleurs évoquent les plages entre ciel et océan. La tête de trident noir fait référence au passé colonial et à l'indépendance nouvelle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie

La Barbade repose sur des roches sédimentaires recouvertes de dépôts calcaires et où se sont greffés des coraux. Cette couche de corail est très épaisse, sauf dans le nord-est soumis à l'érosion mais désormais protégé. À l'ouest du mont Hillaby (340 mètres) situé au centre de l'île, le relief plonge dans la mer en formant des terrasses successives, tandis qu'à l'est il s'abaisse jusqu'à un plateau accidenté. Dans le sud, les hautes terres descendent rapidement vers la vallée de Saint-George, séparée de la mer par la crête Christ Church. La végétation naturelle de la Barbade a pratiquement disparu, mis à part les arbres tropicaux (flamboyant, acajou, frangipanier, palmiste), la canne à sucre dominant aujourd'hui le paysage. Dépourvue de lac et de rivière, l'île est alimentée en eau courante grâce aux eaux de pluie qui s'infiltrent facilement dans le sol calcaire, formant des nappes phréatiques. Le sol argileux est riche en chaux et en phosphates. Le climat est doux toute l'année (22 à 3 [...]

La Barbade

La Barbade

Photographie

Palmiers sur la plage vus depuis les falaises de la pointe du Nord, à la Barbade. 

Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARBADE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'arc des petites Antilles « lato sensu » »  : […] L' arc des Petites Antilles stricto sensu possède une croûte de plus de 35 kilomètres d'épaisseur. Au nord de la Martinique, l'arc est double : il comprend un arc externe, à l'est, où le substratum volcanique est recouvert d'entablements calcaires (Petites Antilles calcaires), et un arc interne, à l'ouest, essentiellement volcanique (Petites Antil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_38008

BRIDGETOWN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Capitale de la Barbade, État insulaire des Petites Antilles situé dans le sud-est de la mer des Caraïbes, Bridgetown se trouve à la pointe sud-ouest de l'île, dans la vaste baie de Carlisle. La ville, fondée en 1628 sous le nom d'Indian Bridge, déplût fortement à ses premiers visiteurs en raison de son emplacement à proximité d'un marais nauséabon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bridgetown/#i_38008

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Tectonique liée à la subduction »  : […] Les conséquences tectoniques de la subduction se placent entre deux extrêmes. Dans les zones caractérisées par une sédimentation importante et une vitesse de convergence forte, la couverture sédimentaire de la lithosphère océanique qui entre en subduction est « pelée » – parfois partiellement, avec un décollement différentiel – et accumulée en éca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subduction/#i_38008

Voir aussi

Pour citer l’article

Chrisopher Stewart JACKSON, Woodville K. MARSHALL, « BARBADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbade/