SAINTE-LUCIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sainte-Lucie : carte physique

Sainte-Lucie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sainte-Lucie : drapeau

Sainte-Lucie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau


Nom officielSainte-Lucie (LC)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Pearlette Louisy (depuis le 17 septembre 1997)
Chef du gouvernementAllen Chastanet (depuis le 7 juin 2016)
CapitaleCastries
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar des Caraïbes de l'Est (XCD)
Population179 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)616

Sainte-Lucie depuis l'indépendance

Un premier pas vers la représentativité du gouvernement est institué par la Constitution de 1924, qui introduit l'élection d'une minorité des membres du Conseil législatif.

En 1958, Sainte-Lucie rejoint la fédération des Antilles, tout en conservant son statut colonial. La Constitution de 1960 abolit le poste de gouverneur des îles du Vent et Sainte-Lucie devient un territoire autonome au sein de la fédération. Après la dissolution de celle-ci le 31 mai 1962, la question du statut de l'île est finalement tranchée par le West Indies Act de 1967, qui lui accorde le statut d'État associé au Royaume-Uni.

Sainte-Lucie accède à l'indépendance le 22 février 1979 et demeure une démocratie parlementaire au sein du Commonwealth britannique. Lors des premières élections organisées après l'indépendance (juillet 1979), le Parti travailliste, le Saint Lucia Labour Party (S.L.P.) bat les conservateurs du United Workers' Party (U.W.P). Les gouvernements successifs du S.L.P. se rapprochent des pays socialistes des Caraïbes, établissant des relations avec Cuba, et rejoignent le mouvement des non-alignés. Ils participent également à la création de l'Organisation des États des Caraïbes orientales en 1981.

Le S.L.P. tente de mettre en place une économie mixte mais s'avère incapable de résoudre les problèmes qu'affronte le jeune pays, comme le cyclone Allen qui détruit la récolte de bananes en 1980. Les luttes internes au parti conduisent à la démission de deux Premiers ministres en deux ans tandis que l'instabilité politique ramène l'activité touristique à la moitié de son niveau d'avant l'indépendance. En mai 1982, l'U.W.P. remporte les élections grâce à un programme favorable aux investissements étrangers et à la décentralisation du pouvoir. Le secteur agricole est progressivement reconstruit après le passage du cyclone, tandis que la fin de la récession américaine provoque le rebond de l'activité touristique. L'U.W.P. se maintient au pouvoir lors des élections de 1987 et de 1992. Le S.L.P. remporte les élections de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAINTE-LUCIE  » est également traité dans :

CASTRIES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 172 mots

Capitale et plus grande ville (66 000 habitants en 2005) de Sainte-Lucie, État insulaire des Petites Antilles, Castries se trouve sur la côte nord-ouest de l'île, à seulement 65 kilomètres au sud de Fort-de-France, en Martinique. Le nom de la ville vient du maréchal de Castries, ministre de la Marine de Louis XVI, qui s'était battu lors de la signature du traité de Versailles en 1783 pour que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castries/#i_49486

WINDWARD ISLANDS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GIACOTTINO
  •  • 375 mots

Îles situées entre la Guadeloupe et Tobago, les Windward, d'origine volcanique, sont très humides et menacées par les cyclones ; elles ont toutes accédé à l'indépendance après avoir été sous souveraineté britannique. Leur pauvreté alimente un fort courant d'émigration, sauf en Dominique, moins densément peuplée que les autres. La Dominique est située entre la Guadeloupe et la Martinique ; elle com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/windward-islands/#i_49486

Voir aussi

Pour citer l’article

Janet D. MOMSEN, Richard TOLSON, David Lawrence NIDDRIE, « SAINTE-LUCIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-lucie/