VERSAILLES, géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située au sud-ouest de Paris, dans le département des Yvelines dont elle est le chef-lieu, la commune de Versailles comptait, en 2013, 87 400 habitants, répartis sur 2 618 hectares (dont 830 appartiennent au domaine national du château, 350 aux forêts domaniales et 460 à la Défense nationale).

Ile-de-France : carte administrative

Carte : Ile-de-France : carte administrative

Carte administrative de la région Ile-de-France. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'histoire très riche de la ville de Versailles, intimement liée à son château [cf. versailles et son château] et à l'expression du pouvoir politique et royal, ne doit pas masquer les évolutions urbaines, économiques ou touristiques plus contemporaines.

Proche de la capitale, c'est une ville bien desservie par un réseau dense de moyens de communication (autoroutes, voies ferrées, cinq gares). Cependant, avec un solde migratoire négatif non compensé par sa croissance naturelle positive, elle n'a cessé de perdre des habitants depuis 1975 (94 145 habitants) et se distingue de surcroît par un vieillissement de sa population. Son profil socioprofessionnel se caractérise par une double prédominance, celle des cadres et professions intellectuelles supérieures, en forte croissance, et celle des employés, dont le poids régresse cependant.

Versailles est une ville marquée par une fonction administrative prépondérante et ancienne : préfecture, hôtel de ville, tribunaux, chambre de commerce et d'industrie... En conséquence, la population active est essentiellement concentrée dans le tertiaire, qui constitue le principal secteur d'activités de la commune (près de 90 p. 100 des emplois, dont une forte part d'emplois publics). L'industrie est présente, avec de grandes entreprises (Giat Industries, Citroën...).

D'un point de vue urbain, le territoire a été planifié par touches successives et révèle une juxtaposition de quartiers distincts. Façonnée par le château et son parc, la ville est également structurée par le Trident, célèbre patte d'oie formée par trois avenues qui convergent vers la place d'Armes et le château. Depuis sa création, la ville s'est enrichie d'un patrimoine architectural et urbain majeur, inscrit notamment dans deux des quartiers les plus anciens : Notre-Dame, « ville neuve » formée au xviie siècle et Saint-Louis (ancien parc aux Cerfs sous Louis XIII), bâti à partir de 1685. Les traces de cette richesse y sont encore très nombreuses : théâtre Montansier, hôtel des Réservoirs, couvent des Récollets, musée Lambinet, Jeu de Paume...

Versailles : l'église Notre-Dame

Photographie : Versailles : l'église Notre-Dame

L'église Notre-Dame est située dans un des plus anciens quartiers de Versailles: le quartier Notre-Dame. Construite par l'architecte Jules Hardouin-Mansart en 1684-1686, elle clôt la perspective de la place et de la rue Hoche. De style classique, elle se caractérise par une superposition des... 

Crédits : G. Mouly

Afficher

Au début du xixe siècle, la morphologie de la ville semble avoir peu bougé par rapport au siècle précédent. Mais la transformation du château en musée, en 1837, redonne à Versailles une animation qu'elle avait perdue et attire une population parisienne. De plus, une nouvelle dynamique urbaine naît grâce à l'arrivée de deux lignes de chemin de fer en 1839. Versailles compte 44 000 habitants en 1866. Dès lors, de nouveaux quartiers se développent à partir de noyaux urbains ou de lotissements qui attirent des familles aisées (Clagy-Glatigny) ou plus modestes (Porchefontaine, Chantiers...). À partir des années 1950, la ville connaît une nouvelle étape d'urbanisation à l'ouest, sur des terrains encore agricoles, où s'implantent des ensembles résidentiels à vocation sociale (Jussieu Petits-Bois). En 1973, un plan de sauvegarde et de mise en valeur du centre ancien est décidé, sur près de 170 hectares, et comprend notamment la place d'Armes, les Écuries royales, la cathédrale Saint-Louis. Son périmètre s'étend sur 250 hectares depuis 1995. Dans les années 1980-1990, la ville poursuit quelques grandes opérations d'aménagement urbain (pôle touristique et hôtelier sur l'îlot des Manèges...).

Dans les années 2000, des projets d'aménagement urbain relancent une dynamique de développement local dans un espace urbain saturé. L'amélioration du pôle d'échanges et le réaménagement de la gare des Chantiers vise à favoriser l'émergence d'un secteur d'urbanisation nouvelle (logements, commerces, équipements culturels et de loisirs), au travers de la création d'une zone d'aménagement concerté. De plus, dans le quartier de Satory, situé au sud de la commune, des terrains laissés libres par le ministère de la Défense devraient être profondément transformés (création d’un pôle économique et résidentiel).

En définitive, avec le réaménagement du château (restauration des bâtiments, meilleur accueil du public, diversification des manifestations...), il s'agit pour la commune d'attirer au cœur de la ville une partie des sept millions de touristes annuels et de promouvoir une dynamique urbaine et économique seule à même de freiner la baisse démographique tout en tenant compte des contraintes patrimoniales.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Ile-de-France : carte administrative

Ile-de-France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Versailles : l'église Notre-Dame

Versailles : l'église Notre-Dame
Crédits : G. Mouly

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre, géographe-urbaniste

Classification

Pour citer l’article

Pascale PHILIFERT, « VERSAILLES, géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles-geographie/