Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES

Nom officiel

Saint-Vincent-et-les Grenadines (VC)

    Chef de l'État

    Le roi Charles III (Royaume-Uni), représenté par la gouverneure générale Susan Dougan (depuis le 1er août 2019)

      Chef du gouvernement

      Ralph Gonsalves (depuis le 29 mars 2001)

        Capitale

        Kingstown

          Langue officielle

          Anglais

            Unité monétaire

            Dollar des Caraïbes de l'Est (XCD)

              Population (estim.) 111 500 (2023)
                Superficie 389 km²

                  État insulaire des Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes orientales, Saint-Vincent-et-les-Grenadines (388 km2) est constitué de l'île de Saint-Vincent et des îles du nord de l'archipel des Grenadines, qui s'étendent au sud vers la Grenade. La population de l'archipel est estimée à 105 000 habitants en 2010. L'île de Saint-Vincent se trouve à environ 34 kilomètres au sud-ouest de Sainte-Lucie et à 160 kilomètres à l'ouest de la Barbade. Elle mesure 29 kilomètres de longueur pour une largeur maximale de 17,7 kilomètres, soit une superficie de 344 kilomètres carrés. Les principales îles des Grenadines (44 km2) sont Bequia, Canouan, Mayreau, Moustique et l'île de l'Union. La capitale et plus grande ville portuaire du pays, Kingstown, est située sur l'île de Saint-Vincent. La prédominance de la culture de la banane, soumise tant aux aléas climatiques qu'aux variations des cours mondiaux, constitue un handicap pour le développement équilibré du pays, qui tente de se diversifier dans les activités de services.

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau

                  Géographie

                  Des montagnes volcaniques densément boisées s'étendent du nord au sud de Saint-Vincent. De nombreux cours d'eau rapides, non navigables, y prennent naissance. Les deux plus hauts pics se trouvent dans le nord, au volcan de la Soufrière (1 234 mètres et 1 178 mètres), dont les éruptions ont dévasté l'île en 1812 et en 1902. Cette dernière éruption, qui a enseveli la moitié nord de l'île, a coïncidé avec celle de la montagne Pelée en Martinique. Le volcan de la Soufrière est à nouveau entré en activité en 1979, obligeant la population à évacuer l'île et ravageant les cultures. Les cendres volcaniques ont fertilisé le sol, qui supporte une végétation luxuriante. Certaines grandes îles des Grenadines présentent un relief vallonné et nombre d'entre elles sont réputées pour leurs récifs coralliens et leurs plages magnifiques.

                  Soumise aux alizés, l'île de Saint-Vincent jouit d'un climat tropical maritime. Les précipitations et les températures varient avec l'altitude. Les précipitations annuelles s'élèvent ainsi en moyenne d'environ 1 500 millimètres sur la côte à 3 800 millimètres dans les montagnes qui occupent le centre de l'île. La température moyenne oscille entre 18 et 32 0C à Kingstown. Les îles sont périodiquement victimes du passage de cyclones particulièrement violents, comme en 1780, 1898, 1980, 1995, 2002 et 2004. La saison sèche dure de janvier à mai à Saint-Vincent, la saison des pluies, de mai à octobre.

                  La population est composée aux deux tiers de Noirs et un cinquième de mulâtres, ainsi qu'une petite minorité de descendants d'Européens et d'Asiatiques. Les Karibs sont très peu nombreux (2 p. 100), mais il existe une petite communauté de métis afro-amérindiens. L'anglais, langue officielle, côtoie un créole français. Les anglicans, les méthodistes et les catholiques forment les principales communautés religieuses. Saint-Vincent-et-les-Grenadines possède l'un des taux de natalité les plus élevés des Caraïbes, responsable d'une croissance démographique extrêmement forte, néanmoins modérée par l'émigration.

                  L'économie de Saint-Vincent est essentiellement tournée vers l'agriculture. Les cultures traditionnelles sont la maranta, dont le pays est l'un des premiers producteurs, la canne à sucre et surtout, depuis les années 1950, la banane qui est devenue le premier produit d'exportation. Le passage des cyclones (Ivan en 2004, Dean en 2007), la chute des ventes à destination de l'Union européenne imposée par l'O.M.C. constituent, parmi d'autres, des facteurs de déstabilisation des cours et de baisse de la production. Cultures exportées elles aussi, mais dans la région Caraïbes, la patate douce, la banane plantain, l'igname, le gingembre[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur émérite de géographie à l'université de Floride à Gainesville
                  • : ancien correspondant du Times pour les îles Sous-le-Vent
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau

                  Baie de l'île Moustique - crédits : Walter Bibikow/ Stone/ Getty Images

                  Baie de l'île Moustique

                  Autres références

                  • KINGSTOWN

                    • Écrit par Universalis
                    • 161 mots

                    Capitale et port le plus important de Saint-Vincent et les Grenadines, État insulaire des Petites Antilles, Kingstown (13 044 hab. en 2004) est située au sud de la côte occidentale de Saint-Vincent, la plus grande et la plus septentrionale des îles Grenadines. La ville surplombe le port et est abritée...

                  Voir aussi