SAINT-SAVIN-SUR-GARTEMPE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus important et l'un des plus beaux ensembles de peintures romanes de France décore l'ancienne abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). L'existence du monastère est attestée au moins depuis l'époque de Louis le Pieux, mais l'église fut reconstruite au xie siècle. Une nef, épaulée de collatéraux à peu près de même hauteur, est voûtée d'un berceau. Dans la partie orientale, celui-ci est continu et il repose sur cinq hautes colonnes. La partie occidentale, un peu plus ancienne, est divisée en trois travées par des doubleaux, et elle prend appui sur des piles en quatre-feuilles. Elle est précédée d'un clocher-porche, qui a été couronné d'une flèche au xive siècle. Un transept étroit, sur lequel se greffent deux absidioles, a sa croisée surmontée d'un second clocher nettement plus bas. Il est suivi d'un sanctuaire avec déambulatoire doté de cinq chapelles rayonnantes peu profondes. Pour la construction de ce chevet, on semble avoir tenu compte de l'existence de deux cryptes plus anciennes, l'une située sous la chapelle d'axe, l'autre sous le chœur.

Par suite de la disparition presque complète du décor du chevet, les peintures romanes sont conservées principalement en quatre endroits. Celles du porche sont consacrées à des visions de l'Apocalypse, au Christ de la Parousie et à la Jérusalem céleste. Elles se caractérisent par un rare dynamisme. Leur auteur est en outre un coloriste sensible. Une tribune située au-dessus a reçu un cycle de la Passion et de la Résurrection du Christ dont les scènes sont réparties autour du motif central de la Descente de croix. Elles s'accompagnent en outre de représentations de martyrs et de saints évêques de Poitiers. Ces peintures, d'excellente facture, possèdent une réelle qualité monumentale. Sur la voûte de la nef, une vaste suite d'images de l'Ancien Testament est distribuée selon un ordre strict, mais subtil, qui a mis en défaut la perspicacité des commentateurs jusqu'à ce qu'André Grabar en ait trouvé le fil directeur. Dans la crypte du chœur apparaît une quatrième série de peintures retraçant les scènes de la vie et du [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  SAINT-SAVIN-SUR-GARTEMPE  » est également traité dans :

APOCALYPSE DE JEAN

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 6 530 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fresque romane »  : […] L'art de la fresque paraît lié très étroitement à l'enluminure des manuscrits. Mais le manque de documents anciens empêche de préciser leurs rapports historiques. Sur les murs des chapelles de Baouit, d'Esneh et de Saqqara, en Égypte, on a découvert de surprenantes peintures, où le thème du Jugement dernier est traité selon les données de l'Apocalypse. On peut dater ces fresques du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-jean/#i_4485

FRESQUE

  • Écrit par 
  • Ève BORSOOK
  •  • 6 752 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Thèmes et rôles des fresques »  : […] Sous leur forme purement ornementale, les peintures murales ont servi à imiter des revêtements de marbre (comme dans le premier et le second style pompéien) aussi bien que des étoffes et des mosaïques. Dans l'Antiquité, les ornements qu'on peignait sur les murs alternaient souvent avec des scènes à personnages , des vues d'architecture ou des paysages en trompe l'œil dont le but avoué était d'éla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fresque/#i_4485

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'Aquitaine »  : […] Une des régions les plus créatrices correspond à l'Aquitaine, ce vaste État féodal traversé par la frontière entre la langue d'oïl et la langue d'oc, et installé en quelque sorte au cœur même de la civilisation romane. Ses architectes se passionnèrent pour les problèmes de voûtement, auxquels ils apportèrent trois types de solutions. Il y eut d'abord la structure dite de l'«   église halle », cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_4485

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « SAINT-SAVIN-SUR-GARTEMPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-savin-sur-gartempe/