REAGAN RONALD (1911-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un président populaire

Sur le plan intérieur, parallèlement à un discours prônant les vieilles valeurs morales, il procède à la nomination de juges conservateurs. Mais sa priorité est la réhabilitation du marché et l'arrêt de la progression jusqu'ici accélérée du rôle social de l'État. Ce dernier, aime-t-il à proclamer, « n'est pas la solution au problème. Il est le problème ». Son programme économique repose sur la déréglementation, sur une lutte sévère contre l'inflation, sur la réduction des dépenses (à l'exception du budget militaire) et sur une relance de l'initiative privée grâce à une baisse sans précédent de la fiscalité (« économie de l'offre »). Sa réalisation bute sur d'importantes difficultés ; néanmoins, malgré un prix élevé (creusement sans précédent des déséquilibres de la balance commerciale et du budget, accroissement des inégalités et glissement des États-Unis du statut de créancier net à celui de plus gros débiteur mondial), Reagan offre au pays sa plus longue période d'expansion économique depuis 1945. Il favorise la restructuration de l'appareil de production qui contribue probablement à renforcer, quelques années après, la suprématie économique et technologique des États-Unis. Dès 1984, la prospérité retrouvée lui vaut, lors de l'élection présidentielle en novembre, d'être réélu largement (59 p. 100 des voix), face au démocrate Walter Mondale.

Son plus grand succès a été de présider à l'extension de la démocratie dans les pays en développement (Argentine, Brésil, Philippines, Corée du Sud) ainsi qu'aux premiers craquements d'un empire soviétique qu'il honnissait depuis des décennies. Il intensifie, lors de son premier mandat, les tendances amorcées à la fin de la présidence Carter : raidissement face à l'autre camp et accroissement des dépenses militaires. En lançant, en 1983, l'Initiative de défense stratégique (I.D.S.), il entend montrer à l'U.R.S.S. qu'elle a eu tort de se lancer dans une course aux armements qu'elle n'a aucun espoir de gagner. En 1985, il se trouve en position de force pour engager le dialogue avec Mikhaïl Gorbatchev, qui s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Ronald Reagan

Ronald Reagan
Crédits : Dirck Halstead/The LIFE Images Collection/ Getty Images

photographie

Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, 1985

Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, 1985
Crédits : White House/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  REAGAN RONALD (1911-2004)  » est également traité dans :

THATCHERISME ET REAGANOMICS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

À la suite de la deuxième crise pétrolière, en 1979, la priorité est donné à la lutte contre l'inflation. Mais, au-delà, c'est toute une politique héritée de l'après-guerre et considérée comme défavorable au profit et à l'investissement qui est condamnée par Margare […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] Les voix recueillies par l'extrême droite montrent que le passé n'avait pas été entièrement dominé, malgré la montée des générations nouvelles, dont le mode de vie et les préoccupations étaient, dans l'ensemble, tout à fait semblables à ceux des jeunes des autres pays occidentaux. Sauf installation permanente d'un système de contrainte, il était inévitable que des nostalgiques du passé demeurent, […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'entrée en lice des protestantismes »  : […] Dans les années 1950, la montée en puissance de confessions protestantes conquérantes correspond à l'établissement d'un tutorat nord-américain global sur la région. Cette double pénétration eut une incidence puissamment déstabilisatrice. L'antagonisme traditionnel entre une Église en quête d'indépendance soutenue par le Vatican et des États soucieux de promouvoir un clergé national a été rapidemen […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 981 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La guerre des Malouines (avril-juin 1982) »  : […] S'il y eut un projet politique de la dictature militaire qui rencontra l'adhésion unanime des Argentins, ce fut sans conteste la « récupération » des Malouines. À l'approche de l'anniversaire des cent cinquante ans d'« usurpation » des îles par les Britanniques – le 3 janvier 1833 –, la cause apparaissait non seulement comme un moyen de retrouver une cohésion nationale derrière le gouvernement m […] Lire la suite

BUCHANAN JAMES (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 071 mots

James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à 1967, professeur à l'université de Charlottesville en Virginie, il dirige le Centre Thomas Jefferson d'études d'économie politique et de philosophie sociale qu'il avait fondé […] Lire la suite

CARTER JIMMY (1924- )

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 1 158 mots
  •  • 3 médias

Homme politique américain, trente-neuvième président des États-Unis (1977-1981). Ancien officier de marine sur les sous-marins atomiques, Jimmy Carter rentre à vingt-neuf ans à Plains (Georgie) pour y prendre la succession de son père. Le métier de planteur de cacahuète, quels qu'en soient les charmes, vantés par Carter lui-même, n'est pas assez exaltant pour cet homme fort ambitieux : il se lance […] Lire la suite

DUARTE JOSÉ NAPOLEÓN (1925-1990)

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY
  •  • 845 mots

Président du Salvador de 1984 à 1989, José Napoléon Duarte est d'origine modeste. Acharné au travail, il va se former aux États-Unis grâce à une bourse et devient ingénieur des travaux publics. Chez lui a grandi une vocation politique inspirée par la doctrine sociale de l'Église catholique. En 1960, il fonde le Parti démocrate-chrétien (P.D.C.) et incarne alors les aspirations au changement de l […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Confrontation et crises imbriquées (1980-1983) »  : […] Tout comme à l'époque de la guerre froide (1947-1953), puis lors de la deuxième crise de Berlin (1958-1961), l'affrontement Est-Ouest se recentre sur l'Europe entre 1979 et 1983. Après les grandes manœuvres périphériques des années 1970, la confrontation se déroule à nouveau sur son terrain initial. Si les deux crises de Berlin ont été voulues, mises en scène par Moscou, les intentions soviétiques […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « Du Watergate à l'Irangate »  : […] Enfin, le scandale du Watergate va sérieusement ébranler la « présidence impériale » aux yeux des Américains. Le 18 juin 1972, en pleine campagne électorale, les bureaux du Parti démocrate à Washington sont cambriolés. Les responsabilités républicaines sont rapidement établies mais, en haut lieu, on préfère nier. La tactique est d'abord payante : le président Nixon est triomphalement réélu contre […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 415 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les conséquences du fédéralisme »  : […] À la séparation fonctionnelle des pouvoirs au niveau de l'Union s'ajoute, dans la Constitution des États-Unis, une séparation territoriale : les États n'ont pas cessé d'être jaloux de leurs droits et ont cherché à concilier le maintien de leurs prérogatives constitutionnelles et l'aide croissante qu'ils réclament et reçoivent de l'administration fédérale. Tout comme pour les relations entre les po […] Lire la suite

Les derniers événements

États-Unis. Présentation au Congrès du programme budgétaire de George W. Bush. 27 février 2001

33 p. 100, et la plus basse de 15 à 10 p. 100. Selon George W. Bush, ces mesures doivent contribuer à la relance de l'économie. Aucune mesure n'est prévue en faveur des entreprises: en 1981, sous la présidence de Ronald Reagan, la baisse de la pression fiscale pesant sur les entreprises avait abouti au creusement du déficit. L'opposition démocrate dénonce ce plan qui doit, selon elle, coûter plus cher que prévu et profiter principalement aux plus riches. […] Lire la suite

États-Unis. Abandon du programme de « guerre des étoiles ». 13 mai 1993

Le 13, le secrétaire à la Défense Les Aspin annonce l'abandon du programme d'Initiative de défense stratégique (I.D.S.) ou « guerre des étoiles » lancé par le président Ronald Reagan en mars 1983. La raison invoquée est la disparition de toute menace d'attaque surprise en provenance […] Lire la suite

États-Unis. Investiture du président George Bush par la convention républicaine. 13-20 août 1992

l'unité qui régnait dans le parti sous la présidence de Ronald Reagan. La plupart des orateurs dénigrent le candidat démocrate plus qu'ils n'exposent le programme républicain. Le 20, dans son discours d'acceptation, George Bush, investi la veille avec Dan Quayle comme colistier, affirme que son second […] Lire la suite

États-Unis. Entrée en fonctions du président George Bush. 20 janvier 1989

sans que celui-ci ne cesse d'apparaître comme l'héritier de Ronald Reagan. Ce dernier quitte la Maison-Blanche entouré d'une popularité jamais atteinte par ses prédécesseurs. Dans un discours inaugural à la fois consensuel et volontariste, George Bush souhaite « donner à la nation un visage plus aimable et au monde un aspect plus doux ». […] Lire la suite

États-Unis – Libye. Menace d'intervention américaine contre une usine chimique libyenne. 21-30 décembre 1988

Le 21, le président Ronald Reagan évoque l'éventualité d'une intervention militaire américaine contre une usine de produits chimiques libyenne. Celle-ci, située à Rabta, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tripoli, constitue selon les États-Unis le plus gros centre de production de gaz […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre MELANDRI, « REAGAN RONALD - (1911-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-reagan/