MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La montée récente de la mer

Actuellement, en plus du réajustement isostatique associé à la fonte des grandes calottes glaciaires qui s'est achevée il y a 7 000 ans, les marégraphes situés dans des zones peu actives sur le plan tectonique détectent tous une montée du niveau de la mer. Par exemple, l'enregistrement effectué à Brest, qui a commencé en 1807, témoigne d'une relative stabilité jusqu'au début du xxe siècle ; s'amorce alors une montée progressive des eaux qui atteint 19 centimètres au début des années 2010. Ce chiffre est proche de la valeur moyenne mondiale, et les différentes stations situées sur les cinq continents ont enregistré une transgression comprise entre 10 et 25 centimètres au cours des cent dernières années. Son caractère global a été confirmé par les mesures altimétriques effectuées des satellites comme Topex-Poséidon.

Les causes de la montée du niveau de la mer sont multiples, et les incertitudes sont nombreuses lorsqu'on tente d'évaluer l'impact des différents mécanismes entrant en jeu. Le réchauffement des eaux superficielles, qui est une conséquence de l'augmentation de l'effet de serre atmosphérique, expliquerait environ un tiers du signal observé. Un deuxième tiers serait dû à la fonte des glaciers des montagnes des régions tempérées. Le reste pourrait être expliqué par la fonte de la calotte glaciaire groenlandaise et peut-être par une diminution du volume des eaux souterraines continentales en raison des activités humaines (déforestation, érosion des sols). L'établissement d'un bilan de masse précis pour le Groenland (probablement négatif) et l'Antarctique (probablement nul ou négatif) est un sujet de recherche indispensable pour le xxie siècle. Il est facilité par le lancement de satellites altimétriques qui permettent déjà de suivre simultanément l'évolution du niveau des océans et l'altitude des grandes calottes glaciaires polaires. En attendant le recul de plusieurs années de mesures, la prévision de l'évolution du niveau de la mer au cours du xxie siècle est entachée de larges incertitudes. On [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., Centre des faibles radioactivités, Gif-sur-Yvette

Classification


Autres références

«  MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES  » est également traité dans :

CÉNOMANIENNE TRANSGRESSION

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 983 mots
  •  • 5 médias

Au Crétacé moyen, la mer envahit toutes les plates-formes continentales. La généralité de cette «  transgression cénomanienne » en fit un des chevaux de bataille de la géologie, mais le qualificatif « mésocrétacée » lui conviendrait beaucoup mieux, car les faits ne permettent pas de réduire cet événement au cadre trop étroit de l'étage cénomanien. L'expansion des mers débute dès l'Aptien, le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transgression-cenomanienne/#i_85556

INONDATIONS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 4 241 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Inondations et réchauffement climatique »  : […] Le menhir d'Er Lannic, dans le golfe du Morbihan, est riche d'enseignements. Érigé sur la terre sèche vers 4 000 ans avant J.-C., ce monument mégalithique montre aujourd'hui, à marée basse, une base couverte de goémon. On estime ainsi que le niveau de la mer est monté de 6 mètres depuis son érection. En observant les colonnes du temple de Sérapis à Pouzzoles, à 12 kilomètres au nord-ouest de Naple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/#i_85556

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude DUPLESSY, « MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/