DUTROCHET RENÉ JOACHIM HENRI (1776-1847)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physiologiste qui découvrit en 1827 le phénomène d'osmose (passage de solvant à travers une membrane semi-perméable) et fut le premier à reconnaître l'importance de la chlorophylle lors de l'utilisation du dioxyde de carbone par les cellules végétales (1837).

Fils d'un riche gentilhomme ruiné par la Révolution française, Dutrochet combattit dans les rangs des royalistes dans le Maine et, ayant été amnistié, il revint étudier à Paris où il obtint un diplôme de médecin en 1806. Il servit comme médecin militaire en Espagne pendant plusieurs années, mais y contracta la typhoïde. Revenu en France pour se rétablir, il exerça à nouveau la médecine tout en poursuivant des recherches scientifiques. Dutrochet consacra ses premières expériences à la physiologie humaine et à l'embryologie. Très opposé au vitalisme, il s'efforça de démontrer la similitude des fonctions biologiques des plantes et de celles des animaux, de telle sorte que la plupart de ses travaux se portèrent sur la physiologie comparée, montrant l'universalité des échanges gazeux chez les êtres vivants et soulignant la généralité de la structure cellulaire. Il fut l'un des pionniers de la technologie physiologique en construisant son osmomètre (dispositif pour mesurer la pression osmotique) et en utilisant la technique des couples thermoélectriques pour déceler la production de chaleur dans le tissu musculaire et chez certains végétaux : « Il n'y a qu'une seule physiologie, disait-il, science du fonctionnement des êtres vivants », affirmation fondée sur sa conviction que les phénomènes vitaux peuvent être expliqués en termes d'activités physiques et chimiques. C'est ainsi qu'il expliquait, dès 1822, les mouvements de veille et de sommeil des feuilles par des variations d'hydratation, et interprétait plus tard (1832) l'orientation de la croissance de certains organes végétaux en milieu anisotrope (tropismes).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DUTROCHET RENÉ JOACHIM HENRI (1776-1847)  » est également traité dans :

DUTROCHET ET LA PHYSIOLOGIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 306 mots

Le premier microscopiste ayant utilisé le mot cellule est le savant anglais Robert Hooke (1635-1703) qui désigna par ce terme les cavités présentes dans une coupe de tissu liégeux mort. Beaucoup d'autres microscopistes observèrent ensuite de vraies cellules mais le premier énoncé de la th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dutrochet-et-la-physiologie-cellulaire/#i_828

MEMBRANES, transferts

  • Écrit par 
  • Michel RUMEAU
  •  • 5 887 mots
  •  • 10 médias

Si les propriétés des membranes sont connues depuis le début du xviii e  siècle, leurs applications ne sont apparues, en laboratoire, que vers le milieu du xix e  siècle et, dans l'industrie, dans la seconde moitié du xx e  siècle. Philippe de La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-transferts/#i_828

OSMOSE & PRESSION OSMOTIQUE, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 784 mots

Mouvement de solvant qui se produit entre deux solutions d'inégales concentrations au travers d'une membrane hémiperméable qui ne laisse passer que le solvant et non les solutés. L'osmose fut découverte par Dutrochet (1826) qui imagina un appareil (osmomètre) constitué d'un réservoir de verre, sorte de cylindre vertical dont la base est obturée par une membrane hémiperméable (vessie de porc) et do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmose-et-pression-osmotique-biologie/#i_828

Pour citer l’article

« DUTROCHET RENÉ JOACHIM HENRI - (1776-1847) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-joachim-henri-dutrochet/