QUOTIDIENNETÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Systèmes et sous-systèmes

Dans ces conditions, de multiples systèmes ou sous-systèmes se constituent, chacun établissant à sa manière un ensemble plus ou moins cohérent d'objets plus ou moins durables. Par exemple : la variété des architectures (locales, régionales, nationales) a cédé la place à un système architectural-urbanistique, système universel de structures et fonctions dans des formes géométriques prétendûment rationnelles. De même pour la nourriture produite industriellement ; le système groupe les produits autour d'instruments ménagers, fonctionnellement spécifiés : le réfrigérateur, le congélateur, le four électrique, etc. Enfin, autour de l'automobile, un vrai système se constitue, qui sacrifierait la société entière à sa domination. Il arrive d'ailleurs que ces systèmes et sous-systèmes se détériorent ou éclatent.

Quoi qu'il en soit, le logement, la mode, l'alimentation ont tendu et tendent encore à constituer des sous-systèmes clos, autonomes, extérieurs les uns aux autres. Chacun d'eux paraît présenter une diversité aussi grande qu'en présentaient, autrefois, les genres de vie. Or, cette diversité n'est qu'apparente. Elle n'est que combinatoire. Une fois connu le caractère dominant qui fait que des éléments peuvent se combiner, leur ensemble se reconnaît et la diversité factice devient fastidieuse. Alors, le système éclate.

Ces systèmes ont une commune mesure : la fonctionnalité est leur loi générale. Le quotidien se définit donc comme l'ensemble des fonctionnalités qui lient et relient les systèmes en apparence distincts. Ainsi défini, le quotidien est un produit, le plus général dans cette époque où la production engendre la consommation, où la consommation est manipulée par ceux qui produisent : non pas les « travailleurs », mais les gestionnaires et les propriétaires des moyens de production (la technique, les connaissances, les machines). Le quotidien est donc le plus général et le plus singulier, le plus social et le plus individuel, le plus évident et le mieux caché : stipulé dans la lisibilité des formes [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  QUOTIDIENNETÉ  » est également traité dans :

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fête, genre mixte »  : […] Les fêtes évoquées ci-dessus oscillaient entre deux pôles, la cérémonie et la festivité. Pour certaines d'entre elles, c'est l'ampleur du rituel qui les distingue des rites quotidiens. Pour d'autres, c'est la densité de la festivité qui tranche sur le banal divertissement. Le divertissement n'est pas essentiel à la cérémonie en général et, vice versa, les fêtes, qui se situent entre la cérémonie […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « « Alltagsgeschichte » »  : […] La fortune de la micro-histoire qui s'est nouée autour de débats historiographiques, notamment sur l'apport des Annales en Italie, a produit en retour des formes inédites à l'étranger. En Allemagne, l'histoire de la vie quotidienne emboîtait le pas aux démarches des microhistoriens. Au début, l'« histoire du quotidien » ( Alltagsgeschichte ) se proposait de porter un regard sur les « perdants » e […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Anthropologie historique

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au-delà de l'histoire quantitative »  : […] Deux historiens ont joué un rôle essentiel dans ce développement. Dans La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II (1949), Fernand Braudel poursuit un projet d'histoire totale. Il cherche à montrer avec assez d'ampleur comment interagissent différents niveaux de la réalité historique et surtout différents types de temporalité pour comprendre le mouvement de l'histoire dan […] Lire la suite

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES, France

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 5 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le partage des tâches ménagères »  : […] Les tâches ménagères désignent les tâches d'entretien matériel des membres de la famille, du logement et de son équipement. Elles constituent l'aspect le plus visible parce que le plus massif du travail domestique. La mécanisation et la socialisation partielle de ces tâches en ont fait disparaître les plus astreignantes, les plus sales et les plus dangereuses. En ce sens, la charge quotidienne de […] Lire la suite

LEFEBVRE HENRI (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Muhamedin KULLASHI
  •  • 1 302 mots

Associé dès les années vingt à la revue Philosophies , à laquelle contribuèrent N. Guterman, P. Morhangue, G. Politzer et G. Friedmann, Henri Lefebvre s'efforce d'organiser le foisonnement d'idées de ce groupe de jeunes philosophes qui essayaient de se frayer un chemin entre le rationalisme académique d'Alain et de Brunschvicg, d'une part, l'intuitionnisme de Bergson, d'autre part. Publié dans cet […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri LEFEBVRE, « QUOTIDIENNETÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/quotidiennete/