QUOTIDIENNETÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un dénominateur commun

Le quotidien est donc un concept. Pour le dégager, il a fallu que domine la réalité qu'il désigne et que disparaissent les vieilles obsessions de la pénurie : « Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien... » Jusqu'à une époque récente, on produisait les choses, meubles et immeubles, une par une, en les rapportant à des références morales et sociales admises, à des symboles. Or, à partir du xxe siècle, les références s'effondrent. Toutes, y compris la plus grande et la plus antique des figures, celle du Père (éternel ou temporel, divin ou humain). Comment saisir cet ensemble extraordinaire, encore mal compris, de faits : la chute des référentiels (dans la morale, l'histoire, la nature, la religion, la ville, l'espace de la perspective classique, la tonalité en musique, etc.) ; l'abondance remplaçant la pénurie dans les grands pays industriels, abondance rationnelle, programmée ; la destruction de la nature environnante ; la prévalence des signes ; la guerre et la violence omniprésentes, les révolutions qui s'enchaînent et tournent court ou retournent en arrière... ?

Le quotidien, établi, consolidé, reste la seule référence pour le sens commun, les « intellectuels », par contre, cherchant ailleurs un référentiel : dans le langage et le discours, parfois dans un parti politique. La proposition, ici, c'est de déchiffrer le monde moderne, rébus sanglant, à partir du quotidien.

Le concept de « quotidienneté » ne désigne donc pas un système, mais le dénominateur commun aux systèmes existants (y compris les systèmes juridiques, contractuels, pédagogiques, fiscaux, policiers, etc.). Banalité ? Pourquoi la connaissance du banal serait-elle banale ? Le surréel, l'extraordinaire, le surprenant, voire le merveilleux, ne font-ils pas aussi partie du réel ? Pourquoi le concept de quotidienneté ne révélera-t-il pas l'extraordinaire de l'ordinaire ?

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  QUOTIDIENNETÉ  » est également traité dans :

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fête, genre mixte »  : […] Les fêtes évoquées ci-dessus oscillaient entre deux pôles, la cérémonie et la festivité. Pour certaines d'entre elles, c'est l'ampleur du rituel qui les distingue des rites quotidiens. Pour d'autres, c'est la densité de la festivité qui tranche sur le banal divertissement. Le divertissement n'est pas essentiel à la cérémonie en général et, vice versa, les fêtes, qui se situent entre la cérémonie […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « « Alltagsgeschichte » »  : […] La fortune de la micro-histoire qui s'est nouée autour de débats historiographiques, notamment sur l'apport des Annales en Italie, a produit en retour des formes inédites à l'étranger. En Allemagne, l'histoire de la vie quotidienne emboîtait le pas aux démarches des microhistoriens. Au début, l'« histoire du quotidien » ( Alltagsgeschichte ) se proposait de porter un regard sur les « perdants » e […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Anthropologie historique

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au-delà de l'histoire quantitative »  : […] Deux historiens ont joué un rôle essentiel dans ce développement. Dans La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II (1949), Fernand Braudel poursuit un projet d'histoire totale. Il cherche à montrer avec assez d'ampleur comment interagissent différents niveaux de la réalité historique et surtout différents types de temporalité pour comprendre le mouvement de l'histoire dan […] Lire la suite

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES, France

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 5 965 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le partage des tâches ménagères »  : […] Les tâches ménagères désignent les tâches d'entretien matériel des membres de la famille, du logement et de son équipement. Elles constituent l'aspect le plus visible parce que le plus massif du travail domestique. La mécanisation et la socialisation partielle de ces tâches en ont fait disparaître les plus astreignantes, les plus sales et les plus dangereuses. En ce sens, la charge quotidienne de […] Lire la suite

LEFEBVRE HENRI (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Muhamedin KULLASHI
  •  • 1 302 mots

Associé dès les années vingt à la revue Philosophies , à laquelle contribuèrent N. Guterman, P. Morhangue, G. Politzer et G. Friedmann, Henri Lefebvre s'efforce d'organiser le foisonnement d'idées de ce groupe de jeunes philosophes qui essayaient de se frayer un chemin entre le rationalisme académique d'Alain et de Brunschvicg, d'une part, l'intuitionnisme de Bergson, d'autre part. Publié dans cet […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri LEFEBVRE, « QUOTIDIENNETÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/quotidiennete/