EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Seconde guerre de l'opium, F. Beato

Seconde guerre de l'opium, F. Beato
Crédits : Hulton Getty

photographie

Soldats russes

Soldats russes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Yuan Shikai

Yuan Shikai
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Anniversaire de l'indépendance du Cambodge, 1955

Anniversaire de l'indépendance du Cambodge, 1955
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Jusqu'en 1890 : le régime des traités inégaux

Une première phase prend fin autour de 1890. De nouvelles expéditions entreprises contre la Chine par la France et l'Angleterre (deuxième et troisième guerres de l'Opium) aboutissent au traité de Pékin, le 21 octobre 1860, qui limite considérablement la souveraineté de la Chine : ouverture de onze nouveaux ports dont Tianjin et Nankin, autorisation pour les navires de commerce de remonter le Yangzi jusqu'à Hankou, privilège de juridiction pour les étrangers, même pour les affaires civiles, quand ils sont défendeurs, droit pour les missions religieuses françaises de s'établir en dehors des ports ouverts, installation à Pékin d'agents diplomatiques occidentaux permanents (le gouvernement chinois créant un office des Affaires étrangères, le Tsong-li Yamen). De son côté, la Russie obtient au nord un vaste territoire qui deviendra la Province maritime et qui comprend, en bordure du Pacifique, le pays délimité par l'Amour et l'Oussouri.

Seconde guerre de l'opium, F. Beato

Seconde guerre de l'opium, F. Beato

Photographie

Au cours de la seconde guerre de l'opium, l'artillerie britannique occupe un fort après l'avoir conquis, en 1860. Photographie de Felice Beato. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le gouvernement mandchou n'oppose en fait aucune résistance sérieuse aux exigences étrangères. Sa faiblesse et son impopularité sont un des éléments constitutifs de la question d'Extrême-Orient. Il doit faire face à des mouvements d'opposition comme celui des Taiping (T'ain-p'ing), qui ont pris Nankin pour capitale et qui, résistant de 1851 à 1864, ne seront finalement écrasés que grâce à l'aide militaire et technique des Français et des Anglais. Les grandes puissances sont toujours intervenues en faveur des forces conservatrices ; après des hésitations et des dissentiments, elles ont décidé de soutenir la dynastie mandchoue (et cela jusqu'en 1911). Le maintien d'une unité fictive est nécessaire pour ne pas laisser une seule puissance profiter exclusivement d'une dislocation de l'Empire. Trop faible pour résister à la pression étrangère, le gouvernement mandchou doit être assez fort pour garantir l'exécution des accords signés, repousser des réformes qui permettraient à la Chine de se passer de l'Occident et de bri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'  » est également traité dans :

RUSSO-JAPONAISE GUERRE (1904-1905)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Engagée depuis la fin du xix e  siècle en Extrême-Orient, la Russie cherche à occuper la Mandchourie et à élargir son influence en Corée, où ses intérêts se heurtent à ceux du Japon. L'échec des négociations entre les deux États, en 1903, précipite le conflit. En février 1904, le Japon détruit la flotte russe en rade de Port-Arthur. L'armée japona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-russo-japonaise/#i_23921

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « L'ouverture »  : […] Tout au long de la période Tokugawa, des paysans écrasés par la misère se soulevèrent. Ce fut en particulier le cas lors des famines de 1833-1838, pendant lesquelles, en outre, les grandes agglomérations qui attiraient les paysans affamés connurent des troubles. Ōsaka fut incendié en 1837, au cours d'une émeute provoquée par un ancien gendarme qui avait été au service du gouverneur shōgunal de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_23921

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Une politique extérieure active »  : […] La Russie de 1900 paraît puissante, appuyée sur une aristocratie que renforce une bourgeoisie anoblie, protégée par sa police et son armée. Les difficultés intérieures n'ont pas ralenti son expansion . Il est vrai que, ayant pris pied à la fin du xviii e  siècle sur le continent américain (1783), puis installé des ports et des pêcheries en Alaska […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_23921

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BRUHAT, « EXTRÊME-ORIENT QUESTION D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-extreme-orient/