PTÉRIDOSPERMAPHYTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Caytoniales

Les Caytoniales (feuilles, ovules, fruits) furent découvertes dans le Jurassique moyen du Yorkshire par H. H. Thomas, en 1912 ; les organes mâles ne furent connus qu'en 1922. Ces plantes constituent un ordre de Ptéridospermaphytes moins abondant que les précédents. Les feuilles (Sagenopteris) sont pétiolées, composées, comportant trois à six folioles linéaires lancéolées ou obovales. La nervure médiane est très nette et les nervures latérales obliques sont anastomosées.

Les organes mâles (Caytonanthus ou Antholithus) sont de petites frondes pennées ayant à chaque extrémité trois à six étamines nues, elliptiques, tétraptères, libérant un pollen biailé.

Caytoniales : appareils reproducteurs

Caytoniales : appareils reproducteurs

Dessin

Appareils reproducteurs des Caytoniales (d'après T. M. Harris, 1940-1941) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les organes femelles sont de petites frondes pennées. Chaque penne porte une fructification arrondie, plus ou moins pédicellée, formée, semble-t-il, par le retournement de l'extrémité de la penne qui aboutit à créer une cavité close. H. H. Thomas a comparé une telle fructification à un ovaire unicarpellé et uniloculaire d'Angiosperme. Les ovules sont elliptiques (1,5 mm × 1 mm), orthotropes et unitégumentés.

On peut penser que l'ovule des Ptéridospermaphytes, possédant encore des frondes de Fougères, correspond à un état plus avancé que l'hétérosporie apparue chez les Ptéridophytes, réalisant ainsi une étape nouvelle de l'évolution, analogue à celle que représente le Lepidocarpon chez les Lycophytes et le Calamocarpon chez les Arthrophytes (Sphénophytes). Ces plantes seraient un prolongement direct de la lignée évolutive des Filicophytes, notamment de celles de la classe des Progymnospermopsida du Dévonien moyen et surtout supérieur.

De l'homosporie des Psilophytes, on passe à l'hétérosporie des Filicophytes, en particulier des Progymnospermopsida, et enfin aux ovules des Ptéridospermaphytes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Lyginopterideae et medulloseae : structures anatomiques

Lyginopterideae et medulloseae : structures anatomiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ptéridospermaphytes : évolution de l'ovule

Ptéridospermaphytes : évolution de l'ovule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Medulloseae : appareils reproducteurs

Medulloseae : appareils reproducteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Caytoniales : appareils reproducteurs

Caytoniales : appareils reproducteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences, professeur émérite à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  PTÉRIDOSPERMAPHYTES  » est également traité dans :

CORDAITOPHYTES

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 1 324 mots

Les caractères anatomiques, histologiques et biologiques des Cordaites sont intermédiaires entre ceux des « fougères à graines » ( Ptéridospermaphytes) et ceux des Gymnospermes. Ces plantes, qui vivaient à la fin de l'ère primaire, étaient des végétaux arborescents à bois bien développé et complexe. Elles portaient des axes fertiles où sont ébauchées des structures florales. Leurs organes reproduc […] Lire la suite

FOUGÈRES À GRAINES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 95 mots

Nom donné aux Ptéridospermaphytes, à l'époque de leur découverte dans des terrains houillers. Le terme de Fougères à graines correspondait à la présence, non de graines comme on l'avait vu d'abord, mais d'ovules de grande dimension à la surface de frondes d'allure filicéenne, c'est-à-dire de feuilles semblables à celles des Fougères. Ces ovules, une fois fécondés, produisaient, comme ceux des Gink […] Lire la suite

Pour citer l’article

Édouard BOUREAU, « PTÉRIDOSPERMAPHYTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pteridospermaphytes/