PTAH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu anthropomorphe et barbu serré dans une étoffe, tenant le signe ankh (vie) et le pilier djed. Ptah est coiffé d’une calotte qui lui est propre. Ses chairs sont vertes.

Appelé aussi Ta-tenen, c'est-à-dire « la terre qui se soulève », Ptah est le grand dieu égyptien de Memphis, capitale du pays unifié sous l’Ancien Empire. Son nom signifie peut-être « le créateur » ou « le sculpteur » ; de fait, Ptah est le patron de la construction, de la métallurgie et de la sculpture. Créateur par excellence, créateur de tout ce que la terre produit, mais aussi des êtres, il est même antérieur au soleil.

Ptah

Ptah

dessin

Anthropomorphe et barbu, Ptah est le dieu égyptien créateur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Il est le plus souvent représenté sous la forme d'un homme serré dans une gaine, avec le crâne recouvert d'un bonnet moulant. Le texte le plus célèbre décrivant son rôle est le Document de théologie memphite gravé sur pierre sous la XXVe dynastie et dont l'original doit remonter à la Ve dynastie. Il considère Ptah comme le créateur, qui crée au moyen de son esprit et du verbe. Ce document fait aussi intervenir une ogdoade, « émanation du dieu » : « Celui qui s'est manifesté comme le cœur, celui qui s'est manifesté comme la langue sous l'apparence d'Atoum, c'est Ptah le très ancien qui attribua [la vie à tous les dieux]... Les yeux voient, les oreilles entendent, le nez respire, ils informent le cœur. C'est lui qui donne toute connaissance, c'est la langue qui répète ce que le cœur a pensé. » Ptah en vint à assimiler les fonctions funéraires de Sokaris, dieu de la nécropole, et à constituer une triade avec Sekhmet, la déesse lionne, et Néfertoum, son fils le dieu lotus. Mais il fut particulièrement populaire sous la forme de Ptah-Patèque, nain difforme au crâne aplati, génie protecteur comme le génie Bès. Certains ont rapproché ces bons génies nains des nains orfèvres, fréquemment représentés sur les reliefs des mastabas. « Celui qui écoute les prières » recevait de nombreux ex-voto à Memphis. Il est identifié à Héphaïstos par les Grecs.

—  Yvan KOENIG, Universalis

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  PTAH  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11300

NOUN

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Les Égyptiens ayant conçu la création à l'image de celle de leur pays, lui-même considéré comme étant le « don du Nil », le Noun désigne l'océan liquide qui existait avant que le monde ne fût créé. Et, de même que le Nil, lors de la crue, ne laisse apparaître que quelques buttes hors de l'eau, la création du monde s'est faite, selon la conception égyptienne, à partir d'un tertre primordial. Le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noun/#i_11300

SEKHMET, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 154 mots

La déesse égyptienne Sekhmet est représentée sous les traits d'une lionne ou d’une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est parfois coiffée du disque solaire. Elle reçoit un culte à Memphis depuis l’Ancien Empire. « La Puissante » était anciennement associée à Héka, dieu de magie. À Memphis, elle est aussi la parèdre de Ptah et la mère de Nefertoum. Elle est une des manifestations de l’œil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sekhmet-religion-egyptienne/#i_11300

THOT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 153 mots

Thot est représenté sous la forme d’un ibis, d’un babouin tenant l’œil  oudjat ou d’un dieu anthropomorphe à tête d’ibis. Thot est le dieu d’Hermopolis Magna (Achmounein) en Moyenne Égypte où il prend le dessus sur le lièvre divin, sur les dieux primordiaux, grenouilles et serpents, et sur le babouin dont il reprend la forme. Thot est considéré comme la langue du dieu memphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thot-religion-egyptienne/#i_11300

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « PTAH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ptah/