SEKHMET, religion égyptienne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La déesse égyptienne Sekhmet est représentée sous les traits d'une lionne ou d’une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est parfois coiffée du disque solaire.

Elle reçoit un culte à Memphis depuis l’Ancien Empire.

« La Puissante » était anciennement associée à Héka, dieu de magie. À Memphis, elle est aussi la parèdre de Ptah et la mère de Nefertoum. Elle est une des manifestations de l’œil de , une forme d’Hathor transformée par le dieu Rê pour se venger des hommes rebelles. Si la puissante Sekhmet sait tuer, elle peut aussi guérir ; ses prêtres avaient des fonctions de médecins.

De nombreuses sculptures de cette déesse ont été réalisées sous le règne d’Amenhotep III à la manière d’une litanie de pierre. Elle était aussi célébrée et apaisée pour le nouvel an. Ainsi, sa puissance destructrice se trouvait détournée contre les ennemis.

—  Florence GOMBERT

Écrit par :

  • : chercheur associé au laboratoire de recherche du CNRS, UMR 8164 (axe Égypte, Proche-Orient, Soudan), Lille, conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  SEKHMET, religion égyptienne  » est également traité dans :

BASTET

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 147 mots

Déesse égyptienne, Bastet est représentée sous les traits d’une lionne ou d’une chatte, parfois allaitant ses petits. Pendant la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. J.-C.), elle adopte la forme d’une femme à tête de chat. Bastet tient souvent un sistre (instrument de musique) ou un panier. Le culte de Bastet apparaît à Bubastis (« le Doma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastet/#i_56437

Pour citer l’article

Florence GOMBERT, « SEKHMET, religion égyptienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sekhmet-religion-egyptienne/