PROCÈS MILOSEVIC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Passé du communisme à l'ultranationalisme, Slobodan Milošević, président de la Serbie puis de la Fédération yougoslave, a fait du démembrement de l'ex-Yougoslavie, dans les années 1990, une entreprise d'extermination. Les guerres qu'il a menées successivement en Croatie, en Bosnie et au Kosovo ont causé quelque 200 000 morts. La gravité des exactions commises par les Serbes a incité l'O.N.U. à créer, en 1993, un Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.), dont le siège est à La Haye. En mai 1999, en pleine guerre du Kosovo, celui-ci inculpe Slobodan Milošević pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité (il sera inculpé pour génocide en novembre 2001). En juin 2001, Slobodan Milošević, qui a perdu le pouvoir et a été arrêté, est transféré à La Haye : il sera le premier ex-chef d'État à être jugé par un tribunal international. Cet événement, qui constitue un précédent historique, confirme le bien-fondé de la mission du T.P.I.Y., tout comme la raison d'être de la future Cour pénale internationale. En outre, le fait que Slobodan Milošević ait été livré au T.P.I.Y. par les Yougoslaves, même si les pressions et les irrégularités n'ont pas manqué, témoigne d'une prise de conscience inédite, par une nation, de son propre intérêt historique. Slobodan Milošević, qui ne reconnaîtra jamais la légitimité de cette instance, plaide non coupable et se représente lui-même lors de son procès qui s'ouvre en février 2002. Toutefois, il meurt en prison le 11 mars 2006, avant d'avoir été jugé.

—  Christophe PÉRY

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Serbie. Condamnation de Serbes pour crimes contre l'humanité. 26 février 2009

deux ans de procès. Les juges estiment que le seul responsable politique était Slobodan Milošević, mort en mars 2006, pendant son procès. Il s'agit du premier jugement prononcé par le T.P.I.Y. sur la responsabilité des Serbes lors du conflit au Kosovo. […] Lire la suite

Serbie-et-Monténégro. Victoire des ultranationalistes aux élections législatives en Serbie. 28 décembre 2003

des suffrages et 82 sièges sur 250. Le Parti socialiste de Serbie fait son retour au Parlement avec 7,7 p. 100 des suffrages et 21 sièges. Également en procès à La Haye, son ancien dirigeant, l'ex-président Slobodan Milošević, est élu. Parmi les partis réformateurs, le Parti démocratique de Serbie […] Lire la suite

Yougoslavie. Crise politique liée à la collaboration avec le T.P.I.Y. 14 mars 2002

au transfèrement d'inculpés au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.). L'affaire survient alors que le procès de Slobodan Milošević est en cours devant le T.P.I.Y. et que les États-Unis menacent de geler leur aide si de nouvelles arrestations de personnes, notamment de militaires, inculpées par ce tribunal n'interviennent pas avant la fin du mois. […] Lire la suite

Yougoslavie. Ouverture du procès de Slobodan Milošević. 12-19 février 2002

Le 12, à La Haye, s'ouvre devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.) le procès de Slobodan Milošević. Il est inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide pour des exactions commises dans les années 1990 par les forces serbes en Croatie, en Bosnie […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe PÉRY, « PROCÈS MILOSEVIC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-milosevic/