POSÉIDON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la mythologie grecque, Poséidon était le dieu de la mer et des eaux de manière générale ; il ne doit pas être confondu avec Pontos, la personnification de la mer et la plus ancienne divinité grecque des eaux. Le nom de Poséidon signifie soit « époux de la terre », soit « seigneur de la terre ». Selon la tradition, il est le fils de Kronos, dieu suprême de la deuxième génération des dieux, et de Rhéa, déesse de la fertilité, ainsi que le frère de Zeus, chef des dieux de la troisième génération (les Olympiens), et d'Hadès, maître des Enfers. Quand les trois frères déposent leur père, le sort attribue le royaume de la mer à Poséidon. Ce dernier est armé d'un trident, mais il était peut-être à l'origine muni d'une longue foène à poisson. Son caractère est instable et violent.

Poséidon

Poséidon

dessin

Poséidon est le frère de Zeus. Alors que ce dernier règne sur le mont Olympe, Poséidon est maître du domaine marin. Sa colère est redoutée des navigateurs depuis que le dieu a tenté d'empêcher le retour d'Ulysse à Ithaque. Poséidon a de nombreux descendants, mais la légende principale... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Poséidon était également le dieu des séismes, et nombre de ses plus anciens lieux de culte implantés en Grèce se trouvaient à l'intérieur des terres. Poséidon était en outre étroitement associé aux chevaux. Il est le père du cheval ailé Pégase, né du sang de la Gorgone Méduse. La plupart des spécialistes s'accordent à dire que Poséidon apparut en Grèce en tant que dieu des premiers Hellènes, qui avaient également introduit les chevaux dans le pays.

Poséidon perdit le combat pour la souveraineté de l'Attique face à la déesse Athéna, mais il demeurait vénéré dans cette région, en particulier à Colone, sous le qualificatif d'Hippios (« équin »). Il était ailleurs associé aux sources d'eau douce. Poséidon s'unit à Tyro, la fille de Salmonée, dont il eut deux fils, Pélias et Nélée ; c'est ainsi qu'il devint l'ancêtre divin des familles royales de Thessalie et de Messénie. La plupart des autres enfants qu'il engendra étaient des géants et des créatures sauvages, comme Orion, Antée et Polyphème.

Principale fête en l'honneur de Poséidon, les jeux Isthmiques, théâtre de célèbres concours athlétiques, étaient organisés tous les deux ans près de l'isthme de Corinthe. Dans l'art, Poséidon est le plus souvent représenté en dieu de la mer, avec pour attributs le trident, le dauphin et le thon. Les Romains, ignorant ses autres aspects, l'identifièrent au dieu de la mer Neptune.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  POSÉIDON  » est également traité dans :

ATHÉNA

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 727 mots
  •  • 2 médias

Le mythe de la naissance d'Athéna fait partie du récit de la conquête de la souveraineté par Zeus : après avoir épousé en premières noces la déesse Métis, maître en toutes sagesses et en tous savoirs, le fils de Kronos l'engloutit afin de posséder en lui toute l'intelligence du monde. Mais l'épouse avalée était grosse d'une fille recouverte d'armes éclatantes, qui jaillit de la tête de Zeus, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athena/#i_35310

GORGONE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Monstre de la mythologie grecque. Homère ne mentionne qu'une seule Gorgone, habitant aux enfers. Plus tard, Hésiode, portant leur nombre à trois — Sthéno (la Puissante), Euryalé (Celle-qui-saute-loin) et Méduse (la Reine) —, fit des Gorgones les filles du dieu marin Phorcys et de sa femme Céto. Elles habitaient près du jardin des Hespérides. On représente les Gorgones comme des créatures féminine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gorgone/#i_35310

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La période mycénienne »  : […] C'est un bouleversement complet qu'entraîne la conquête de la Grèce par les Grecs, Indo-Européens qui apportent avec eux un héritage spirituel profondément différent de celui de la Méditerranée préhellénique : leur religion patriarcale privilégie les dieux par rapport aux déesses et honore essentiellement non les divinités chthoniennes (de la terre), mais les dieux ouraniens (du ciel). C'est alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_35310

MINOS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

Roi légendaire de Crète, fils de Zeus et d'Europe. Il monta sur le trône de Crète grâce à l'assistance de Poséidon et assura l'hégémonie de Cnossos sur les îles de la mer Égée, en colonisant nombre d'entre elles et en débarrassant la mer des pirates qui l'infestaient. Il épousa Pasiphaé, fille du Soleil, qui lui donna, entre autres enfants, Androgée, Ariane et Phèdre. Minos ayant refusé de lui sac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minos/#i_35310

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La société de l'Olympe  »  : […] La structure familiale, donc hiérarchique, de la société olympienne engendre des rapports de forces, des relations de pouvoir. En premier lieu, telle qu'elle est représentée dans la tradition épique, la seigneurie de Zeus a toute une histoire. Zeus a pris le pouvoir contre son père Cronos, qui en avait, à son tour, dépossédé le sien propre, Ciel (Ouranos). Dans une dynastie d'immortels, la transm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_35310

NEPTUNE, religion romaine

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 342 mots

Malgré son « interprétation » en Poséidon grec, Neptune n'était pas à l'origine pour les Romains une divinité de la mer, mais de l'humidité et des eaux douces, ce que confirment les quelques éléments que nous connaissons de lui : son temple, à proximité du Tibre ; le nom de sa parèdre, Salacia, qui évoque le jaillissement de l'eau (la signification du nom de son autre parèdre, Vénilia, est inconnu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neptune-religion-romaine/#i_35310

PÉLOPS

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 168 mots

Fils de Tantale et d'Euryanassa, Pélops est originaire d'Asie Mineure (Phrygie ou Lydie), d'où il émigre en Grèce. Dans sa jeunesse, son père l'avait servi, en guise de mets, aux dieux de l'Olympe, pour éprouver leur clairvoyance. Mais aucun ne s'y était trompé, à l'exception de Déméter (ou d'Arès) qui lui avait mangé l'épaule : d'où celle d'ivoire qui la remplaça lorsque Pélops fut ressuscité. Ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelops/#i_35310

POLYTHÉISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « Les structures élémentaires des panthéons »  : […] Des ensembles polythéistes, en général, on peut dire, d'une part, qu'ils constituent des systèmes de classification de puissances et de pouvoirs ; de l'autre, que ce sont des modes de pensée étroitement intriqués dans l'organisation et le fonctionnement du social et du politique. L'hypothèse initiale est qu'un panthéon n'est ni une troupe confuse, ni la juxtaposition artificielle de personnalités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytheisme/#i_35310

Pour citer l’article

« POSÉIDON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poseidon/