PORC DOMESTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mammifère ongulé au corps massif, au museau prolongé par un groin et aux membres courts, très répandu dans le monde et élevé pour sa chair. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Suidés.

Les porcs domestiques, ou cochons, sont des animaux trapus au corps épais, au museau raccourci par rapport aux autres Suidés et aux oreilles pouvant être dressées ou tombantes suivant les sélections subies. Leurs membres sont terminés par quatre doigts ornés de sabots, dont deux seulement reposent sur le sol. Leur peau, de différentes couleurs suivant les races, est presque nue, portant des poils appelés soies.

Porc domestique

Porc domestique

Photographie

Jeunes porcs domestiques (Sus domestica), dans une ferme à Zitna, République tchèque. 

Crédits : S. Gallup/ Getty

Afficher

Domestiqué très tôt, il y a près de huit mille ans, le porc est souvent retourné à l'état sauvage avant de donner les races que nous connaissons aujourd'hui. Le sanglier (Sus scrofa) est l'ancêtre de nos porcs. Familier, sociable, il était facilement apprivoisable et le demeure. La sélection s'est faite progressivement sur la morphologie, la rapidité de croissance, le taux de fécondité et la docilité. Le porc doit avoir une croissance rapide, qui le fait passer de 1,5 kilogramme à la naissance à près de 100 kilogrammes à l'âge de six mois. Omnivore, il est nourri de sous-produits laitiers, de préparations industrielles, de pommes de terre, de navets, de châtaignes, etc.

La femelle, ou truie, est prolifique. Se reproduisant dès l'âge de sept mois, elle peut avoir deux, voire trois portées par an (le temps de gestation étant d'un peu plus de quatre mois), d'une dizaine de porcelets qu'elle allaite pendant un mois.

Fragiles car trop sélectionnés, les porcs sont sensibles au bruit, aux stress et à la chaleur, (leurs glandes sudoripares n'étant pas très fonctionnelles). Ils sont généralement abattus vers l'âge d'un ou deux ans mais ils pourraient vivre une dizaine d'années.

Avec 22 millions d'animaux, la France est le premier producteur de porcs de l'Union européenne. L'élevage fermier a pratiquement disparu. Les producteurs se sont regroupés pour [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PORC DOMESTIQUE  » est également traité dans :

CINCINNATI

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 013 mots
  •  • 2 médias

Située à l’extrême sud-ouest de l’État de l’Ohio, Cincinnati (troisième ville de l’État avec 299 000 habitants, mais principale aire métropolitaine avec 2 165 000 habitants en 2016) doit son destin à sa situation sur la rive nord de l’Ohio, qu’elle enjambe pour s’étaler également au sud, dans le Kentucky. Elle constitue en quelque sorte un trait d’union entre le Sud et le Nord, un rôle qui a marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cincinnati/#i_43623

COCCIDIES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 136 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Sarcocystidés (ou Sarcosporidies) »  : […] Les observations en microscopie électronique de ces parasites (connus depuis près d'un siècle mais un peu oubliés) ont montré une grande ressemblance avec les Coccidies et ont relancé les études relatives à leur mode de transmission qui a été enfin complètement élucidé. Le cycle évolutif est caractérisé par l'existence obligatoire de deux hôtes successifs : un prédateur, par exemple carnassier, ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coccidies/#i_43623

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 685 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L’âge industriel »  : […] L’âge industriel correspond à l’industrialisation et à la mondialisation des activités d’élevage ainsi qu’à la mise en place de systèmes d’élevage intensif, voire très intensif. Cela permet de produire des quantités très importantes sur des espaces peu étendus, particulièrement limités dans le cas des élevages « hors-sol » qui constituent l’archétype de ces élevages intensifs. Les animaux ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/#i_43623

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 440 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Maladie de la « vache folle » et farines animales »  : […] La maladie de la « vache folle » (ou E.S.B.) est incurable chez les bovins. Les premiers cas ont été officiellement rapportés en 1986 au Royaume-Uni. Cette maladie s'est ensuite déclarée en France (premier cas détecté en février 1991) et dans plusieurs pays de l'Union européenne, allant même jusqu'au Japon. Cette épizootie (épidémie pour les animaux) bovine est aussi associée à une maladie humai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farines-animales/#i_43623

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « Caractères et transmission de la maladie »  : […] Symptômes  : deux catégories de mots servent à désigner cette maladie. Un premier groupe d'origine latine : fièvre aphteuse (français), fiebre aftosa (espagnol), afta epizootica (italien) rappelle la vésicule spécifique ; un autre groupe, d'origine anglo-saxonne, évoque les lieux d'apparition de ces aphtes : foot and mouth disease (anglais), Maul-und Klauenseuche (allemand). En effet, la malad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-aphteuse/#i_43623

ÉDITION DES GÉNOMES

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 3 922 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des applications à peine imaginables »  : […] Avec des systèmes aussi malléables, les organismes sur lesquels on applique ces techniques d’édition du génome sont très divers. La recherche dans ce domaine n’est pas dominée par la possibilité de modification transmissible du génome humain, actuellement au cœur d’un débat éthique fondamental. En revanche, la quasi-totalité des articles publiés porte sur la modification d’animaux modèles bien co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-des-genomes/#i_43623

LEPTOSPIROSES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Leptospiroses mineures »  : […] Dans les leptospiroses mineures, l'épidémiologie s'apparente à celle de la leptospirose ictéro-hémorragique, mais les réservoirs de leptospires sont différents . La leptospirose à grippo-typhosa est transmise par les campagnols ( Microtus arvalis ), rongeurs qui sont à l'origine de la contamination des baigneurs et de certains travailleurs ruraux. La leptospirose à pomona (« maladie des porchers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leptospiroses/#i_43623

O.G.M. - Production et utilisation

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 084 mots

Dans le chapitre «  Les applications de la transgenèse »  : […] La principale application de la transgenèse est de très loin la recherche fondamentale. Un gène isolé est détaché de son contexte, son transfert dans un nouvel organisme permet donc d'en étudier le fonctionnement et le rôle. La transgenèse, végétale comme animale, est pour cette raison de plus en plus mise en œuvre par les biologistes. Cette tendance ne peut que s'accentuer avec le séquençage comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-production-et-utilisation/#i_43623

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Charles GOSSE
  • , Universalis
  •  • 5 582 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Néphroblastome du porc »  : […] Le néphroblastome du porc est une tumeur congénitale relativement fréquente, d'origine embryologique (blastème néphrogène) et de nature mésenchymateuse, ce qui la différencie des tératomes vrais. Cette tumeur, en général unilatérale, peut atteindre une taille considérable. Elle essaime fréquemment dans les poumons et le foie. Du point de vue histologique, le tissu est surtout constitué d'éléments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-animales/#i_43623

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses porcines »  : […] Les viroses porcines sont nombreuses et à incidence économique sérieuse, étant donné la forme industrielle de l'élevage porcin. La maladie de Teschen est une poliomyélite grave à mortalité importante. Quelques foyers ont été signalés en France, outre ceux d'Europe centrale et de Madagascar. On trouve, dans le groupe des calicivirus, l'agent de l'exanthème vésiculeux ; cette affection ressemble à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_43623

XÉNOGREFFES

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 2 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le devenir des xénogreffons »  : […] Le fait que des xénogreffes soient possibles ne lève cependant pas toutes les difficultés. Il faut en effet se demander si les organes greffés seront réellement fiables et sans danger et si leur implantation est humainement acceptable par les patients. Le fonctionnement des xénogreffons . La première question que l'on se pose bien évidemment est celle de savoir dans quelle mesure une cellule ou un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenogreffes/#i_43623

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « PORC DOMESTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/porc-domestique/