POMPIER, art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un art réévalué

Une fois l'attention attirée, il devenait difficile de dissimuler plus longtemps les œuvres. Depuis 1939, cet art pompier si critiqué était devenu pratiquement invisible en France, à l'exception de quelques ensembles privilégiés (décors du Panthéon, de l'Hôtel de Ville de Paris). Les premiers essais pour le tirer des réserves et le montrer au public révélèrent des œuvres de belle qualité, souvent supérieures à celles que les pays étrangers continuaient à regarder comme des chefs-d'œuvre. Le premier livre important (J.-P. Crespelle, Les Maîtres de la Belle Époque, Paris, 1966) restait conçu dans un esprit ambigu : mais la qualité des planches démentait des légendes sarcastiques. L'exposition du Salon imaginaire (Berlin, 1968) vint montrer que le sujet pouvait désormais être traité avec science et sérieux. À son tour, l'exposition Équivoques (musée des Arts décoratifs, Paris, 1973), conçue au départ dans un esprit ironique, obtint un effet inverse et déterminant pour l'opinion parisienne. Sans doute, la presse demeurait hésitante ou hostile, malgré quelques exceptions clairvoyantes (article capital d'André Chastel, « Le xixe siècle est-il bon ? est-il mauvais ? », in Le Monde, 9 mars 1973) ; mais le public souhaitait des manifestations objectives et informées : vastes présentations comme Le Musée du Luxembourg en 1874, organisée par Geneviève Lacambre (Grand Palais, Paris, 1974), The Impressionists and the Salon 1874-1886 (Los Angeles-Riverside, 1974), Art Pompier : Anti-Impressionism (Hampstead, 1974) ; expositions monographiques : à l'exemple de l'exposition Gérôme (Dayton-Minneapolis-Baltimore, 1972-1973), William Adolphe Bouguereau (1825-1905), San Francisco, 1974-1975, François-Nicolas Chifflart (1825-1901), Saint-Omer, 1972 ; Alphonse Deneuville (1835-1885), ibid., 1978, Antigna (1817-1878), Orléans, 1979... Plusieurs musées (Dijon, Bordeaux, Nice) prirent l'initiative de sortir temporairement des réserves leurs collections du xixe siècle : avec un succès qui n'était pas seulement de curiosité.

Simultanément, sur le plan théorique, une série d'ét [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

La Bataille de Grünwald, J. Matejko

La Bataille de Grünwald, J. Matejko
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Autoportrait, A. Feuerbach

Autoportrait, A. Feuerbach
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Un pénitent honorable, A. Legros

Un pénitent honorable, A. Legros
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Jérusalem, Jérusalem, J. J. J. Tissot

Jérusalem, Jérusalem, J. J. J. Tissot
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  POMPIER, art  » est également traité dans :

BAUDRY PAUL (1828-1886)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 549 mots

Dans le kaléidoscope de la peinture du xix e siècle, Paul Baudry représente une des tendances qui a le moins bien survécu : celle d'une peinture décorative fortement inspirée des exemples vénitiens et romains, reprenant les registres d'une mythologie aimable ou de l'allégorie la plus traditionnelle, jointe à une sensualité et à un esprit tout « modernes ». Dans les années 1850-1880, restant à par […] Lire la suite

GÉRÔME JEAN LÉON (1824-1904)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 473 mots
  •  • 3 médias

Les honneurs dont a été couvert Gérôme, sa célébrité contrastent avec la défaveur qui suivit bientôt une carrière tard prolongée. Son hostilité à l'impressionnisme (il proteste en vain, en 1884, contre l'exposition Manet à l'École des beaux-arts où il professe, mène campagne en 1894-1895 contre le legs Caillebotte) devait assimiler à un « pompier » un artiste remarquablement doué qui a illustré, d […] Lire la suite

ORSAY MUSÉE D', Paris

  • Écrit par 
  • Stéphane GUÉGAN
  •  • 1 230 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La gare devenue musée »  : […] Après qu’il eut été décidé d’inscrire la gare d’Orsay à l’inventaire des monuments historiques de 1973, le projet d’un musée consacré aux arts du xix e  siècle fut véritablement lancé en 1977 à l’initiative du président Valéry Giscard d’Estaing. Le sauvetage inespéré du bâtiment, un des hauts symboles du style Beaux-Arts, a fait date. Notamment construite pour accueillir les visiteurs de l’Exposit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques THUILLIER, « POMPIER, art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pompier-art/