POMÉRANIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre la Vistule et l'Oder, au nord du sillon du Notec, les croupes et le littoral de Poméranie (Pomorze, en polonais) s'étirent sur près de 300 kilomètres. Terre de vieille et brillante civilisation, la Poméranie oscilla, au cours de l'histoire, entre la fidélité à l'égard des souverains polonais et la soumission à l'ordre prussien. Les campagnes restèrent toujours profondément slavisées ; les villes, jalouses de leur autonomie, entretenaient des liens étroits avec la Hanse. À la suite du partage de 1772 et durant tout le xixe siècle, la Prusse mène en Poméranie une sévère politique de germanisation. En 1945, la Pologne recouvre une grande partie de la Poméranie, le reste de la région allant à la République démocratique allemande (district de Neubrandenburg). Depuis 1990 (réunification de l'Allemagne et redécoupage des Länder), la partie allemande de la Poméranie fait partie du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Le rempart morainique sinueux du Pomorze tombe sur l'étroite plaine littorale régularisée, où un cordon de dunes enserre un chapelet d'étangs littoraux. Les hauteurs morainiques, à la topographie bosselée et désordonnée, ne dépassent 200 mètres que dans la région de Gdańsk : le paysage s'anime et les sites deviennent plus pittoresques dans la Suisse kachoube qui culmine à 330 mètres au mont Wiezyca. De nombreux lacs, aux formes infiniment variées, s'éparpillent le long des moraines frontales couronnées de pins et de hêtres, creusées de vallées profondes au drainage incertain.

Les croupes et le littoral poméraniens sont peu actifs au point de vue industriel et disposent d'un réseau urbain de faible densité. Les pôles d'animation économique et culturelle demeurent Gdańsk et Szczecin ; Poznań et Bydgoszcz font sentir leur influence dans la partie méridionale.

—  Jean-Paul VOLLE

Écrit par :

  • : professeur agrégé des Universités, professeur à l'université de Montpellier-III-Paul-Valéry

Classification


Autres références

«  POMÉRANIE  » est également traité dans :

BOLESLAS III BOUCHE-TORSE (1085-1138), duc de Pologne (1102-1138)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Duc de Pologne (1102-1138) né le 20 août 1085, mort le 28 octobre 1138. Boleslas III Krzýwousty (« Bouche-Torse ») est le fils du souverain de Pologne Ladislas I er et de Judith de Bohême. Du vivant de Ladislas, Boleslas et son demi-frère adultérin Zbigniew, dont il est le cadet, règnent chacun sur une province. En 1102, Boleslas reprend le titre de duc porté par son pè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boleslas-iii-bouche-torse/#i_31781

MECKLEMBOURG-POMÉRANIE OCCIDENTALE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 501 mots
  •  • 1 média

Créé après la Seconde Guerre mondiale par la réunion de l'ancien Land de Mecklembourg et de la partie occidentale de l'ancienne province prussienne de Poméranie, le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (en allemand Mecklenburg-Vorpommern) a été démembré en 1952 pour former les trois districts de Schwerin, de Rostock et de Neubrandenburg. Il est rétabli en 1990 à la suite de la réunification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecklembourg-pomeranie-occidentale/#i_31781

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Réunification et expansion »  : […] Le souvenir de l'unité polonaise, entretenu d'ailleurs par le clergé et ses écrivains, survit pourtant chez les ducs qui se considèrent comme les gestionnaires du patrimoine commun des Piast et admettent le principe de « l'incessibilité des terres et des droits du royaume ». Les chroniqueurs expriment d'autre part le mécontentement confus de l'opinion publique envers les nobles qui « jouent avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_31781

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La fondation du royaume »  : […] Le règne de Georges-Guillaume (1619-1640) correspond aux pires années de la guerre de Trente Ans, celles de la « période suédoise ». Lieu de passage pour les belligérants, le Brandebourg est ravagé et dépeuplé, perdant 140 000 habitants sur les 330 000 qu'il comptait au début du conflit. Le relèvement est dû à Frédéric-Guillaume, le Grand Électeur (1640-1688). Son œuvre intérieure est d'importance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_31781

SZCZECIN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 317 mots
  •  • 1 média

Ville polonaise installée à quelque 60 kilomètres de la Baltique, au fond de sa lagune (Zalew Szczeciński), Szczecin (en allemand : Stettin) bénéficie d'un contexte portuaire exceptionnel. Port d'estuaire en eau profonde, il est bien abrité par les îles d'Uznam et de Wolin. Il dispose aussi de très vastes espaces d'accès facile le long du chenal maritime et en remontant le cours de l'Oder. Szczec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/szczecin/#i_31781

Pour citer l’article

Jean-Paul VOLLE, « POMÉRANIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pomeranie/