PLANÉTÉSIMAUX

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 660 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Origine des astéroïdes »  : […] En ce qui concerne l'origine des astéroïdes, on doit tenir compte, d'une part, du fait que la masse concentrée dans la ceinture principale est très faible et bien inférieure à celle de toutes les planètes, d'autre part, que, grâce à la configuration de leurs orbites, les astéroïdes peuvent subir des collisions destructives, transformant graduellement la population de la ceinture principale en pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_43181

EAU TERRESTRE (ORIGINE DE L')

  • Écrit par 
  • Francis ALBARÈDE, 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 117 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Notion de séquence de condensation »  : […] Chaque élément chimique possède une T 50 propre. Toutefois, la température de condensation d'un élément dépend de la composition du gaz : l'hydrogène pur se condense près du zéro absolu (– 273,15  0 C, soit 0 kelvin [K]), mais s'il y a de l'oxygène, il se condense sous forme d'eau à 273,15 K (0  0 C). Il faut donc tenir compt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-terrestre-origine-de-l/#i_43181

EDGEWORTH-KUIPER CEINTURE DE

  • Écrit par 
  • Patrick MICHEL
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Origine de la ceinture de Edgeworth-Kuiper »  : […] Une comparaison de la distribution des orbites des objets observés avec la distribution des orbites dont les simulations suggèrent qu'elles sont stables sur des temps de l'ordre de l'âge du système solaire a été effectuée. Cette comparaison a permis d'établir qu'une région comprise entre 36 et 40 ua du Soleil et dans laquelle les orbites ont une excentricité inférieure à 0,05 est très stable. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceinture-de-edgeworth-kuiper/#i_43181

EXOPLANÈTES ou PLANÈTES EXTRASOLAIRES

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LAGRANGE, 
  • Pierre LÉNA
  •  • 6 340 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Formation et évolution des exoplanètes »  : […] Le scénario accepté de formation des planètes du système solaire considère que celles-ci se sont constituées dans un disque de gaz et de grains microscopiques de poussières, tournant autour d’un Soleil n’ayant pas encore atteint son état d’équilibre. Au sein de ce disque se seraient développés des grains de plus en plus gros, puis des corps solides appelés planétésimaux, d’une dimension atteignan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exoplanetes-ou-planetes-extrasolaires/#i_43181

LUTETIA, astéroïde

  • Écrit par 
  • Philippe LAMY
  •  • 471 mots
  •  • 2 médias

Si l'astéroïde Lutetia fait partie de la ceinture principale d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter, il s'en distingue des autres membres par son diamètre d'une centaine de kilomètres – Lutetia est l'un des 2 à 4 p. 100 plus gros objets de cette ceinture – et, surtout, par sa classification dans la famille des astéroïdes. Celle-ci a longtemps posé problème et les études les plus récentes lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutetia-asteroide/#i_43181

NAINES BRUNES

  • Écrit par 
  • Isabelle BARAFFE
  •  • 3 119 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naines brunes et planètes »  : […] Si l'on connaît la masse maximale d'une naine brune, sa masse minimale reste inconnue, du point de vue théorique aussi bien qu'observationnel. A priori, une naine brune pourrait atteindre des masses aussi petites que celle de Jupiter. La limite observationnelle atteinte est de l'ordre de 5 masses de Jupiter. Elle est obtenue dans les régions de formation stellaire très jeunes, âgées d'environ un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naines-brunes/#i_43181

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La nébuleuse primitive »  : […] La nébuleuse primitive qui entoure le Soleil a la même composition que celui-ci : 70 p. 100 d'hydrogène, 28 p. 100 d'hélium, 2 p. 100 pour tous les autres éléments. L'histoire de la nébuleuse primitive comporte un aspect dynamique (mouvements), thermique (sa température en fonction du temps), chimique (évaporation de l'hydrogène et de l'hélium, condensation des autres éléments, au moins dans le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_43181

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 767 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La naissance du système solaire »  : […] Une des images fournies par le télescope spatial Hubble représente trois colonnes qui se dressent sur un fond bleu sombre, vivement éclairées par l’arrière : des étoiles sont en train de naître ! Ce phénomène nous renvoie 4,6 milliards d’années en arrière, lorsqu’une autre jeune étoile est née, dans un bras d’une vaste galaxie spirale, à la suite de l’explosion d’une supernova voisine. Bientôt ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_43181


Affichage 

Principales étapes de la formation des planètes par accrétion

dessin

Modèle schématique des principales étapes de la formation des planètes par accrétion : en a, un disque de gaz et de poussière solide gravite autour du Soleil ; en b, à la suite d'un phénomène violent, le disque condense des éléments du disque en corps planétésimaux aux dimensions... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Principales étapes de la formation des planètes par accrétion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin