LUTETIA, astéroïde

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si l'astéroïde Lutetia fait partie de la ceinture principale d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter, il s'en distingue des autres membres par son diamètre d'une centaine de kilomètres – Lutetia est l'un des 2 à 4 p. 100 plus gros objets de cette ceinture – et, surtout, par sa classification dans la famille des astéroïdes. Celle-ci a longtemps posé problème et les études les plus récentes lui attribuent le type très rare « Xc », qui regroupe moins de 0,5 p. 100 des objets de la ceinture principale. Lutetia s'est donc imposé comme une cible idéale pour une mission spatiale et, le 10 juillet 2010, la sonde Rosetta de l'Agence spatiale européenne le survolait à une distance de 3 170 kilomètres.

Astéroïde Lutetia, image de la sonde Rosetta

Photographie : Astéroïde Lutetia, image de la sonde Rosetta

Photographie

Une image de l'astéroïde Lutetia obtenue par la caméra Osiris-N.A.C. à bord de la sonde Rosetta de l'Agence spatiale européenne. 

Crédits : ESA/ NASA

Afficher

Vaisseau spatial Dragon

Photographie : Vaisseau spatial Dragon

Photographie

Le 25 mai 2012, après son lancement par une fusée Falcon-9 et un voyage de trois jours, la capsule Dragon s'approche de la Station spatiale internationale (visible en haut du document). Celle-ci agrippe le vaisseau avec son bras robotisé pour un tout premier amarrage. 

Crédits : NASA

Afficher

Approximativement, la moitié de la surface de l'astéroïde a pu être photographiée sous différents angles et, en combinant plusieurs techniques de reconstruction tridimensionnelle appliquées à ces images ainsi qu'à d'autres observations, notamment par optique adaptative pour compléter la partie manquante, la forme de Lutetia et donc son volume ont pu être déterminés. Combinée avec sa masse déduite de la perturbation de la trajectoire de la sonde par attraction gravitationnelle, la densité de Lutetia a été déduite : 3,4 g/cm3. C'est une valeur bien plus grande que la moyenne des astéroïdes (hors métalliques), qui se situent entre 1,5 et 2 g/cm3. Cette densité hors norme témoigne du fait que Lutetia n'a pas été formé par ré-accrétion de fragments résultant d'inter-collision, contrairement à 95 p. 100 des astéroïdes. De plus, le nombre de cratères à sa surface, qui témoignent d'impacts avec d'autres objets, permet d'évaluer son âge à 3,6 milliards d'années et donc de conclure que Lutetia est un des corps primitifs formés au tout début du système solaire (les planétésimaux) et qui ont peu évolué depuis sa formation.

D'où vient Lutetia ? Une contrainte supplémentaire a été apportée par la similitude des propriétés spectrales de Lutetia dans le domaine infrarouge av [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Astéroïde Lutetia, image de la sonde Rosetta

Astéroïde Lutetia, image de la sonde Rosetta
Crédits : ESA/ NASA

photographie

Vaisseau spatial Dragon

Vaisseau spatial Dragon
Crédits : NASA

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche, responsable de l'équipe Système solaire au Laboratoire d'astrophysique de Marseille

Classification

Pour citer l’article

Philippe LAMY, « LUTETIA, astéroïde », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lutetia-asteroide/