PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'étude approfondie de mutants de la drosophile a mis en évidence un complexe de gènes, les gènes homéotiques, dont le fonctionnement détermine le plan du corps de l'insecte. La surprise est venue de la découverte que des ensembles de gènes homéotiques, apparentés à ceux de la drosophile, déterminent également le plan du corps des vertébrés ainsi que la formation de leurs membres : il s'agit d'une invention fondamentale dans l'évolution des animaux segmentés. L'analyse des génomes d'animaux, y compris les plus primitifs montre que des gènes homéotiques existent chez les animaux les plus primitifs comme l'hydre d'eau douce. Ils n'y remplissent pas les mêmes fonctions que chez les insectes et les vertébrés, mais ils sont en quelque sorte la signature de l'appartenance au monde animal.

Deux arbres de la même espèce peuvent avoir des silhouettes différentes selon qu'ils ont poussé dans une futaie ou isolés et exposés aux vents. À l'inverse, deux animaux de la même espèce auront toujours de grandes ressemblances dans leur anatomie. La morphogenèse, le développement de la forme d'un être vivant, est donc un mécanisme reproductible pour les animaux. C'est une question fondamentale de la biologie qui a été abordée par les embryologistes, lesquels ont décrit le développement de nombreux embryons, et par les évolutionnistes, qui ont cherché dans l'anatomie puis dans l'embryogenèse des indices pour retracer l'évolution.

Dans toutes les espèces animales, l'embryon résulte de la fusion de deux cellules haploïdes, deux gamètes ; de cette fusion résulte un zygote qui va se diviser en plusieurs cellules. Celles-ci se différentient en différents types de cellules ou feuillets embryonnaires, et entreprennent des mouvements complexes, appelés gastrulation. Ces étapes de développement précoce sont fort différentes d'une espèce à l'autre, mais la [...]


Médias de l’article

Un mutant de drosophile doté d'une patte à la place d'une antenne : Antaennapedia

Un mutant de drosophile doté d'une patte à la place d'une antenne : Antaennapedia
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Un mutant de drosophile à quatre ailes: Ultrabithorax

Un mutant de drosophile à quatre ailes: Ultrabithorax
Crédits : D. Scharf/ Getty

photographie

Nomenclature et expression des gènes homéotiques chez la drosophile et chez la souris

Nomenclature et expression des gènes homéotiques chez la drosophile et chez la souris
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mise en place des différentes régions du squelette axial des vertébrés

Mise en place des différentes régions du squelette axial des vertébrés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : docteur vétérinaire, docteur ès sciences, maître de conférences à l'université Joseph-Fourier, Grenoble

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bertrand FAVIER, « PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/