PIERRE DE MONTREUIL (déb. XIIIe s.-1267)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Notre-Dame-de-Paris

Notre-Dame-de-Paris
Crédits : Rostislav Glinsky/ Shutterstock

photographie

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Né vraisemblablement dans les premières années du xiiie siècle à Montreuil-sous-Bois, l'architecte Pierre de Montreuil peut être considéré comme l'un des plus grands créateurs de ce siècle ; son rôle a été décisif dans le développement du style gothique rayonnant. Un certain nombre de textes évoquent son activité au réfectoire (1239-1244) et à la chapelle de la Vierge (1245-1255) à Saint-Germain-des-Prés. En 1247, il est cementarius (maçon) de Saint-Denis. Enfin, en 1265, il est dit maître des œuvres de la cathédrale de Paris. Il devait mourir peu de temps après, et il fut enterré avec sa femme dans la chapelle de la Vierge qu'il avait édifiée. Ce rare privilège suffit à souligner la très grande estime dans laquelle le tenaient ses contemporains. L'inscription qui courait sur la dalle, « De son vivant docteur des maçons », confirmait cette notoriété ainsi que le fait qu'il a participé aux plus grands chantiers de l'époque : Saint-Germain-des-Prés, Saint-Denis, Notre-Dame de Paris ; en revanche, son rôle à la Sainte-Chapelle et au réfectoire de Saint-Martin-des-Champs n'est nullement attesté. On peut suivre dans ces édifices une évolution assez notable, quoique la destruction du réfectoire et de la chapelle de Saint-Germain-des-Prés, ses premières œuvres, nous empêche de prendre la mesure exacte de son génie. Il donne à l'architecture un linéarisme de plus en plus souligné : les supports montent du sol sans interruption, pour recevoir directement la retombée des ogives. Les meneaux des fenêtres hautes se poursuivent dans le triforium pour mieux lier entre eux les deux niveaux. Ce goût si particulier pour le jeu des meneaux apparaît particulièrement dans les baies des édifices qu'il construit. Son chef-d'œuvre est sans conteste l'élévation du bras sud de Notre-Dame de Paris dont Jean de Chelles avait posé la première pierre. Elle apparaît comme l'œuvre d'un grand dessinateur qui a cherché à mettre en valeur un jeu de lignes extrêmement simples mais très harmonieuses. L'art de cour est parvenu là à son plus haut degré de raffinement.

Notre-Dame-de-Paris

Notre-Dame-de-Paris

photographie

Notre-Dame-de-Paris vue de la rive gauche de la Seine. 

Crédits : Rostislav Glinsky/ Shutterstock

Afficher

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

photographie

Notre-Dame de Paris, construite entre 1155 et 1235. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PIERRE DE MONTREUIL (déb. XIII e s.-1267)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La formation et le statut de l'architecte au Moyen Âge »  : […] De nombreux manuscrits du Moyen Âge appellent Dieu l'Architecte de l'Univers. Quelle preuve éclatante de la valeur intrinsèque qui s'attachait alors à l'art de concevoir un édifice et de l'élever ! Toutefois, la profession d'architecte est restée longtemps anonyme, régie par des règles, certes, mais laissant dans l'ombre les individualités. Rares s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_14071

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Paris et la révolution stylistique »  : […] L'activité des chantiers parisiens au cours des années 1230-1240 avait attiré de nombreux artistes, d'horizons différents, de formation diverse. Cette rencontre a provoqué une remise en cause assez brutale du style alors accepté : en architecture, la formule définie par le Maître de Chartres ; en sculpture, l'accord entretenu avec l'architecture ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_14071

SAINTE-CHAPELLE DE PARIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 436 mots

25 avril 1214 Naissance de Louis IX à Poissy. 1226 Couronnement de Louis IX à la mort de son père, Louis VIII. 1234 Fin de la régence de Blanche de Castille, sa mère, le jour de son anniversaire. Il épouse Marguerite de Provence, le 27 mai. 1237 Intronisation de Baudouin II de Courtenay comme empereur latin de Constantinople ; il propose la Sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-de-paris-reperes-chronologiques/#i_14071

SAINTE-CHAPELLE, Paris

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 539 mots
  •  • 1 média

Construite sous le règne de Saint Louis, la Sainte-Chapelle de Paris est l'un des monuments qui manifeste le mieux, et dans tous ses aspects, l'évolution de l'art à cette époque. Élevée par le roi, à l'abri de l'enclos de son palais de la Cité, pour abriter les reliques de la Passion, elle était entièrement achevée en 1248 pour la consécration. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-paris/#i_14071

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « PIERRE DE MONTREUIL (déb. XIIIe s.-1267) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-montreuil/