GUSTON PHILIP (1913-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain. Grand amateur de bandes dessinées, Philip Guston (né Philip Goldstein en 1913 à Montréal au Canada, il adopte son nom d'artiste en 1935) se voit, à l'âge de treize ans, offrir des cours de dessin par correspondance à la Cleveland School of Cartooning, avant de s'inscrire un an plus tard à la Manual Arts High School de Los Angeles, où il rencontre Jackson Pollock. Imprégné aussi bien par l'œuvre des artistes de la Renaissance que par les avant-gardes allemandes et le surréalisme, le jeune artiste peine à trouver une voie qui sera détournée, en 1931, par quelques participations mineures dans des productions hollywoodiennes.

Mais Guston, plongé dans des ouvrages théologiques et philosophiques, délaisse rapidement l'univers cinématographique pour se sensibiliser à la cause marxiste, qui le rapproche à nouveau des arts plastiques par l'intermédiaire des peintres muralistes mexicains – à commencer par David Alfaro Siqueiros et José Clemente Orozco, dont il pourra admirer les réalisations conçues à Los Angeles. Coauteur, avec Herman Cherry et/ou Reuben Kadish, de larges fresques à consonance politique, peintes aussi bien en Californie qu'au Mexique, Guston rejette, au début des années 1930, à l'instar des muralistes mexicains, toute optique visant à échafauder un « art pour l'art » coupé des tensions sociales ou raciales. En témoignent les peintures réalisées autour du thème du Ku Klux Klan : dès 1930 (Conspirators), elles introduisent le motif de l'homme cagoulé qui hantera une grande partie de la production à venir du peintre.

Se laissant convaincre par Pollock de le rejoindre à New York, Guston émigre en 1935 sur la côte est, où il abandonne progressivement le réalisme social, fût-il teinté de réminiscences surréalistes, pour s'imprégner, via le peintre Burgoyne Diller, d'une sensibilité plus abstraite. Tiraillé entre sa volonté de s'appuyer sur un langage lisible et son aspiration à développer une [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'université de Valenciennes, critique d'art, commissaire d'expositions

Classification

Pour citer l’article

Erik VERHAGEN, « GUSTON PHILIP - (1913-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-guston/