SIQUEIROS DAVID ALFARO (1896-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre mexicain, David Alfaro Siqueiros a toujours mené de front la pratique picturale et la pratique politique. Déjà, en 1914, il participa à la fameuse grève « politico-pédagogique » déclenchée par les étudiants mexicains. À dix-huit ans, il s'engage dans la révolution de Zapata en lutte contre la dictature de Huerta. Vers 1918, il participe au Congrès des artistes soldats et se rend ensuite en Europe avec une bourse du gouvernement mexicain. À Paris, le peintre découvre Cézanne et Picasso, mais il rencontre également un compatriote, Diego Rivera, avec lequel il va élaborer les lignes maîtresses d'un renouveau de la peinture qui devra être désormais « héroïque et populaire ». De cette collaboration naîtra l'Appel aux artistes d'Amérique, écrit dans lequel Rivera et Siqueiros énoncent la nouvelle iconographie populaire. Vers 1922, Siqueiros réalise ses premières décorations murales, genre auquel il s'adonnera jusqu'à la fin de sa vie. Cependant, l'action politique est toujours au premier plan et l'artiste devient, en 1923, secrétaire du Syndicat des peintres, sculpteurs et graveurs révolutionnaires. En 1936, Siqueiros participe à la guerre d'Espagne et, rentré en Amérique après la défaite des républicains, il crée plusieurs compositions de très grandes dimensions (Cuauhtémoc contre le mythe, 1944, 75 m2 ; Plaidoyer pour la sécurité de la vie de tous les Mexicains, 1952, 300 m2, hôpital de Zona, Mexico).

Le peintre est emprisonné plusieurs fois au cours des années trente ; en 1939, il s'exile à la suite de son implication dans une tentative d'assassinat de Trotski ; il est à nouveau arrêté en 1960. Libéré en 1965, il se consacre, dans la dernière partie de sa vie, à la recherche de nouveaux matériaux qu'il intègre à ses peintures murales (1967, sculpto-peinture pour le palais de Cuernavaca, œuvre composée de métal et de matériaux divers).

La peinture de Siqueiros est indissociable du contexte socio-économique du Mexique et des changements apportés par la révolution de 1910. À une période où l'art européen semblait se dir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification


Autres références

«  SIQUEIROS DAVID ALFARO (1896-1974)  » est également traité dans :

MURALISME

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 2 226 mots

En juillet 1921, le peintre Diego Rivera (1886-1957) rentre au Mexique après quatorze années passées en Europe, notamment en Espagne et à Paris. Il a également passé un an en Italie où il a longuement médité sur les fresques de Padoue, de Ravenne, d'Assise et de Sicile. De retour au Mexique, sa première peinture murale, La Création , exécutée entre 1921 et 1922 à l'École nati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muralisme/#i_38465

OROZCO JOSÉ CLEMENTE (1883-1949)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 460 mots

Peintre mexicain, José Clemente Orozco participa pour la première fois à une manifestation artistique importante en 1910, lors de l'exposition d'art mexicain organisée par le docteur Atl. Ce dernier, amateur d'art et partisan d'un renouveau de la peinture mexicaine, a exercé une grande influence sur les jeunes peintres de son pays. Comme Siqueiros et Rivera, Orozco rallie les artistes mexicains po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-clemente-orozco/#i_38465

RIVERA DIEGO (1886-1957)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 571 mots

Peintre mexicain, originaire de Guanajuato, Diego Rivera a suivi dans sa jeunesse les cours de l'école des beaux-arts de Mexico. Il se libérera de l'académisme espagnol (en particulier de l'influence de Velázquez) à la suite d'un séjour à Paris. C'est en effet dans la capitale française que le peintre, ami de Modigliani et d'Apollinaire, découvre l'art moderne, et surtout l'avant-garde cubiste. Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diego-rivera/#i_38465

Pour citer l’article

Charles SALA, « SIQUEIROS DAVID ALFARO - (1896-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-alfaro-siqueiros/