Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PERSONNALITÉ

Personnalité et comportements

La personnalité a une incidence sur de nombreux domaines de la vie des individus et sur leur comportement. Par exemple, si la personnalité est faiblement associée à la performance scolaire, elle l’est davantage avec la performance académique et professionnelle. Selon une méta-analyse, l’ensemble des dimensions de la personnalité contribue à la performance professionnelle. La stabilité émotionnelle et le caractère consciencieux semblent importants dans tous les contextes professionnels, alors que l’importance de l’extraversion, de l’ouverture ou du caractère agréable varie en fonction du contexte professionnel. Ainsi, l’extraversion est importante pour les professions qui nécessitent des interactions sociales, comme les métiers de la vente, ou la gestion d’équipes. L’ouverture est associée à la performance professionnelle pour les métiers qui nécessitent d’être créatif, de s’adapter à des contextes différents, etc. Les dimensions de la personnalité influencent aussi d’autres comportements et attitudes au travail, comme les comportements contre-productifs (tel l’absentéisme), le leadership, la satisfaction et le stress au travail, l’épuisement professionnel ou encore l’engagement au travail. La personnalité ne prédit évidemment qu’une partie de ces comportements qui sont tous également influencés de manière importante par le contexte.

Parmi les nombreux domaines de la vie influencés par la personnalité, le choix d’un partenaire et la vie conjugale en constituent un notable. De manière générale, les individus semblent plutôt choisir des partenaires ayant des caractéristiques similaires, notamment physiques, démographiques, géographiques, socioculturelles et psychologiques. Il en va de même pour la personnalité. Cette stratégie de choix semble avoir par la suite une influence sur la qualité de la relation. En effet, des différences importantes entre partenaires sont associées à une moindre satisfaction conjugale. Certaines personnalités ont également davantage tendance à exprimer de la satisfaction conjugale : c’est notamment le cas des personnes extraverties, agréables et ouvertes.

Le lien entre les aspects dispositionnels de la personnalité et les comportements est souvent conçu comme étant porté par des processus ou mécanismes médiateurs, qui permettent de réguler l’expression des traits de la personnalité et ainsi de tenir compte des contraintes contextuelles. Ces processus régulateurs incluent selon certains auteurs des mécanismes de régulation des émotions, la représentation de soi, les attentes de résultats, ou l’image de soi. Ils permettent d’expliquer comment l’individu parvient à adapter son expression comportementale aux contingences de son environnement, et comment des personnalités similaires peuvent donner lieu à des expressions comportementales très différentes. La recherche reste nécessaire pour bien rendre compte des processus de l’expression de la personnalité. Une meilleure connaissance de ceux-ci permettrait également de mieux définir le lien entre personnalité normale et personnalité pathologique.

La personnalité est un concept central de la psychologie et influence un grand nombre de comportements relevant de différentes sphères de la vie d’un individu. Il s’agit donc d’une notion importante en psychologie du travail, en psychologie clinique, en psychologie de l’orientation scolaire et professionnelle, en psychologie de la santé, etc., dont les origines se trouvent dans la psychologie différentielle, pour la personnalité normale, et dans la psychologie clinique ou la psychiatrie, en ce qui concerne son pôle dysfonctionnel.

— Jérôme ROSSIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en psychologie, professeur, université de Lausanne (Suisse)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ADAPTATION - Adaptation sociale

    • Écrit par Raymond BOUDON
    • 2 256 mots
    • 1 média
    La première est représentée par exemple par les travaux de T. W. Adorno et de ses collaborateurs sur la Personnalité autoritaire : certaines attitudes sont enracinées au plus profond de la personnalité, elles en composent d'une certaine manière la structure ou sont les symptômes d'un certain syndrome...
  • AGRESSION (psychologie sociale)

    • Écrit par Laurent BÈGUE
    • 902 mots

    L’agression est définie comme un comportement qui vise à blesser intentionnellement un individu motivé à se soustraire à ce traitement. Les recherches conduites sur les formes et fonctions du comportement agressif ont mobilisé des méthodologies extrêmement variées (statistiques publiques judiciaires...

  • ALEXITHYMIE

    • Écrit par Olivier LUMINET
    • 520 mots

    L’alexithymie est un trait de personnalité stable qui se caractérise par une difficulté à identifier et à distinguer les états émotionnels, une difficulté à les verbaliser, une vie imaginaire réduite, et un mode de pensée tourné vers les aspects concrets de l’existence au détriment de...

  • ANALYSE TRANSACTIONNELLE

    • Écrit par Olivier JUILLIARD
    • 1 083 mots

    Théorie de la personnalité et pratique thérapeutique permettant de rendre compte et de modifier les relations inter-individuelles, l'analyse transactionnelle (A.T.) fut développée par le psychiatre et psychanalyste américain Eric Berne (1910-1970), qui fut l'élève de Paul Federn et d'Erik Erikson....

  • Afficher les 46 références

Voir aussi