PÉPIN DE HERSTAL dit LE JEUNE (mort en 714)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maire du palais d'Austrasie (à partir de 680) ainsi que de Neustrie et de Bourgogne (dès 687), Pépin de Herstal fut le premier des grands maires du palais carolingiens.

Fils de sainte Begga (fille de Pépin de Landen, parfois appelé Pépin Ier ou Pépin l'Ancien) et d'Anségisel (ou Anségise, fils de l'évêque Arnoul de Metz), Pépin de Herstal (parfois dénommé Pépin II, Pépin le Jeune ou Pépin d'Héristal) s'imposa à la mairie du palais d'Austrasie après la mort de Dagobert II. Il défendit l'autonomie du royaume contre Théodoric III (ou Thierry III), roi de Neustrie, et contre Ebroïn, maire du palais de Neustrie. Vaincu par ce dernier en 680 à Leucofao (près de Laon), Pépin de Herstal se vengea des Neustriens en 687 à la bataille de Tertry (près de Péronne) et devint le seul véritable détenteur du pouvoir dans le royaume franc. Il maintint cependant Théodoric sur le trône et, après sa mort, choisit pour lui succéder trois rois mérovingiens. Après plusieurs années de combats (689-695), Pépin de Herstal battit les Frisons qui menaçaient sa frontière nord-est. Il donna alors en mariage son fils Grimoald à Théodelinde, la fille du roi frison Radbod. Pépin contraignit également les Alamans à reconnaître l'autorité franque et encouragea les missionnaires chrétiens à partir évangéliser l'Alémanie et la Bavière. Pépin de Herstal mourut le 16 décembre 714 à Jupille, près de Liège. Son fils – illégitime – Charles Martel, écarté dans un premier temps par la veuve de Pépin, lui succéda comme maire du palais en 716 ou 717.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PÉPIN DE HERSTAL dit LE JEUNE (mort en 714)  » est également traité dans :

AUSTRASIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Royaume des Francs orientaux à l'époque mérovingienne ( vi e - viii e  siècle), l'Austrasie est souvent opposée à la Neustrie, royaume franc occidental. Les maires du palais d'Austrasie, intendants de la maison du roi mérovingien, puis chefs de l'administration royale, furent les ancêtres de la dynastie carolingienne. Couvrant l'actuel nord-est de la France, entre la Meuse, le Rhin et la Moselle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/austrasie/#i_3466

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'ascension de la famille carolingienne »  : […] L'ascension de la famille carolingienne commence au début du vii e siècle, où paraissent les deux ancêtres du lignage, appartenant tous deux à l'aristocratie austrasienne, Pépin de Landen, possessionné en Ardenne, dans la vallée de la Meuse entre Namur et Liège et en Brabant, et saint Arnoul, évêque de Metz, dont les biens patrimoniaux s'étiraient entre Metz et Verdun. Ils furent l'un et l'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_3466

CAROLINGIENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 381 mots

Début du vii e  siècle Anségisel, fils d'Arnoul, évêque de Metz, épouse Begga, fille de Pépin I er de Landen dit l'Ancien. Leur couple constitue la souche de la future dynastie carolingienne. 687 Pépin II de Herstal, leur fils, vainc les Neustriens à Tertry. Il devient maire des palais d'Austrasie et de Neustrie. 714 Mort de Pépin II. Un de ses fils, Charles (appelé plus tard Martel) devient à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens-reperes-chronologiques/#i_3466

THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 234 mots

Fils de Clovis II, qui était le second fils de Dagobert I er . Théodoric III (ou Thierry III) succéda à son frère Clotaire III à la tête des royaumes de Neustrie et de Bourgogne en 673, à l'instigation d'Ebroïn, le maire du palais de Neustrie. Aussitôt déposé par son autre frère, le roi d'Austrasie Childéric II, il fut restauré à la mort de ce dernier, en 675. De nouveau chassé du pouvoir pendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-iii-thierry-iii/#i_3466

Pour citer l’article

« PÉPIN DE HERSTAL dit LE JEUNE (mort en 714) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pepin-de-herstal/