THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Clovis II, qui était le second fils de Dagobert Ier.

Théodoric III (ou Thierry III) succéda à son frère Clotaire III à la tête des royaumes de Neustrie et de Bourgogne en 673, à l'instigation d'Ebroïn, le maire du palais de Neustrie. Aussitôt déposé par son autre frère, le roi d'Austrasie Childéric II, il fut restauré à la mort de ce dernier, en 675. De nouveau chassé du pouvoir pendant une brève période en faveur d'un dénommé Clovis (prétendument le fils de Clotaire III), il retrouva son trône en 676. Mais les Austrasiens, qui savaient que la réalité du pouvoir était exercée par Ebroïn, le rejetèrent en tant que roi et rappelèrent Dagobert II, enfermé depuis vingt ans dans un monastère en Irlande. Une guerre s'engagea entre eux, et après l'assassinat de Dagobert par le maire du palais de Neustrie et de Bourgogne, en 679, Théodoric devint roi d'Austrasie. Il assista dès lors impuissant aux luttes entre ses sujets, jusqu'à la victoire finale des Austrasiens sur les Neustriens à la bataille de Tertry en 687. Pour sauver les apparences, le maire du palais d'Austrasie Pépin de Herstal reconnut Théodoric comme souverain des royaumes d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne réunifiés, mais celui-ci resta jusqu'à sa mort une marionnette aux mains du maire du palais.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691)  » est également traité dans :

CHILDÉRIC II (650 env.-675) roi d'Austrasie (662-675) et roi des Francs (673-675)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Fils cadet de Clovis II et de la reine Bathilde. Childéric II devint roi d'Austrasie en 662 à la mort de Childebert, fils du maire du palais Grimoald, adopté par Sigebert III. Il régna sous la régence conjointe de sa tante Himnechilde, la mère de Dagobert II, fils légitime de Sigebert III dont Childebert avait usurpé la succession au trône, et de Wulfoald, maire du palais. Lorsque le frère aîné de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childeric-ii/#i_52885

EBROÏN (mort entre 680 et 683)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Maire du palais de Neustrie pendant plus de vingt ans (657- entre 680 et 683). Après la mort du roi Clotaire III en 673, Ebroïn, qui exerçait la réalité du pouvoir avec la reine Bathilde, mère de Clotaire, décida de nommer à sa succession le frère du défunt, Théodoric III (ou Thierry III). Furieux de ne pas avoir été consultés, les grands du royaume, menés par Léger, l'évêque d'Autun qui prônait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebroin/#i_52885

PÉPIN DE HERSTAL dit LE JEUNE (mort en 714)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Maire du palais d'Austrasie (à partir de 680) ainsi que de Neustrie et de Bourgogne (dès 687), Pépin de Herstal fut le premier des grands maires du palais carolingiens. Fils de sainte Begga (fille de Pépin de Landen, parfois appelé Pépin I er ou Pépin l'Ancien) et d'Anségisel (ou Anségise, fils de l'évêque Arnoul de Metz), Pépin de Herstal (parfois dénommé Pépin II, Pépin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pepin-de-herstal/#i_52885

Pour citer l’article

« THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-iii-thierry-iii/