NIEMEYER OSCAR (1907-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un disciple de Le Corbusier

Oscar Niemeyer Soares Filho est né à Rio de Janeiro en 1907 ; il fit ses études à l'École nationale des beaux-arts de sa ville natale et y obtint son diplôme d'architecte en 1934. L'enseignement délivré dans cette institution, fondée au siècle précédent sur le modèle de l'École des beaux-arts de Paris, était traditionnel. Un vent de renouveau y avait pourtant soufflé en 1931, pendant une courte période de sept mois, lorsque Lucio Costa, alors âgé de vingt-huit ans, en avait été nommé directeur, après la révolution de novembre 1930. L'augmentation du corps professoral par le recrutement de jeunes contractuels d'avant-garde et l'organisation d'une double filière de cours, dont le choix était laissé aux étudiants, avaient bouleversé structures et habitudes. L'adhésion enthousiaste des élèves ne faiblit pas avec l'échec rapide de la tentative et la reprise en main de l'École par les professeurs titulaires ; si les résultats pratiques de la grève qui suivit le renvoi de Costa se révélèrent minces sur le plan officiel, un nouvel état d'esprit était né et les partisans convaincus d'une architecture « moderne » se regroupèrent autour du directeur évincé pour étudier l'œuvre de Le Corbusier, considéré comme le livre sacré de l'architecture depuis le rapide séjour et les conférences de ce dernier à Rio de Janeiro en 1929. C'est ainsi qu'avant même d'obtenir son diplôme et par souci de compléter sa formation théorique et pratique Oscar Niemeyer entra comme dessinateur bénévole dans le cabinet de Costa. L'opération allait rapidement se révéler bénéfique, car ce fut grâce à elle que Niemeyer se trouva finalement incorporé dans l'équipe chargée d'établir les plans du ministère de l'Éducation et de la Santé (devenu palais de la Culture).

Cet ouvrage, projeté et construit à Rio de Janeiro de 1936 à 1943, a constitué un véritable point de départ pour l'architecture contemporaine locale. Il a permis un contact direct des membres, du groupe brésilien (Costa, Reidy, Moreira, Leão, Vasconcellos et Niemeyer) avec Le Corbusier, appelé comme architecte-conseil. Les trois semaines de travail intensif sous la direction du maître admiré (juillet-août 1936) suffirent à transformer la méthode et l'état d'esprit des disciples, dont la timidité se dissipa brusquement ; ils comprirent alors que la fidélité inconditionnelle au style international austère des années 1920-1930, qui bridait leurs capacités, n'était plus de mise ; la découverte de l'importance décisive accordée par Le Corbusier aux problèmes formels fut pour tous, mais surtout pour Niemeyer, une révélation. Partie d'une des esquisses de Le Corbusier, l'équipe brésilienne réalisa une œuvre très différente de celle proposée par le dessin initial tout en en conservant les divers éléments. L'originalité de la création finale provenait d'un certain dynamisme dû à une succession d'oppositions (façades, volumes), de la légèreté de la composition et de la richesse décorative de l'ensemble (fresque et mosaïques de Portinari, sculptures de Lipchitz et Giorgi, jardins de Burle Marx). Le retentissement de cette œuvre fut immense et contribua de façon décisive au succès de la nouvelle architecture au Brésil.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Oscar Niemeyer

Oscar Niemeyer
Crédits : Kurt Hutton/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer
Crédits : iStockphoto/ Thinkstock

photographie

Banque Boa Vista

Banque Boa Vista
Crédits : Kurt Hutton/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Oscar Niemeyer chez lui

Oscar Niemeyer chez lui
Crédits : Haywood Magee/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail, archiviste-paléographe, docteur ès lettres

Classification

Autres références

«  NIEMEYER OSCAR (1907-2012)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Béton

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 3 185 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le béton armé et les formes libres »  : […] Parallèlement à son utilisation dans le domaine des structures, la grande liberté d'emploi qu'il autorise a fait du béton armé, moulé et informe par lui-même, le matériau préféré des architectes « formalistes ». La forme du béton armé ne dépend que du coffrage dans lequel il est coulé. Il est donc facile de lui donner toutes celles que l'imagination projette, à la seule condition de ne pas contrev […] Lire la suite

BRASÍLIA

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 1 935 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un projet longuement mûri et promptement réalisé »  : […] Le projet d'ériger une nouvelle capitale (en remplacement de Rio de Janeiro), récurrent depuis l'indépendance en 1822, est finalement lancé dans les années 1950. La fondation de Brasília devait achever et couronner la « brésilianisation » du pays, c'est-à-dire l'affirmation de son identité culturelle et son engagement sur la voie de l'indépendance économique, dans le cadre d'un programme de dévelo […] Lire la suite

BURLE MARX ROBERTO (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Francis RAMBERT
  •  • 660 mots

Né en 1909 à São Paulo, Roberto Burle Marx appartient à la famille des touche-à-tout de génie. La peinture, l'architecture, la sculpture, l'art du jardin auxquels il s'adonne font en effet de lui beaucoup plus qu'un simple paysagiste. Car, si la nature est son matériau préféré, le paysage qu'il défend est celui d'une modernité jaillie dès les années 1930 au Brésil, terre propice aux théories et a […] Lire la suite

COSTA LÚCIO (1902-1998)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 832 mots

Lúcio Costa est mort le 13 juin 1998 à Rio de Janeiro. Concepteur de Brasília, il restera comme l'un des protagonistes de l'urbanisme moderne. Né à Toulon en 1902, émigré au Brésil en 1918, il est, dès 1930, directeur de l'école des Beaux-Arts de Rio, où il invite à enseigner de jeunes architectes novateurs, notamment Gregori Warchavchik, qui a réalisé en 1927 la première œuvre moderne au Brésil, […] Lire la suite

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 099 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Esthétiques fonctionnelles »  : […] L'émergence d'une architecture de masse a rapidement incité certains constructeurs à développer une plastique spécifique. Roger Anger, Mario Heymann et Pierre Puccinelli se sont ainsi spécialisés dans une animation volumétrique des façades, au moyen d'une disposition géométrique, orthogonale le plus souvent, des balcons et des loggias : c'est le cas rue Barrault ( xiii e , 1962), rue des Pyrénées […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves BRUAND, « NIEMEYER OSCAR - (1907-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-niemeyer/