NIEMEYER OSCAR (1907-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte de Brasília

L'année 1954 constitua un tournant dans l'œuvre de Niemeyer. Venu pour la première fois en Europe, qu'il parcourut longuement, l'architecte révisa son jugement sur les styles du passé, qu'il avait jusque-là considérés comme incapables d'apporter une contribution à l'architecture contemporaine ; il comprit la signification de ces créations en tant que symbole d'une civilisation et la valeur permanente de leur beauté opposée au caractère transitoire des facteurs fonctionnels et utilitaires. Il s'attacha désormais à épurer son style, à le dépouiller de tout excès de fantaisie, à lui donner un caractère permanent de grandeur monumentale. L'accession de Kubitschek à la présidence de la République et la fondation de la nouvelle capitale, Brasília, furent pour lui l'occasion rêvée. S'il refusa de tracer le plan de la ville qui échut après concours à Lucio Costa, Niemeyer accepta la charge de construire la plupart des édifices publics et notamment ceux de l'axe monumental tracé par Costa. Il fut également l'architecte de l'ensemble des immeubles d'habitation d'une des unités résidentielles de l'aile sud de l'agglomération. Si certaines réserves peuvent être faites quant à l'agencement pratique de ces derniers bâtiments, la réussite plastique des premiers est indéniable. Leur architecture symbolique allie distinction et élégance, audace et nouveauté, puissance et légèreté. Le retour au vieux principe méditerranéen de l'édifice à portique pour la plupart des palais officiels a donné des résultats remarquables, démontrant tout le parti qu'on pouvait tirer des monuments du passé tout en restant typiquement de son époque. La variété des solutions trouvées dans les ouvrages de Brasília n'altère en rien l'unité profonde qui se dégage de la ville entière. La parfaite conjonction du plan de Costa et de l'architecture de Niemeyer ont abouti à la plus belle réalisation de l'urbanisme du xxe siècle.

Le coup d'État militaire de 1964 le contraint à l'exil, il vit de 1967 à 1972 à Paris. Son audience internationale a considérablement augmenté et il est l'auteur de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Oscar Niemeyer

Oscar Niemeyer
Crédits : Hulton Getty

photographie

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer
Crédits : iStockphoto/ Thinkstock

photographie

Banque Boa Vista

Banque Boa Vista
Crédits : Hulton Getty

photographie

Oscar Niemeyer chez lui

Oscar Niemeyer chez lui
Crédits : Hulton Getty

photographie





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail, archiviste-paléographe, docteur ès lettres

Classification


Autres références

«  NIEMEYER OSCAR (1907-2012)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Béton

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 3 183 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le béton armé et les formes libres »  : […] Parallèlement à son utilisation dans le domaine des structures, la grande liberté d'emploi qu'il autorise a fait du béton armé, moulé et informe par lui-même, le matériau préféré des architectes « formalistes ». La forme du béton armé ne dépend que du coffrage dans lequel il est coulé. Il est donc facile de lui donner toutes celles que l'imagination projette, à la seule condition de ne pas contrev […] Lire la suite

BRASÍLIA

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 1 934 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un projet longuement mûri et promptement réalisé »  : […] Le projet d'ériger une nouvelle capitale (en remplacement de Rio de Janeiro), récurrent depuis l'indépendance en 1822, est finalement lancé dans les années 1950. La fondation de Brasília devait achever et couronner la « brésilianisation » du pays, c'est-à-dire l'affirmation de son identité culturelle et son engagement sur la voie de l'indépendance économique, dans le cadre d'un programme de dévelo […] Lire la suite

BURLE MARX ROBERTO (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Francis RAMBERT
  •  • 660 mots

Né en 1909 à São Paulo, Roberto Burle Marx appartient à la famille des touche-à-tout de génie. La peinture, l'architecture, la sculpture, l'art du jardin auxquels il s'adonne font en effet de lui beaucoup plus qu'un simple paysagiste. Car, si la nature est son matériau préféré, le paysage qu'il défend est celui d'une modernité jaillie dès les années 1930 au Brésil, terre propice aux théories et a […] Lire la suite

COSTA LÚCIO (1902-1998)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 832 mots

Lúcio Costa est mort le 13 juin 1998 à Rio de Janeiro. Concepteur de Brasília, il restera comme l'un des protagonistes de l'urbanisme moderne. Né à Toulon en 1902, émigré au Brésil en 1918, il est, dès 1930, directeur de l'école des Beaux-Arts de Rio, où il invite à enseigner de jeunes architectes novateurs, notamment Gregori Warchavchik, qui a réalisé en 1927 la première œuvre moderne au Brésil, […] Lire la suite

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Esthétiques fonctionnelles »  : […] L'émergence d'une architecture de masse a rapidement incité certains constructeurs à développer une plastique spécifique. Roger Anger, Mario Heymann et Pierre Puccinelli se sont ainsi spécialisés dans une animation volumétrique des façades, au moyen d'une disposition géométrique, orthogonale le plus souvent, des balcons et des loggias : c'est le cas rue Barrault ( xiii e , 1962), rue des Pyrénées […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves BRUAND, « NIEMEYER OSCAR - (1907-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-niemeyer/