ORIGINE ET ÉVOLUTION DES OISEAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perte de l’aptitude au vol

Même si on a naturellement tendance à considérer que l’aptitude au vol est une caractéristique essentielle des Oiseaux, elle a été perdue au cours de l’évolution dans de nombreuses lignées, et dans des circonstances et à des périodes différentes. On peut même considérer que c’est un phénomène récurrent dans l’histoire évolutive du groupe : à maintes reprises, des oiseaux dont les ancêtres étaient parfaitement capables de voler ont perdu cette capacité pour adopter un mode de vie purement terrestre. Si l’on considère le monde vivant actuel, la perte de l’aptitude au vol est particulièrement notable chez deux groupes d’oiseaux très différents : les Sphénisciformes (manchots) et les Ratites.

Chez les premiers, elle est clairement associée à une adaptation très poussée à la vie aquatique, qui a de nombreux aspects morphologiques et physiologiques : les ailes se sont en fait transformées en nageoires servant à la locomotion en milieu marin ; les os sont très denses pour faciliter la plongée ; la disposition des veines et des artères permet de conserver le sang à une température convenable même dans des eaux froides. L’évolution des manchots est assez bien connue grâce à la découverte de nombreux fossiles dans des roches cénozoïques en Nouvelle-Zélande, en Antarctique et en Amérique du Sud, dont les plus anciens ont été datés de quelque 60 Ma (Paléocène). D’un point de vue phylogénétique, les manchots apparaissent proches des albatros (Procellariiformes). Le grand pingouin (Alca impennis), qui appartenait à un groupe tout à fait distinct de celui des manchots, leur ressemblait superficiellement par convergence évolutive, ayant lui aussi perdu l’aptitude au vol en s’adaptant à une vie très aquatique. Il vivait dans l’Atlantique nord et fut exterminé par l’homme au xixe siècle.

Les Ratites sont, comme les manchots, incapables de voler, mais présentent des adaptations totalement différentes puisque ce sont de grands oiseaux terrestres. Ils ont une répartition géographique particulière : l’autruche (Struthio) se rencontre en Afrique (largement répandue en Eurasie au Quaternaire, elle a subsisté au Moyen-Orient jusqu’au


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Archaeopteryx, spécimen conservé au Musée d’histoire naturelle de Berlin

Archaeopteryx, spécimen conservé au Musée d’histoire naturelle de Berlin
Crédits : AKG-images

photographie

Réduction du plumage des pattes au cours de l’évolution des Oiseaux

Réduction du plumage des pattes au cours de l’évolution des Oiseaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Énantiornithe du Crétacé inférieur

Énantiornithe du Crétacé inférieur
Crédits : Eric Buffetaut

photographie

Les grands traits de l’évolution des oiseaux

Les grands traits de l’évolution des oiseaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Eric BUFFETAUT, « ORIGINE ET ÉVOLUTION DES OISEAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-et-evolution-des-oiseaux/