ORGANISATION DES ENTREPRISES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La plupart des activités humaines ne sont pas des activités individuelles et solitaires : elles sont le produit des actions concertées et coordonnées de plusieurs personnes. Dès qu'on aborde cet aspect de l'action, on a intérêt à étudier ce qu'est une organisation, comment elle est gérée, s'adapte, décide, et se transforme. L'organisation que constitue une entreprise intéresse aussi bien les dirigeants et les managers que les exécutants : tous à des degrés divers l'influencent et voient leurs actions influencées par son fonctionnement.

La notion d'organisation

Une organisation est un ensemble de personnes qui ont entre elles des relations en partie régulières et prévisibles. Cette définition large présume bien de la diversité des configurations possibles.

Les diverses configurations de l'organisation

Beaucoup d'organisations sont composées de salariés de la même entreprise qui travaillent en un même lieu et sont directement sous l'autorité d'un même supérieur hiérarchique : un atelier d'usinage et un service contrôle de gestion ont souvent ces caractéristiques.

Mais, dans certains cas, les membres de l'organisation sont géographiquement dispersés : dans une entreprise de vente et de réparation de photocopieurs, une bonne partie des salariés se voient peu, puisqu'ils passent l'essentiel de leur temps auprès de la clientèle.

Parfois, les membres d'une organisation n'ont pas le même supérieur hiérarchique. Dans une grande entreprise du secteur « équipement automobile », il existe des contrôleurs de gestion dans les usines, dans les divisions et au siège. Chacun dépend de son patron dans sa propre structure, mais ces spécialistes d'une même « technique de gestion » forment aussi une organisation s'ils ont des réunions périodiques au cours desquelles ils échangent sur leurs problèmes et leurs méthodes.

Il existe également des situations dans lesquelles les membres d'une même organisation ne sont pas salariés de la même entreprise, par exemple une usine dans laquelle des délégués-qualité des clients et des membres d'entreprises partenaires travaillent sur site avec les salari [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ORGANISATION DES ENTREPRISES  » est également traité dans :

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Autofinancement et mobilité du capital »  : […] Si on se situe sur le plan de l'économie globale, il n'est pas rare d'entendre critiquer vivement la place tenue par l'autofinancement dans le financement des investissements : on oppose la situation réelle des économies contemporaines à ce qui se passerait si, tous les profits étant distribués, les investissements étaient financés uniquement par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_29792

CHANDLER ALFRED (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 900 mots

L'historien de l'économie Alfred Du Pont Chandler est né le 15 septembre 1918 dans une vieille famille du Delaware, une famille patricienne américaine typiquement W.A.S.P. (White Anglo-Saxon Protestant). Très jeune, il se passionne pour l'histoire et entreprend de l'étudier à Harvard. Il interrompt momentanément ses études pour faire la guerre du P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-chandler/#i_29792

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'entreprise comme collectivité organisée »  : […] La concurrence ne relève pas seulement de la sphère des initiatives individuelles. Ces entités humaines que sont les entreprises jouent un rôle majeur. On ne peut, en effet, comme dans l'approche traditionnelle, assimiler l'entreprise à un simple individu doué de raison. Une entreprise est une collectivité taillée pour produire des biens demandés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_29792

DRUCKER PETER FERDINAND (1909-2005)

  • Écrit par 
  • David AUTISSIER
  •  • 932 mots

Né à Vienne en 1909, Peter Ferdinand Drucker obtient un doctorat en droit international à l'université de Francfort, à l'issue duquel il entame une carrière de journaliste. L'avènement du régime nazi en 1933 y met fin précocement, mais, de cette première expérience professionnelle, Peter Drucker héritera un certain talent d'écriture. Économiste à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-ferdinand-drucker/#i_29792

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'entreprise comme organisation »  : […] L'entreprise remplit deux fonctions. Tout d'abord, elle est une instance de coordination du processus de production. Dans La Richesse des nations (1776), Adam Smith présente la firme moderne comme une réponse à la complexité croissante des activités, en particulier à la division du travail. En second lieu, elle repartit la valeur créée entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_29792

ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 6 974 mots

Dans le chapitre «  Les métiers et les spécialités de la gestion en pratique »  : […] Chaque entreprise ou organisation est dotée d'un système de gestion caractérisé par une certaine unité et une certaine cohérence. Cependant, une division du travail s'impose entre les grandes spécialités ou les métiers de la gestion. Cette division du travail est évolutive au fur et à mesure que la dimension de l'entreprise, les contraintes de l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gestion-d-entreprise/#i_29792

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Les entreprises fabriquent rarement l'intégralité de leurs produits intra-muros. Leurs moyens sont trop limités pour qu'elles puissent élaborer seules tous les éléments qui composent leurs produits ; elles recourent donc au marché et à des accords qui obéissent à des procédures distinctes des opérations banales d'achat-vente pratiquées par les par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/#i_29792

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

La sociologie de l'entreprise est enseignée comme telle et fait l'objet de manuels depuis les années 1990. Elle permet de réunir des connaissances accumulées tout au long du xx e  siècle. Auparavant, les pères fondateurs de la sociologie avaient une vision trop large pour s'intéresser de près au fonctionnement des entreprises. Au xix e  siècle, Mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-sociologie-de-l-entreprise/#i_29792

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’exclusion »  : […] L 'analyse économique des fusions verticales retient la problématique de l' exclusion . Le terme d'exclusion ( foreclosure en anglais) fait référence à toute pratique d'une entreprise en position dominante consistant à interdire ou à restreindre aux entreprises clientes l'accès à un facteur appelé « facilité essentielle », qui ne peut être dupliqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_29792

GESTION FINANCIÈRE - Comptabilité de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 650 mots

Dans le chapitre « Comment modéliser la consommation des ressources d'une organisation ? »  : […] À quoi un manager s'intéresse-t-il et quelles informations la comptabilité de gestion doit-elle lui fournir ? La question est complexe car les besoins des managers sont multiples et ils changent. Certains sont récurrents, comme la connaissance du résultat mensuel d'un produit, d'autres sont ponctuels ou exceptionnels, comme le suivi des coûts d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-financiere-comptabilite-de-gestion/#i_29792

GESTION FINANCIÈRE - Contrôle de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 883 mots

Dans le chapitre « Le besoin d'entités autonomes  »  : […] La proposition est paradoxale : une entreprise est formée de processus complémentaires ; les couper en centres de responsabilité cloisonnés revient à nier cette réalité majeure : la synergie, le partage des compétences et des expériences. C'est pourquoi il faut aussi mobiliser. Réunir les acteurs trop enclins à l'autonomie autour d'un projet commu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-financiere-controle-de-gestion/#i_29792

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des interdépendances croissantes entre acteurs de l'innovation »  : […] Les processus d'innovation font intervenir des connaissances et des compétences de plus en plus diversifiées et pointues, mais étroitement complémentaires. D'où des interdépendances croissantes, internes et externes, entre des acteurs et des firmes positionnés sur des champs de connaissances et de compétences à la fois très spécifiques et étroiteme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/innovation/#i_29792

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'État maître des horloges »  : […] Durant l'ère Meiji (1868-1912), l'équipe au pouvoir se trouve confrontée à la nécessité d'élaborer un modèle de développement original pour moderniser son économie. Précurseur en Asie, ce modèle se structure autour d'un État « développeur » (Christian Sautter, 1996) qui pose les bases de l'appareil industriel et coordonne l'activité des différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_29792

MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carine STAROPOLI
  •  • 1 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le développement de l'approche en termes de coûts de transaction »  : […] Au plan théorique, Williamson s'applique à rendre opérationnel le concept de coût de transaction, introduit par Coase dans son article The Nature of the Firm de 1937. Pour cela, il élabore le cadre d'analyse des défaillances organisationnelles ( Organizational Failures Framework ), aujourd'hui reconnu comme celui de la théorie des coûts de transac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/market-and-hierarchies-analysis-and-antitrust-implications/#i_29792

MULTINATIONALES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 7 006 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Coût de transaction et forme de présence à l'étranger »  : […] Une évolution importante dans l'analyse du comportement de la firme multinationale fut réalisée lorsque la théorie de l'internalisation développée à partir des travaux de Ronald Coase (1937) fut appliquée à l'entreprise multinationale, d'abord par J. C. MacNamus (1971) puis par Peter Buckley et Mark Casson (1976). L'analyse de Coase consistait à co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/#i_29792

LE NOUVEL ÉTAT INDUSTRIEL, John Kenneth Galbraith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne-Sophie FRAISSE
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La grande entreprise comme système planificateur »  : […] Le Nouvel État industriel est conçu autour d'une représentation du système économique dans laquelle le pouvoir appartient aux grandes entreprises. Galbraith construit, autour de cette notion de pouvoir, une vision originale de la réalité du système américain et occidental, dont le trait dominant tient à la présence du système planificateur (chapit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouvel-etat-industriel/#i_29792

RESSOURCES HUMAINES GESTION DES

  • Écrit par 
  • Géraldine SCHMIDT
  •  • 4 935 mots

Dans le chapitre « De l'administration du personnel aux relations humaines »  : […] La première moitié du xx e  siècle est marquée par les modèles productifs du taylorisme puis du fordisme. Au départ, dans ces modèles, il n'existe pas de fonction dévolue au personnel, l'entrepreneur prenant en charge les quelques aspects rudimentaires et essentiellement administratifs de la mission (versement des salaires en espèces, recrutements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-des-ressources-humaines/#i_29792

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Les services au cœur de l'innovation. La société informationnelle : une nouvelle économie ? »  : […] Les thèses de la nouvelle économie ont connu leur apogée vers 1996-1999. Business Week , dans un article vedette de décembre 1996, annonce « l'émergence d'une nouvelle économie fondée sur les marchés globaux et la révolution électronique ». En 1999, les plus hautes autorités américaines, de Bill Clinton au président de la Fed, Alan Greenspan, n'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_29792

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre ROMELAER, « ORGANISATION DES ENTREPRISES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-des-entreprises/