ORGANISATION DES ENTREPRISES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les types d'organisations

Il existe cinq principaux types d'organisations. Dans la pratique, environ deux tiers des organisations correspondent assez fidèlement à l'un de ces types, le tiers restant correspondant à des formes hybrides.

Les organisations types

La structure simple

La structure simple se caractérise par une très faible standardisation. Le travail est défini et coordonné par le sommet stratégique. La technostructure est inexistante, ou bien elle existe mais est en permanence bridée par les ordres, les contre-ordres et les exceptions imposées par une direction générale omniprésente.

Ce type de structure est courant dans les P.M.E. dirigées par de réels entrepreneurs. Mais, d'une part, toutes les P.M.E. ne sont pas « entrepreneuriales » et n'ont donc pas toutes ce type de structure simple. D'autre part, certaines fonctionnent comme une structure simple mais de façon très conservatrice, gérées en direct par un patron qui lance très peu de projets nouveaux.

La structure mécaniste

Dans une structure mécaniste, le travail du centre opérationnel est effectué sur la base de procédures élaborées par des départements spécialisés, de type méthodes dans l'industrie, ou informatique et organisation dans les entreprises de services.

Les organisations de fabrication de masse et les entreprises de « services de masse » (compagnies d'assurances, banques, entreprises de télé-marketing) sont couramment de ce type, à condition qu'elles ne soient pas très fortement automatisées et robotisées ; ce sont sinon des « adhocraties » (voir plus loin).

L'organisation taylorienne est l'exemple le plus connu de structure mécaniste. On la nomme ainsi parce qu'elle a été inventée à la fin du xixe siècle par Frederick Taylor. Elle possède une caractéristique qu'on ne rencontre pas dans toutes les structures mécanistes : une division très poussée du travail en tâches élémentaires très simples qui peuvent être effectuées par des personnes sans qualification.

Les structures mécanistes ne sont pas toutes de grande taille : la performance d'une sandwicherie reposera en général sur une standardisation très poussée du travail de confection des sandwichs ; on a alors une P.M.E. qui n'a pas une structure simple.

La structure basée sur les compétences

Dans une structure basée sur les compétences, le travail de base de l'organisation (celui du centre opérationnel) est plutôt stable, et il est effectué d'une façon fortement indépendante par des professionnels très qualifiés. Les hôpitaux, les cliniques, les universités et grandes écoles ont ce type de structure, de même que certains cabinets de conseil ou certaines S.S.I.I. (sociétés de services et d'ingénierie informatique).

Comme les professionnels ont une rémunération élevée, il est fréquent de trouver dans ces structures de nombreuses activités dans les fonctions de support logistique, où des personnels moins qualifiés (donc moins coûteux) effectuent les tâches exigeant moins d'expertise. Il peut exister une technostructure dans ces organisations, mais elle ne concernera que les aspects budgétaires et logistiques (planning d'utilisation des salles d'opérations dans un hôpital par exemple).

Généralement, ces types d'organisations mobilisent de nombreuses commissions permanentes dans lesquelles siègent des membres des divers services : dans un hôpital, on trouvera, par exemple, une commission médicale d'établissement, une commission informatique, etc. Ces commissions travaillent souvent avec une bonne dose d'ajustement mutuel.

L'adhocratie

Dans une adhocratie (le terme vient du latin « ad hoc »), le travail dans le centre opérationnel change de nature en permanence. La méthode suivie pour faire le travail n'est pas définie a priori dans ce type d'organisation : elle est souvent déterminée au fur et à mesure de l'avancement de l'activité, avec une dose considérable d'ajustement mutuel entre les salariés. Le chef de projet et le cahier des charges jouent souvent un rôle non négligeable.

Comme la définition du travail évolue sans cesse et que l'essentiel de la coordination se fait par ajustement mutuel, le fonctionnement d'une adhocratie est un « bouillonnement » d'activité, qui, vu de l'extérieur, peut apparaître désordonné. Ce n'est pas un hasard si Renault appelle « la ruche », la partie du technocentre de Guyancourt, dans laquelle des groupes-projets développent les futurs modèles de la marque.

Les adhocraties sont couramment composées de plusieurs équipes-projets temporaires : quand un projet est terminé, les mem [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ORGANISATION DES ENTREPRISES  » est également traité dans :

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Autofinancement et mobilité du capital »  : […] Si on se situe sur le plan de l'économie globale, il n'est pas rare d'entendre critiquer vivement la place tenue par l'autofinancement dans le financement des investissements : on oppose la situation réelle des économies contemporaines à ce qui se passerait si, tous les profits étant distribués, les investissements étaient financés uniquement par appel à l'épargne et au marché des capitaux. L'une […] Lire la suite

CHANDLER ALFRED (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 900 mots

L'historien de l'économie Alfred Du Pont Chandler est né le 15 septembre 1918 dans une vieille famille du Delaware, une famille patricienne américaine typiquement W.A.S.P. (White Anglo-Saxon Protestant). Très jeune, il se passionne pour l'histoire et entreprend de l'étudier à Harvard. Il interrompt momentanément ses études pour faire la guerre du Pacifique dans l'U.S. Navy. Revenu à la vie civile, […] Lire la suite

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'entreprise comme collectivité organisée »  : […] La concurrence ne relève pas seulement de la sphère des initiatives individuelles. Ces entités humaines que sont les entreprises jouent un rôle majeur. On ne peut, en effet, comme dans l'approche traditionnelle, assimiler l'entreprise à un simple individu doué de raison. Une entreprise est une collectivité taillée pour produire des biens demandés par le marché. C'est une organisation au service d […] Lire la suite

DRUCKER PETER FERDINAND (1909-2005)

  • Écrit par 
  • David AUTISSIER
  •  • 932 mots

Né à Vienne en 1909, Peter Ferdinand Drucker obtient un doctorat en droit international à l'université de Francfort, à l'issue duquel il entame une carrière de journaliste. L'avènement du régime nazi en 1933 y met fin précocement, mais, de cette première expérience professionnelle, Peter Drucker héritera un certain talent d'écriture. Économiste à la London Banking House à Londres de 1933 à 1936, […] Lire la suite

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'entreprise comme organisation »  : […] L'entreprise remplit deux fonctions. Tout d'abord, elle est une instance de coordination du processus de production. Dans La Richesse des nations (1776), Adam Smith présente la firme moderne comme une réponse à la complexité croissante des activités, en particulier à la division du travail. En second lieu, elle repartit la valeur créée entre les parties impliquées dans le processus, ainsi que le […] Lire la suite

ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 6 975 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les métiers et les spécialités de la gestion en pratique »  : […] Chaque entreprise ou organisation est dotée d'un système de gestion caractérisé par une certaine unité et une certaine cohérence. Cependant, une division du travail s'impose entre les grandes spécialités ou les métiers de la gestion. Cette division du travail est évolutive au fur et à mesure que la dimension de l'entreprise, les contraintes de l'environnement et l'ouverture internationale imprime […] Lire la suite

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Les entreprises fabriquent rarement l'intégralité de leurs produits intra-muros. Leurs moyens sont trop limités pour qu'elles puissent élaborer seules tous les éléments qui composent leurs produits ; elles recourent donc au marché et à des accords qui obéissent à des procédures distinctes des opérations banales d'achat-vente pratiquées par les particuliers. La différence vient de ce que, pour pro […] Lire la suite

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

La sociologie de l'entreprise est enseignée comme telle et fait l'objet de manuels depuis les années 1990. Elle permet de réunir des connaissances accumulées tout au long du xx e  siècle. Auparavant, les pères fondateurs de la sociologie avaient une vision trop large pour s'intéresser de près au fonctionnement des entreprises. Au xix e  siècle, Marx ne voit que des étapes historiques déterminées p […] Lire la suite

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 406 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’exclusion »  : […] L 'analyse économique des fusions verticales retient la problématique de l' exclusion . Le terme d'exclusion ( foreclosure en anglais) fait référence à toute pratique d'une entreprise en position dominante consistant à interdire ou à restreindre aux entreprises clientes l'accès à un facteur appelé « facilité essentielle », qui ne peut être dupliqué à des coûts raisonnables. Les ports, les réseaux […] Lire la suite

GESTION FINANCIÈRE - Comptabilité de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 650 mots

Dans le chapitre « Comment modéliser la consommation des ressources d'une organisation ? »  : […] À quoi un manager s'intéresse-t-il et quelles informations la comptabilité de gestion doit-elle lui fournir ? La question est complexe car les besoins des managers sont multiples et ils changent. Certains sont récurrents, comme la connaissance du résultat mensuel d'un produit, d'autres sont ponctuels ou exceptionnels, comme le suivi des coûts d'un projet. Des questions multiples surgissent : d'où […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-22 janvier 2021 États-Unis. Assaut du Capitole et investiture du président Joe Biden.

Joe Biden signe dix-sept décrets qui prévoient notamment le retour du pays dans l’accord de Paris sur le climat et dans l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le rétablissement du statut protégeant les sans-papiers arrivés enfants aux États-Unis, la fin du financement du mur à la frontière mexicaine, l’annulation de l’interdiction faite aux ressortissants de certains pays musulmans d’entrer sur le territoire, l’annulation de l’autorisation accordée à la construction de l’oléoduc Keystone XL entre l’Alberta canadien et le Nebraska, et l’obligation du port du masque dans les espaces fédéraux. […] Lire la suite

9-17 novembre 2020 Pérou. Destitution du président Martín Vizcarra.

De son côté, l’Organisation des États américains exprime sa « profonde préoccupation » et demande au Tribunal constitutionnel péruvien de se prononcer sur « la légalité et la légitimité » de la destitution de Martín Vizcarra. Le 14, la répression des manifestations, qui se poursuivent, fait au moins deux morts. Le 15, Manuel Merino annonce sa démission. […] Lire la suite

14-30 avril 2020 États-Unis. Suspension de la contribution au financement de l'OMS.

Le 14, le président Donald Trump annonce la suspension de la contribution des États-Unis au financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), jusqu’à la conclusion d’« une étude pour examiner le rôle de l’OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus ». Il met en cause la complaisance de la direction de l’OMS à l’égard de Pékin. […] Lire la suite

1er-31 mars 2020 France. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Il annonce une « mobilisation générale » en faveur du système de santé, des travailleurs et des entreprises, « quoi qu’il en coûte ». Les crèches et les établissements scolaires et universitaires seront fermés à compter du 16 et jusqu’à nouvel ordre. Les entreprises sont appelées à développer le télétravail et les personnes âgées ou fragiles à limiter leurs déplacements. […] Lire la suite

11-23 mars 2020 Union européenne. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Le même jour, la Commission européenne assouplit temporairement la règle qui limite les aides publiques aux entreprises.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre ROMELAER, « ORGANISATION DES ENTREPRISES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-des-entreprises/