ORGANISATION DES ENTREPRISES

Les types d'organisations

Il existe cinq principaux types d'organisations. Dans la pratique, environ deux tiers des organisations correspondent assez fidèlement à l'un de ces types, le tiers restant correspondant à des formes hybrides.

Les organisations types

La structure simple

La structure simple se caractérise par une très faible standardisation. Le travail est défini et coordonné par le sommet stratégique. La technostructure est inexistante, ou bien elle existe mais est en permanence bridée par les ordres, les contre-ordres et les exceptions imposées par une direction générale omniprésente.

Ce type de structure est courant dans les P.M.E. dirigées par de réels entrepreneurs. Mais, d'une part, toutes les P.M.E. ne sont pas « entrepreneuriales » et n'ont donc pas toutes ce type de structure simple. D'autre part, certaines fonctionnent comme une structure simple mais de façon très conservatrice, gérées en direct par un patron qui lance très peu de projets nouveaux.

La structure mécaniste

Dans une structure mécaniste, le travail du centre opérationnel est effectué sur la base de procédures élaborées par des départements spécialisés, de type méthodes dans l'industrie, ou informatique et organisation dans les entreprises de services.

Les organisations de fabrication de masse et les entreprises de « services de masse » (compagnies d'assurances, banques, entreprises de télé-marketing) sont couramment de ce type, à condition qu'elles ne soient pas très fortement automatisées et robotisées ; ce sont sinon des « adhocraties » (voir plus loin).

L'organisation taylorienne est l'exemple le plus connu de structure mécaniste. On la nomme ainsi parce qu'elle a été inventée à la fin du xixe siècle par Frederick Taylor. Elle possède une caractéristique qu'on ne rencontre pas dans toutes les structures mécanistes : une division très poussée d[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ORGANISATION DES ENTREPRISES  » est également traité dans :

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Autofinancement et mobilité du capital »  : […] La grande entreprise contemporaine est généralement une firme multiproductrice, dont les activités sont diversifiées, cette diversification constituant une protection contre les fluctuations de la demande et une garantie de croissance. Les productions peuvent porter sur des objets différents ou même relever de branches nettement distinctes. Ainsi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_29792

CHANDLER ALFRED (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 900 mots

Adam Smith, il y a la volonté d'affirmer que le monde moderne repose plus sur l'organisation des entreprises que sur la multiplication des échanges de marché. Au travers d'une description érudite et souvent alerte du monde des affaires, Chandler se pose en effet une des questions qui a suscité le plus de débats parmi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-chandler/#i_29792

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'entreprise comme collectivité organisée »  : […] en effet, comme dans l'approche traditionnelle, assimiler l'entreprise à un simple individu doué de raison. Une entreprise est une collectivité taillée pour produire des biens demandés par le marché. C'est une organisation au service d'un projet qui dépasse l'horizon de marché courant. Leur volonté de survie pousse les entreprises non pas à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_29792

DRUCKER PETER FERDINAND (1909-2005)

  • Écrit par 
  • David AUTISSIER
  •  • 932 mots

du manager. Ce dernier est présenté non comme un contrôleur détenteur d'une autorité hiérarchique mais comme un expert organisant le travail en fonction des objectifs stratégiques qui lui sont confiés. Son ouvrage de 1967, The Effective Executive, développe sa conception du management : la direction par objectifs. Ce mode de management […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-ferdinand-drucker/#i_29792

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'entreprise comme organisation »  : […] L'entreprise remplit deux fonctions. Tout d'abord, elle est une instance de coordination du processus de production. Dans La Richesse des nations (1776), Adam Smith présente la firme moderne comme une réponse à la complexité croissante des activités, en particulier à la division du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_29792

ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 6 974 mots

Dans le chapitre «  Les métiers et les spécialités de la gestion en pratique »  : […] Chaque entreprise ou organisation est dotée d'un système de gestion caractérisé par une certaine unité et une certaine cohérence. Cependant, une division du travail s'impose entre les grandes spécialités ou les métiers de la gestion. Cette division du travail est évolutive au fur et à mesure que la dimension de l'entreprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gestion-d-entreprise/#i_29792

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

des prix et de partage des marchés de biens de consommation. Elle laisse de côté l'ensemble des relations interentreprises qu'il est possible de classer en plusieurs catégories. Tout d'abord, l'entreprise entretient, du fait même de sa constitution, des liens vitaux avec ses partenaires proches – apporteurs de capitaux et intermédiaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/#i_29792

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

de l'exécution et du contrôle dans des hiérarchies où règne la division des tâches. Le discours prévalent est désormais celui de l'autonomie et de l'initiative dans des réseaux où se développent des projets. Cela permet de récupérer la critique « artistique » qui revendiquait une libération des salariés et une authentique qualité des produits. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-sociologie-de-l-entreprise/#i_29792

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 405 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’exclusion »  : […] probable et que l'intégration verticale est davantage motivée par un souci d'efficacité. Deux sources d'amélioration de l'efficacité sont souvent citées : l'amélioration de la coordination à l'intérieur de la structure verticale et l'élimination de la double marge. Dans les deux cas, les opérations conduisent généralement à une baisse des prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_29792

GESTION FINANCIÈRE - Comptabilité de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 650 mots

Dans le chapitre « Comment modéliser la consommation des ressources d'une organisation ? »  : […] La comptabilité de gestion s'appuie sur un modèle simple : les produits de l'entreprise sont issus de ses processus, lesquels sont formés d'activités élémentaires exercées dans des entités, qui consomment des ressources connues par nature. Cette représentation part des ressources consommées pour aller vers les produits. Elle doit être appréciée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-financiere-comptabilite-de-gestion/#i_29792

GESTION FINANCIÈRE - Contrôle de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 883 mots

Dans le chapitre « Le besoin d'entités autonomes  »  : […] La proposition est paradoxale : une entreprise est formée de processus complémentaires ; les couper en centres de responsabilité cloisonnés revient à nier cette réalité majeure : la synergie, le partage des compétences et des expériences. C'est pourquoi il faut aussi mobiliser. Réunir les acteurs trop enclins à l'autonomie autour d'un projet commun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-financiere-controle-de-gestion/#i_29792

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 853 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des interdépendances croissantes entre acteurs de l'innovation »  : […] et de compétences à la fois très spécifiques et étroitement complémentaires. Sur le plan interne, les différentes composantes de la fonction R&D (recherche fondamentale, recherche appliquée, design et développement industriel), de même que les relations entre cette fonction et d'autres fonctions clés (marketing, production, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/innovation/#i_29792

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 723 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'État maître des horloges »  : […] les secteurs exportateurs restructurés pour affronter la compétition internationale. Les conglomérats industriels – les keiretsu – se développent en réseaux. Ils englobent de nombreux sous-traitants dans leur mouvance ainsi que, dans la plupart des cas, une banque principale pourvoyeuse de fonds. Les sous-traitants absorbent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_29792

MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carine STAROPOLI
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le développement de l'approche en termes de coûts de transaction »  : […] Comme Coase, Williamson considère l'organisation hiérarchique qui caractérise la firme comme une alternative au marché pour réaliser des transactions, au sens où elle permet, dans certaines circonstances, d'économiser sur les coûts de recours au marché. Pour autant, de la même manière qu'il existe des défaillances de marché (market […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/market-and-hierarchies-analysis-and-antitrust-implications/#i_29792

MULTINATIONALES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 7 007 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Coût de transaction et forme de présence à l'étranger »  : […] Une évolution importante dans l'analyse du comportement de la firme multinationale fut réalisée lorsque la théorie de l'internalisation développée à partir des travaux de Ronald Coase (1937) fut appliquée à l'entreprise multinationale, d'abord par J. C. MacNamus (1971) puis par Peter Buckley et Mark Casson (1976 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/#i_29792

LE NOUVEL ÉTAT INDUSTRIEL, John Kenneth Galbraith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne-Sophie FRAISSE
  •  • 1 014 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La grande entreprise comme système planificateur »  : […] à des décisions qui débordent le cadre des connaissances individuelles de chacun ». Dans ce cadre, l'entreprise moderne (chapitre VII), contrairement aux principes de la microéconomie standard qui fait de la maximisation du profit l'objectif principal de l'entrepreneur, cherche à maximiser l'ensemble des intérêts de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouvel-etat-industriel/#i_29792

RESSOURCES HUMAINES GESTION DES

  • Écrit par 
  • Géraldine SCHMIDT
  •  • 4 935 mots

Dans le chapitre « De l'administration du personnel aux relations humaines »  : […] fordisme. Au départ, dans ces modèles, il n'existe pas de fonction dévolue au personnel, l'entrepreneur prenant en charge les quelques aspects rudimentaires et essentiellement administratifs de la mission (versement des salaires en espèces, recrutements et départs sommaires, formation sur le tas...). C'est dans la période d'après guerre que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-des-ressources-humaines/#i_29792

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Les services au cœur de l'innovation. La société informationnelle : une nouvelle économie ? »  : […] naissance de l'économie informationnelle se situe historiquement à l'intersection d'une nouvelle logique organisationnelle, dominée par les exigences de flexibilité, et d'un processus de changement technologique, la révolution informatique. Les performances de l'entreprise dépendent de son aptitude à mettre en place des structures internes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_29792

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre ROMELAER, « ORGANISATION DES ENTREPRISES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-des-entreprises/