OOGAMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mode de fécondation qui appartient à l'ensemble des espèces animales, à l'exception des protozoaires, l'oogamie consiste en un unique processus d'union entre deux cellules différentes, les gamètes femelle et mâle, respectivement : ovule immobile, au cytoplasme souvent volumineux et contenant des substances de réserve, et spermatozoïde mobile grâce à un appareil flagellaire et comprenant surtout un noyau. Chez les végétaux, en revanche, la forme des gamètes varie beaucoup : dans un même groupe de plantes à thalle (soit les algues brunes, soit les algues vertes, soit les champignons, etc.), on trouve des formes à gamètes mâles et femelles mobiles (isogamie ou anisogamie), des formes où le gamète femelle est immobile (oogamie des laminaires et fucus de nos côtes, pour s'en tenir aux algues brunes), enfin de rares formes où le gamète mâle devient à son tour immobile (siphonogamie de quelques champignons). Chez les végétaux supérieurs ou plantes à tiges ou encore archégoniates, l'oogamie existe déjà dans les formes les moins élevées en organisation, où on la nomme plus particulièrement zoïdogamie, mais fait place à la siphonogamie chez les gymnospermes supérieures et chez les angiospermes.

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  OOGAMIE  » est également traité dans :

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 942 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les oomycètes »  : […] Bien que l'usage les fasse étudier par des « mycologues », les oomycètes sont exclus du domaine des « vrais champignons », leurs spores biflagellées ou leur paroi non chitineuse les rapprochant des algues ; on les classe dans les Chromista , proches des algues brunes. Ils seront cependant traités ici, leurs fonctions biologiques étant importantes et leurs caractéristiques n'étant pas abordées dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champignons/#i_2440

DIATOMÉES

  • Écrit par 
  • Marie-France SIMON
  •  • 2 345 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Auxosporulation »  : […] L'auxosporulation débute par l'accouplement, généralement hétérothallique, de deux cellules. Il s'accompagne de la production de structure mucilagineuses (coussinets ou enveloppes), dont le rôle est de maintenir les cellules mères à proximité l'une de l'autre. Dans chacune d'elles se déroule ensuite une méiose, parfois précédée d'une phase de   multiplication cellulaire. Un ou deux seulement des q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diatomees/#i_2440

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 165 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Gamètes isochontés »  : […] Les gamètes isochontés ont deux, quatre ou de très nombreux flagelles égaux. Ils caractérisent les Chlorophytes primitives, c'est-à-dire toutes les « plantes vertes » que sont les Algues vertes, les Bryophytes (Mousses...), les Ptéridophytes (Fougères...) et les Préspermaphytes (Cycadacées et Ginkgo ), à l'exclusion des plantes à graines (Spermaphytes). Au niveau évolutif thallophytique des Algues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gametes/#i_2440

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « OOGAMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oogamie/