DIATOMÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Navicula directa

Navicula directa
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chaetoceros diadema

Chaetoceros diadema
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Melosira nummuloides

Melosira nummuloides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fragilaria sp.

Fragilaria sp.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les Diatomées ou Bacillariophycées sont des algues microscopiques unicellulaires caractérisées par une enveloppe siliceuse externe à structure très particulière, le frustule. Le groupe, probablement polyphylétique, se subdivise en deux ordres : les Biddulphiales ou Centriques à symétrie généralement radiale, connues depuis le Jurassique, et les Bacillariales ou Pennées à symétrie bilatérale, n'apparaissant qu'au début du Tertiaire. Il est difficile de préciser le nombre d'espèces actuellement connues et valables : entre 5 000 et 10 000, réparties en 150 à 200 genres.

Les Diatomées peuvent se développer partout où elles trouvent un minimum de lumière et d'humidité : eaux douces, saumâtres et marines, mais aussi dans le sol et en milieu aérien. Bien qu'elles tolèrent généralement d'importantes variations thermiques, ce sont plutôt des organismes d'eau froide : les océans Arctique et Antarctique ont une flore diatomique particulièrement riche. Elles ont besoin de lumière car ce sont des organismes photosynthétiques. Cependant, elles peuvent parfois s'en passer en utilisant des sources organiques de carbone, adoptant ainsi, de façon provisoire ou définitive, un mode de vie saprophytique.

Un exemple : « Navicula directa »

Navicula directa est une Diatomée pennée marine, dont la cellule mesure environ 50 μm de long sur 10 μm de large et 10 μm de haut. Le frustule, transparent, difficilement visible in vivo, s'observe dans de bonnes conditions après élimination de la matière vivante et montage dans des résines spéciales. Son contour est allongé, lancéolé de face, rectangulaire de profil et toute sa surface est ornée de côtes perlées. À l'intérieur se trouvent :

Navicula directa

Navicula directa

Dessin

« Navicula directa » (Pennée, marine). Cellule vivante. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– un noyau central entouré d'une masse cytoplasmique contenant de nombreuses inclusions de petite taille (chondriome, appareil de Golgi, gouttelettes lipidiques) ;

– deux plastes jaunes de grande taille, parfois indentés ou lobés, appliqués le long des faces latérales de la cellule et enrobés par la mince couche du cytoplasme pariétal ;

– deu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIATOMÉES  » est également traité dans :

ALGUES

  • Écrit par 
  • Bruno DE REVIERS
  •  • 4 856 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Place des algues aujourd'hui dans le monde vivant  »  : […] Depuis les travaux du biologiste américain Carl Woese dans la seconde moitié du xx e  siècle, on admet aujourd'hui que le vivant est subdivisé en trois domaines : d'une part, les bactéries (Bacteria) et les archées (Archaea), qui sont des organismes formés de cellules procaryotiques (dépourvues de noyau), et, d'autre part, les eucaryotes (Eukaryo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algues/#i_2200

MICROPALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Madeleine NEUMANN
  •  • 4 015 mots

Dans le chapitre « Microfossiles d'origine végétale »  : […] Les algues ont de tout temps joué un rôle prépondérant dans l'édification de certaines roches. Les diatomées (photo), petites algues unicellulaires siliceuses (Bacillariophycées) dont la carapace est constituée par deux valves, sont connues depuis le Lias et ont formé des dépôts considérables, les diatomites, roches légères utilisées comme abrasifs, filtres ou matériaux de construction (par exemp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micropaleontologie/#i_2200

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Nutrition »  : […] Les adaptations des êtres planctoniques en matière de nutrition sont moins remarquables que celles qui concernent la flottabilité. Chez les végétaux, il est essentiel que la cellule demeure au-dessus de la profondeur de compensation pour que son métabolisme carboné ait un bilan positif. Toutefois, l'éclairement trop intense et trop riche en radiations rouges et orangées des eaux très superficiell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_2200

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 710 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sédiments actuels »  : […] On prétend que c'est le midship J. M. Brooke, à bord de l'U.S.S. Vincennes , qui a obtenu en 1854 le pre mier échantillon de sédiments à une profondeur de 3 870 mètres en attachant une plume au lest d'une ligne de sonde, observant ainsi 3 tests de foraminifère. À la suite de l'expédition du H.M.S. Challenger , John Murray et Alphonse Renard (1891) éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_2200

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 251 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que le plancton ? »  : […] Le terme plancton trouve son origine dans l' Odyssée d'Homère où il est employé pour désigner les animaux qui « errent » ( planktós en grec ancien) à la surface des flots. En 1887, le zoologiste allemand Victor Hensen reprend ce terme pour qualifier l'ensemble des organismes qui vivent en suspension dans les eaux douces, saumâtres ou salées, et sont ina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_2200

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une richesse venant de la mer »  : […] Durant la période hivernale polaire, le soleil apparaît à peine à l'horizon et aucun rayon lumineux n'arrive à atteindre l'océan en raison de la banquise qui le recouvre. En revanche, la vie explose dès que cette glace se fragmente et disparaît. On considère que la croissance bactérienne estivale en Antarctique n'a pas d'équivalent ailleurs sur notre planète. Algues et bactéries se développent, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_2200

Voir aussi

AUXOSPORULATION    CYSTOGAMIE    DIATOMITES    FRUSTULE    NAVICULA

Pour citer l’article

Marie-France SIMON, « DIATOMÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diatomees/