OMS (Organisation mondiale de la santé)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le fonctionnement

Dans le personnel permanent, seules sept personnes ont des mandats « politiques » : le directeur général désigné par le conseil exécutif et élu par l'Assemblée ainsi que les six directeurs régionaux élus par les États de leur région. Élu avec un mandat de cinq ans renouvelable, le directeur général de l'OMS est traditionnellement un médecin.

– George Brock Chisholm (Canada) : 1948-1953 ;

– Marcolini Gomes Candau (Brésil) : 1953-1973 ;

– Halfdan Mahler (Danemark) : 1973-1988 ;

– Hiroshi Nakajima (Japon) : 1988 à 1998 ;

– Gro Harlem Brundtland (Norvège) : 1998-2003 ;

– Lee Jong-wook (Corée du Sud) : 2003-2006 ;

– Anders Nordström (Suède) : par intérim 2006-2007 ;

– Margaret Chan (Chine) : 2007-2017 ;

– Tedros Adhanom Ghebreyesus (Éthiopie) : depuis 2017.

Le directeur général nomme, à la suite de concours, tous les fonctionnaires qui participent au fonctionnement de l'Organisation, environ 4 500 personnes dont 1 500 cadres, parmi lesquels figurent un tiers de médecins. Il n'existe pas à proprement parler de correspondants de l'OMS, en ce sens que les personnes, autres que ces fonctionnaires, qui collaborent avec elle ne sont pas des personnels d'exécution. La participation à la mise en œuvre de programmes, la réalisation de travaux dans des laboratoires ou des instituts de recherche s'effectuent généralement dans le cadre d'une collaboration scientifique faisant souvent l'objet de contrats, mais qui ne mettent en jeu que des sommes, la plupart du temps, dérisoires. Le quasi-bénévolat rend en pratique impossible le chiffrage du nombre de personnes qui pourraient être considérées comme des correspondants de l'OMS. Il en est de même des experts qui mettent leur compétence à la disposition de l'Organisation. La collaboration avec l'OMS est très recherchée dans le monde scientifique.

Le budget-programme 2018-2019 de l’OMS est de 4 420 millions de dollars, ventilés en 3 400 millions de dollars pour les programmes généraux et 1 021 millions pour le programme d’éradication de la poliomyélite. Il est alimenté par des contributions des États membres selon un barème comparable à celui des Nations unies (les États-Unis en versent environ un quart, la France 6 p. 100). Ce budget ordinaire est plus que doublé par des contributions volontaires (72 p. 100 du budget global), soit de l'ONU pour des programmes particuliers comme la planification familiale ou les vaccinations, soit d'États, d'organismes divers ou par des dons. Contrairement à d'autres organismes internationaux, tels que l'UNICEF dont la vocation est le secours matériel immédiat, l'OMS n'offre essentiellement aux États que des prestations d'ordre intellectuel. La répartition de ce budget correspond très exactement aux grands domaines d'activité de l'OMS.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  OMS (Organisation mondiale de la santé)  » est également traité dans :

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 238 mots
  •  • 1 média

Depuis la « vaccine », élaborée par Edward Jenner en 1796 pour prévenir la variole, on dispose d’une multiplicité croissante de vaccins contre nombre de maladies infectieuses. Chaque vaccin possède ses particularités de prescription. En outre, certains apparaissent tandis que d’autres cessent d’être produits, selon l’évolution de l’épidémiologie des maladies infectieuses, les programmes de l’indu […] Lire la suite

EBOLA (VACCIN CONTRE LE VIRUS)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 547 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premier vaccin contre la fièvre Ebola  »  : […] En revanche, l’épidémie qui a débuté en 2013 en Guinée s’est rapidement étendue aux pays limitrophes (Liberia, Sierra Leone). Elle a pris une ampleur remarquable et n’a été apparemment jugulée que durant l’été 2015. Elle a provoqué le décès d’au moins 11 000 personnes sur les 28 000 cas recensés et a désorganisé les systèmes de santé et l’économie des pays concernés. Une vive inquiétude dans l’en […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - La maltraitance des enfants

  • Écrit par 
  • Danièle RAPOPORT
  •  • 3 329 mots

Dans le chapitre « Extension de la notion »  : […] En 1980, l'Association nationale des personnels de l'Aide sociale à l'enfance organise à Bordeaux un congrès sur le thème « des enfants de moins de six ans et l'Aide sociale à l'enfance : objets de soins et de mesures, ou personnes en devenir ? ». À l'initiative de René Clément, on n'y parle pas uniquement des signalements et des séparations du milieu familial. Pour la première fois, Françoise Do […] Lire la suite

ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 427 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La lutte contre les épidémies jusque dans les années 1970 »  : […] Aux mesures d'isolement déjà mises en œuvre s'ajoutent celles qu'inspire une démarche générale de prévention. Les étapes de cette lutte contre les épidémies sont celles de l'élévation du niveau de vie, de l'avènement d'un pouvoir hygiénique et médical, de l'organisation internationale qui en découle. Le lien entre famine (qui affaiblit les résistances) et épidémies fait que le recul et la dispari […] Lire la suite

ÉRADICATION DE LA VARIOLE

  • Écrit par 
  • Robert FASQUELLE
  •  • 237 mots

En 1948, la première réunion de l'Assemblée mondiale de la santé décide de mettre au premier plan de son programme la lutte contre la variole. En 1952, l'O.M.S. réunit à Genève un comité de quatre experts : une expérimentation internationale est entreprise. Seul le vaccin sec (c’est un produit lyophilisé) peut permettre l'éradication de la variole dans les pays tropicaux où elle est endémique. L'œ […] Lire la suite

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 738 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thérapeutiques et prévention des fièvres hémorragiques virales »  : […] La rareté relative et l'occurrence sporadique de ces maladies, associées à des considérations éthiques, constituent un obstacle majeur à la conduite d’essais cliniques sur l'homme, entravant le développement de nouvelles stratégies d'intervention. Les modèles animaux reproduisant fidèlement la plupart des aspects de la maladie humaine sont donc essentiels pour l'évaluation de nouveaux vaccins et […] Lire la suite

HÔPITAL (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • Robert-Frédéric BRIDGMAN, 
  • Universalis
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Politique financière hospitalière »  : […] Le système hospitalier est dans tout pays encadré par une forte législation hospitalière complexe et protéiforme. C’est non seulement le lieu de soins et ses pratiques qui sont encadrés, mais aussi la place du système hospitalier dans les programmes de développement. Les techniques diagnostique et thérapeutique se perfectionnent, ce qui entraîne des investissements croissants en personnel et en éq […] Lire la suite

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 483 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que l'hygiène ? »  : […] Définir l'hygiène en France est un exercice difficile tant ce mot a été « dévoyé » par l'usage courant ; en tant que qualificatif (associé à papier, serviette, seau, etc.) il ne fait guère honneur à ce que ce substantif désigne réellement. C'est une discipline médicale qui s'intéresse aux relations entre l'homme et son environnement dans l'objectif de l'obtention du meilleur état de santé possible […] Lire la suite

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 750 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De l'épreuve de force au partenariat »  : […] La situation créée dans la plupart des pays industrialisés dès la fin des années 1980 a joué pleinement en faveur des représentants des malades, au point que le monde associatif est aujourd'hui partenaire des prises de décision des autorités sanitaires. Son dynamisme et ses revendications n'ont pas, dans un premier temps, été en confrontation avec les intérêts des firmes pharmaceutiques. Il n'en […] Lire la suite

NAKAJIMA HIROSHI (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Le médecin japonais Hiroshi Nakajima, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) de 1988 à 1998, lança pendant ses deux mandats des campagnes de lutte contre des maladies infectieuses majeures, en particulier le sida, le paludisme, la tuberculose et la dengue, et fit de la médecine préventive, par le biais de la vaccination infantile, une de ses priorités. Il fut cependant […] Lire la suite

Les derniers événements

15-21 janvier 2022 Santé. Délivrance du premier milliard de doses de vaccin anti-Covid aux pays pauvres.

Le 21, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), estimant que l’approvisionnement en vaccins s’améliore à l’échelle mondiale, revient sur sa position énoncée en décembre 2021 et recommande désormais l’administration de doses de rappel contre la Covid-19, notamment aux personnes les plus vulnérables.  […] Lire la suite

22 décembre 2021 Santé. Avis défavorable de l'OMS sur les doses de rappel.

Alors que de nombreux pays ont autorisé l’administration d’une troisième dose de vaccin contre la Covid-19, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus déclare qu’« aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coup de doses de rappel » et que celles-ci « [détournent] les doses disponibles vers les pays qui ont déjà des taux de vaccination élevés, offrant ainsi au virus plus de possibilités de se répandre et de muter ». […] Lire la suite

9-30 novembre 2021 France. Élargissement à l'ensemble de la population de la vaccination contre la Covid-19.

Ce variant a été signalé le 24 à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par les autorités sanitaires sud-africaines. Le 26, l’OMS l’a jugé « préoccupant ». Le 30 également, la HAS recommande la vaccination des enfants de cinq à douze ans à risques ou vivant dans l’entourage de personnes vulnérables. […] Lire la suite

11-25 novembre 2021 Union européenne. Nouvelles mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19.

Le 23, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l’« emprise » de la pandémie de Covid-19 en Europe pourrait entraîner sept cent mille morts de plus que les 1,5 million déjà enregistrées d’ici au printemps. Le 25, l’AEM autorise l’administration aux enfants de cinq à onze ans du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech, premier produit à être approuvé en Europe pour cette tranche d’âge. […] Lire la suite

1er novembre 2021 Santé. Franchissement du seuil de cinq millions de morts de la Covid-19.

Le nombre de morts du fait de la Covid-19 franchit le seuil des cinq millions, selon les données transmises par les autorités nationales et compilées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Certaines études émanant d’instances internationales, de groupes de chercheurs ou d’organes de presse indiquent que ce bilan pourrait être plus de trois fois plus élevé. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre ALMÉRAS, « OMS (Organisation mondiale de la santé) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/oms-organisation-mondiale-de-la-sante/